Navigation – Plan du site
Du meurtre en politique : regards croisés sur l'utilisation de la violence en contexte populaire

Justice, meurtre et leadership politique dans la révolte anglaise de 1381

Christopher Fletcher
p. 61-86

Résumés

Des interprétations récentes de la révolte anglaise de 1381 ont minimisé sa violence. En se concentrant sur l’identité des victimes mises à mort, l’article suggère qu’un élément négligé de ce mouvement est la confiscation par les non-nobles du monopole de violence de la noblesse et des officiers royaux. Cette violence permet aux insurgés de prendre pour la première fois en Angleterre le leadership politique d’un mouvement de contestation à l’échelle du royaume.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Interprétations modernes et médiévales de la révolte de 1381
Morts violentes et exécutions pendant la révolte de 1381

Aperçu du texte

La révolte majeure qui éclate pendant l’été 1381 se distingue comme la première révolte de l’histoire de l’Angleterre dont les acteurs les plus importants ne sont pas issus de la grande noblesse du pays. Le royaume d’Angleterre a été secoué à plusieurs reprises par des mouvements de contestation du pouvoir royal aux xiiie et xive siècles, visant des erreurs politiques, la partialité juridique, des mauvaises pratiques financières et les excès fiscaux de rois successifs. Tous ces mouvements sont dirigés par des hommes de la haute noblesse. Les barons qui se sont opposés au roi Jean au début du xiiie siècle ne sont peut-être pas les hommes les plus influents du royaume, mais ils tiennent leurs terres directement du roi, et ils ont parfois été proches du roi. L’opposition à Henri III entre 1258 et 1261 s’est finalement concentrée sur la personne de son beau-fils et ancien favori, Simon de Montfort. La résistance aux demandes fiscales d’Édouard Ier en 1297 est dirigée par le Connétable e...

Pour citer cet article

Référence papier

Christopher Fletcher, « Justice, meurtre et leadership politique dans la révolte anglaise de 1381 », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 34 | 2017, 61-86.

Référence électronique

Christopher Fletcher, « Justice, meurtre et leadership politique dans la révolte anglaise de 1381 », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 34 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 16 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/crm/14484 ; DOI : 10.4000/crm.14484

Haut de page

Auteur

Christopher Fletcher

CNRS – IRHiS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals