Navigation – Plan du site
Le sens des formes

Les « chançons » de Charles d’Orléans

Une énigme en mouvement
Mathias Sieffert
p. 201-220

Résumés

Le BnF fr. 25458 contient une série de rondeaux nommés chançons. L’article interroge conjointement leur énigme visuelle et leur énigme sémantique : pourquoi le prince les appelle-t-il ainsi et pourquoi choisit-il une telle mise en page ? Ces pièces pourraient constituer au départ un recueil destiné à être enchâssé dans le cycle des ballades. Ce projet, devenu illisible au fil des ans dans l’album du prince, est partiellement reconstitué dans deux manuscrits : le Royal 16 F. II et le manuscrit de Grenoble.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

L’énigme d’une désignation générique
Mise en page, mise en scène du poème
Un « canzoniere » à la française ?
Conclusion

Aperçu du texte

Il est des termes dont l’usage fréquent obscurcit peu à peu le sens. Ainsi en va-t-il du mot chanson, que son omniprésence dans les dictionnaires de musique médiévale, les ouvrages philologiques et les éditions critiques, rend problématique : il est parfois difficile de distinguer l’acception médiévale et l’acception moderne. L’introduction du bel inventaire des rondeaux et refrains de Nico van den Boogaard donne une idée frappante de cette ambivalence. Le critique nomme chanson « toutes les compositions monodiques destinées à être chantées, et divisées en strophes », c’est-à-dire les « chansons dites à forme fixe comme la ballade (…) », mais aussi les « chansons définies le plus souvent par leur sujet, telles que les pastourelles, les chansons d’amour, les chansons religieuses (…) ». Le mot chanson sert à désigner, on le voit, toutes sortes de poèmes chantés ou chantables, sans prendre en compte le fait que certains d’entre eux sont bel bien présentés comme « chansons » dans les ma...

Pour citer cet article

Référence papier

Mathias Sieffert, « Les « chançons » de Charles d’Orléans », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 34 | 2017, 201-220.

Référence électronique

Mathias Sieffert, « Les « chançons » de Charles d’Orléans », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 34 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/crm/14544 ; DOI : 10.4000/crm.14544

Haut de page

Auteur

Mathias Sieffert

Université de Paris 3, EA173/Université de Lausanne

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals