Navigation – Plan du site
Montaigne et les passions

Introduction

Bruno Méniel
p. 275-277

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Aperçu du texte

Il suffit de parcourir les titres des premiers chapitres des Essais pour constater l’importance accordée par Montaigne aux passions. Cette question ne peut donc être éludée, mais la soulever revient à s’interroger sur les structures profondes de l’anthropologie de Montaigne, comme le rappelle notamment l’ouvrage récemment paru d’Emiliano Ferrari, Montaigne, une anthropologie des passions (2014). L’approche qu’adopte Montaigne à l’égard des passions engage toute une conception des rapports entre le corps et l’âme. Les passions sollicitent diversement les trois instances psychiques – imagination, jugement et mémoire – et rendent mouvante la limite habituellement établie entre le volontaire et l’involontaire. Il est loisible de s’interroger sur les héritages que recueille Montaigne : dans quelle mesure sa pensée morale est-elle tributaire du platonisme, du stoïcisme, de l’augustinisme ? Et l’auteur des Essais ne met-il pas les traditions en contradiction les unes avec les autres pour m...

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Méniel, « Introduction », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 34 | 2017, 275-277.

Référence électronique

Bruno Méniel, « Introduction », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 34 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 22 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/crm/14576

Haut de page

Auteur

Bruno Méniel

L’AMo – EA 4276 Université de Nantes

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals