Navigation – Plan du site
Le sens des formes

Les manuscrits enluminés du Tristan en prose

Incidence de la polyphonie énonciative et des éléments péri-textuels sur le processus de construction du sens
Sylvie Fabre
p. 221-237

Résumés

En se fondant sur un corpus de manuscrits enluminés conservant le roman de Tristan en prose, cet article montre comment les éléments péri-textuels contribuent, au sein de chaque copie, à produire une configuration singulière de l’histoire narrée et à construire le sens de l’œuvre. L’étude du texte dans sa matérialité (mise en pages, relations texte-image-rubrique) révèle l’influence des formes sur le processus interprétatif et interroge le rapport à l’objet livre, à l’œuvre et à la lecture.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Mise en page et découpage du texte : la relation entre l’œuvre et son public
Répartition et composition des images : la stratégie textuelle
Réflexivité énonciative et modulations du sens
Conclusion

Aperçu du texte

La lecture n’est pas une expérience de réception mais de génération du sens : elle résulte d’un processus d’interaction entre le texte et le lecteur qui conduit celui-ci à construire, et non à reconstituer un sens – ce que Michael Riffaterre nomme la « production du texte » dans l’esprit du lecteur. Plus encore à propos du manuscrit, qui est toujours une création originale, quand bien même il s’agit d’une copie, qu’en ce qui concerne le livre imprimé, le sens de l’œuvre n’est pas tout entier contenu dans le texte, comme pré-donné, livré par les seules paroles de l’auteur ou du narrateur. Il dépend aussi des éléments qui sont chargés de le mettre matériellement en valeur et qui tiennent implicitement compte de la présence du lecteur. Pour Greimas, rappelons-le, la forme est tout aussi signifiante que la substance. Par conséquent, le manuscrit n’est pas un simple support chargé de transmettre l’histoire narrée. Il contribue également à la signifier par le moyen de l’écriture, de la mi...

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvie Fabre, « Les manuscrits enluminés du Tristan en prose », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 34 | 2017, 221-237.

Référence électronique

Sylvie Fabre, « Les manuscrits enluminés du Tristan en prose », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 34 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/crm/14553 ; DOI : 10.4000/crm.14553

Haut de page

Auteur

Sylvie Fabre

Université d’Artois, laboratoire Textes et Cultures

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals