Navigation – Plan du site
Lectures croisées du Livre de l'Espérance d’Alain Chartier : enjeux éthiques et esthétiques

Allégorie et subjectivité dans le Livre de l’Espérance

Daisy Delogu
p. 171-187

Résumés

Cet article examine l’emploi que fait Alain Chartier dans son texte inachevé, le prosimètre Livre de l’Espérance, des figures allégoriques, d’une part pour présenter à son public sa version de la psychologie cognitive du Moyen Âge tardif, d’autre part pour fournir à son lectorat un exemple saisissant de la lutte d’un individu avec la dépression afin d’aider le lecteur à orienter ses sens internes vers l’acquisition de la connaissance et de la vérité divine.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2020.

Plan

La théorie cognitive
Du particulier à l’universel

Aperçu du texte

Laissé inachevé à la mort de l’auteur advenue en 1430, le Livre de l’Espérance d’Alain Chartier nous livre seize poèmes qui alternent avec autant de passages en prose, ces derniers faits de dialogues entre le protagoniste et une série de figures allégoriques. Les interventions d’un Acteur servent de didascalies, pour ainsi dire, qui relient les parties du texte entre elles, et qui orientent le lecteur. Quoique conservé dans 36 manuscrits, dont six avec des programmes d’enluminure qui témoignent de l’intérêt envers ce texte des lecteurs du xve siècle et au-delà, l’Espérance reste parmi les moins étudiés des ouvrages du père de l’éloquence française, dont le Quadrilogue invectif et La Belle dame sans mercy ont davantage retenu l’attention de la critique. Parmi les travaux consacrés au Livre de l’Espérance, un nombre important se concentre sur le lien entre le texte de Chartier et celui de Boèce. L’emploi – novateur en langue vernaculaire – du prosimetrum, le titre que porte l’ouvrage ...

Pour citer cet article

Référence papier

Daisy Delogu, « Allégorie et subjectivité dans le Livre de l’Espérance », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 33 | 2017, 171-187.

Référence électronique

Daisy Delogu, « Allégorie et subjectivité dans le Livre de l’Espérance », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 33 | 2017, mis en ligne le 16 août 2020, consulté le 22 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/crm/14743 ; DOI : https://doi.org/10.4000/crm.14743

Haut de page

Auteur

Daisy Delogu

University of Chicago

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals