Navigation – Plan du site
Le sens des formes

L’optimisme du satiriste

Mise en forme et en espace du texte, de l’image et de la musique dans le Roman de Fauvel interpolé (Paris, BnF, français 146)
Thibaut Radomme
p. 239-257

Résumés

Le Roman de Fauvel, texte satirique du premier quart du xive siècle, existe en deux rédactions : la version originale (1310-1314) et la version interpolée (1316-1318). À travers l’analyse du rondeau Porchier mieus estre ameroie, d’éléments de l’épisode du charivari et de l’explicit du texte, cette étude montre que le Fauvel remanié s’enrichit d’une tonalité ludique, voire comique, absente du texte original, résultant d’une forme d’optimisme qui se fait jour chez le satiriste.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Le rondeau « porchier mieus estre ameroie »
Les noces de Fauvel et le charivari
L’explicit du roman de Fauvel

Aperçu du texte

Le Roman de Fauvel est un texte satirique composé dans le milieu parisien de la chancellerie royale au début du xive siècle, racontant la carrière irrésistible et scandaleuse d’un cheval roux hissé au sommet du pouvoir par le caprice de Fortune. Le cheval Fauvel, symbole de fausseté et d’hypocrisie, synthèse de tous les vices, incarnation du Mal, est l’héritier direct du personnage de Renart – et à travers lui, de celui de Faux-Semblant dans le Roman de la Rose – dans les branches tardives et les poèmes épigones du Roman de Renart, en particulier dans Renart le Nouvel, poème d’origine lilloise de la fin du xiiie siècle et source d’inspiration probable de notre roman.

Il existe deux rédactions du Roman de Fauvel : la version originale, écrite en 1310 (livre I) et 1314 (livre II), attribuée à Gervais du Bus et conservée dans treize manuscrits, et une version remaniée et interpolée, composée vers 1316-1318, attribuée à Raoul Chaillou de Pestain et conservée dans un manuscrit unique, le ...

Pour citer cet article

Référence papier

Thibaut Radomme, « L’optimisme du satiriste », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 34 | 2017, 239-257.

Référence électronique

Thibaut Radomme, « L’optimisme du satiriste », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 34 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 21 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/crm/14871 ; DOI : 10.4000/crm.14871

Haut de page

Auteur

Thibaut Radomme

Aspirant FNRS
Université Catholique de Louvain – Université de Lausanne

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals