Navigation – Plan du site
Varia

Avoir le diable comme professeur

La pratique de la magie noire au prisme du Roman de Buscalus
Marjorie Mourey
p. 379-396

Résumés

En narrant comment un diable enseigne la magie à un jeune noble dans une grotte située à Tolède, le Roman de Buscalus reprend un topos dont les origines remontent à l’école de traducteurs de Tolède et à la légende de la grotte d’Hercule. La trajectoire du personnage initié aboutit dans la suite du récit à une mort affreuse qui avait vraisemblablement valeur de mise en garde pour les lecteurs. L’auteur anonyme, en homme du xve siècle, réprouvait au plus haut point la pratique de la magie noire.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Les liens entre la ville de tolède et la magie
Les conséquences d’une initiation à la magie noire
Conclusion

Aperçu du texte

Un professeur – qui se révèle être un diable le plus souvent, parfois un sorcier – un étudiant et une grotte située à Tolède, tels sont les éléments d’un topos que l’on rencontre fréquemment dans la littérature et les chroniques médiévales. Une version particulièrement développée en est donnée par le Roman de Buscalus. Comme l’œuvre est peu connue et le texte encore inédit, il n’est pas inutile de faire le point sur ce que l’on sait du milieu et des circonstances de sa composition. Le Roman de Buscalus mêle des aventures fictives à une trame historique, parfois pseudo-historique, tirée de chroniques latines et françaises. Il a été écrit pour le duc de Bourgogne Philippe le Bon, vraisemblablement après 1454 et en tout cas avant 1468. La première partie de l’œuvre est conservée dans le manuscrit unique de Paris, BNF, fr. 9343, qui peut être rapproché de la production d’un atelier de Lille, ville où la confection de manuscrits était intense au xve siècle. Cet atelier est dit du Maître ...

Pour citer cet article

Référence papier

Marjorie Mourey, « Avoir le diable comme professeur », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 34 | 2017, 379-396.

Référence électronique

Marjorie Mourey, « Avoir le diable comme professeur », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 34 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/crm/14625 ; DOI : 10.4000/crm.14625

Haut de page

Auteur

Marjorie Mourey

Universités de Paris-Sorbonne et de Fribourg

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals