Navigation – Plan du site
La chanson de geste au xive siècle

Hernaut de Beaulande dans le manuscrit Cheltenham. Vestiges de la tradition épique et nouvelles tonalités

Bernard Guidot
p. 151-184

Résumés

Le récit d’Hernaut de Beaulande s’ouvre à des rencontres romanesques et à des considérations moralisantes. Le regard souriant du poète s’accompagne de nouvelles tonalités : violence associée à l’humour ; magie et fantaisie ; interventions piquantes. Les valeurs du passé se trouvent dispersées, associées parfois à d’humbles personnages qui prennent une place non négligeable aux côtés des protagonistes. La réécriture s’approche d’assez près des versions populaires de la Bibliothèque Bleue.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2021.

Plan

Images de la société d’Hernaut de Beaulande
Conduite du récit
Un certain regard souriant

Aperçu du texte

Pendant très longtemps, le manuscrit Cheltenham est resté inaccessible à la communauté des chercheurs épiques. Sa numérisation a radicalement changé la situation. Dès lors, nous avons pu lire attentivement le texte sur lequel porte notre recherche présente et ne pas nous contenter des éditions de David M. Dougherty, E. B. Barnes et Catherine B. Cohen. Elles sont considérées comme étant de qualité scientifique très médiocre. Si les comptes rendus qui ont été publiés sont sévères, qu’il s’agisse de l’édition de 1966 (contenant Hernaut de Beaulande, Renier de Gennes et Girart de Vienne) ou de l’édition de 1981 (Galien), on peut considérer, en fait, qu’ils sont d’une belle générosité. Manquant cruellement de toute expérience, les éditeurs ont constamment trahi le texte : syntaxe non dominée, fausses lectures courantes, donnant lieu à la création de mots qui n’existent pas, ponctuation évidemment très souvent défectueuse, corrections insolites ou inopportunes. Le manuscrit, qui mériterai...

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Guidot, « Hernaut de Beaulande dans le manuscrit Cheltenham. Vestiges de la tradition épique et nouvelles tonalités », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 35 | 2018, 151-184.

Référence électronique

Bernard Guidot, « Hernaut de Beaulande dans le manuscrit Cheltenham. Vestiges de la tradition épique et nouvelles tonalités », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 35 | 2018, mis en ligne le 29 août 2021, consulté le 23 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/crm/15445 ; DOI : 10.4000/crm.15445

Haut de page

Auteur

Bernard Guidot

Université de Lorraine

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals