Navigation – Plan du site
2012

Simon Starling/Superflex: Reprotypes, Triangulations and Road Tests

Charlotte Gould
Simon Starling/Superflex: Reprotypes, Triangulations and Road Tests

Berlin : Sternberg Press, 2012, 141p. ill. en noir et en coul. 30 x 23cm, eng

ISBN : 9783943365238. 29,00 €

Textes d’Esther Da Costa Meyer, Robin Mackay, Venugopal Maddipati, Mirjam Schaub, Birgit Schneider, Eva Wilson, Daniela Zyman

Haut de page

Texte intégral

1Le catalogue Reprototypes, Triangulations and Road Tests accompagne l’exposition qui inaugure l’implantation de Thyssen-Bornemisza Art Contemporary (TBA21) dans l’Augarten de Vienne. L’exposition comprend huit œuvres du Britannique Simon Starling, une du collectif danois Superflex et une collaboration. Leurs préoccupations se rejoignent en ce qu’ils s’intéressent aux stratégies permettant de reconfigurer le modernisme sur un mode contemporain plutôt que postmoderne. La pratique de Simon Starling en particulier est subversive lorsqu’il s’attache à la fabrication plus qu’au nominalisme, renversant ainsi le modèle duchampien du readymade en made ready. Le titre polysémique d’une de ses œuvres, Exposition, renvoie à la science autant qu’à l’art, et c’est bien un terme scientifique que Robin Mackay emploie dans son article (« On Making Ready », p. 15-21) - le plus intéressant des six qui composent le catalogue - pour décrire cette stratégie transversale : « l’objet intégratif », objet dont l’identité n’est pas arrêtée par sa discipline d’origine. Simon Starling comme Superflex cherchent à déshistoriciser les éléments du passé et à contredire leur obsolescence par une sorte de rétroingénierie, pratique technologique appliquée ici au design, à l’art et à la technique de temps passés. Simon Starling et Superflex rejouent ainsi les erreurs scientifique d’un Thomas Cook ou idéologique d’un Gustinus Ambrosi, artiste autrichien pour qui l’atelier du parc Augarten fut construit en 1950 avant de devenir un musée dédié à son œuvre. Gustinus Ambrosi s’était en effet compromis pendant le IIIe Reich.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charlotte Gould, « Simon Starling/Superflex: Reprotypes, Triangulations and Road Tests », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 01 juin 2014, consulté le 19 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/8141

Haut de page

Auteur

Charlotte Gould

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals