Navigation – Plan du site
Du meurtre en politique : regards croisés sur l'utilisation de la violence en contexte populaire

Les bons, la brute et le truand

Le meurtre d’Étienne Marcel vu de Montpellier
Vincent Challet
p. 23-38

Résumés

Un long récit relatif au meurtre d’Étienne Marcel est inséré dans les annales de la ville de Montpellier. Source longtemps négligée, ce récit, marqué par la hantise de la trahison, met en exergue la figure de l’un des compagnons les plus radicaux du prévôt des marchands, Pèire Gili, commis méridional devenu l’un des plus importants épiciers de la place de Paris. Mais au travers de la narration du complot parisien, ce sont leurs propres angoisses que révèlent les consuls montpelliérains.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Les lettres royales comme source d’information
La mort d’Étienne Marcel ou le récit d’une trahison
I trahidor que avia nom P. Gili
Les émeutes parisiennes au prisme de l’histoire languedocienne
Conclusion

Aperçu du texte

Dans l’imposante et précoce construction historiographique que met en place le consulat de Montpellier à travers la rédaction des annales occitanes incluses au sein du Petit Thalamus et poursuivies sans interruption depuis 1204 jusqu’en 1426, le milieu du xive siècle représente, à bien des égards, un tournant dans le système narratif utilisé et dans l’ampleur géographique de l’espace considéré. Dès 1350 en effet, la procédure traditionnelle de l’enregistrement des avenimens sous une forme brève et séparée est définitivement abandonnée au profit d’une narration plus développée et mieux intégrée à la suite des Fastes consulaires. Un tel changement fait entrer les annales occitanes du Petit Thalamus dans le temps d’une histoire consulaire pleinement assumée qui ne se contente plus d’être une chronique urbaine mais révèle une ambition plus large, celle d’être le reflet d’une histoire à la fois de langue d’oc et de Languedoc. Une telle mutation de la forme est à mettre en relation avec u...

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Challet, « Les bons, la brute et le truand », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 34 | 2017, 23-38.

Référence électronique

Vincent Challet, « Les bons, la brute et le truand », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 34 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/crm/14469 ; DOI : 10.4000/crm.14469

Haut de page

Auteur

Vincent Challet

Université Paul-Valéry Montpellier 3

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals