Navigation – Plan du site
Varia

Le bestornement des pouvoirs spirituel et temporel dans Jeanne d’Arc au Bûcher de Paul Claudel (scènes IV-VI)

L’innutrition médiévale, de la satire au non-sens
Jean-François Poisson-Gueffier
p. 591-607

Résumés

Jeanne d’Arc au Bûcher de Claudel est une œuvre imprégnée par un imaginaire médiéval se fondant sur une érudition manifeste. Les scènes iv et vi sont représentatives de cette innutrition, sensible dans la figuration d’un monde bestorné. Le parcours conçu dans cet article tient à montrer le glissement du monde médiéval à sa subversion sous les traits d’une cour animalisée, partant à étudier les modes d’appropriation d’un matériau médiéval reconfiguré, à la fois même et autre.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2021.

Plan

Univers et figures du bestornement
Épure du martyre et foisonnement de la satire
La tentation du non-sens et de la fatrasie
Conclusion

Aperçu du texte

Claudel est le seul écrivain vraiment sain depuis le Moyen Âge, qui soit aussi vraiment grand. Étrange et miraculeux réveil des forces dans cette France exténuée. Pierre Drieu La Rochelle, Notes pour comprendre le siècle, 1941.

L’oratorio dramatique de Paul Claudel et Arthur Honegger, Jeanne d’Arc au Bûcher, bénéficie d’une efflorescence de versions scéniques et semi-scéniques, de Hambourg (2014) à New York, Toulouse, Paris, Monte-Carlo (2015), avant Francfort et Lyon (2017). Cette fresque théâtrale et musicale exerce une force d’attraction manifeste, tant elle demeure l’une des rares fusions effectives d’œuvre d’art total (gesamtkunstwerk) et ménage de vertigineux contrastes, en termes de tonalités comme de mélange des sources d’inspiration. La satire qui innerve le propos reprend toutes les acceptions du sens étymologique de la satura, originellement « pêle-mêle » puis « sorte de farce, satire dramatique ». Alan Gilbert présente ainsi l’œuvre comme « a spectacular, dramatic, wonder...

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-François Poisson-Gueffier, « Le bestornement des pouvoirs spirituel et temporel dans Jeanne d’Arc au Bûcher de Paul Claudel (scènes IV-VI) », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 35 | 2018, 591-607.

Référence électronique

Jean-François Poisson-Gueffier, « Le bestornement des pouvoirs spirituel et temporel dans Jeanne d’Arc au Bûcher de Paul Claudel (scènes IV-VI) », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 35 | 2018, mis en ligne le 29 août 2021, consulté le 22 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/crm/15577 ; DOI : 10.4000/crm.15577

Haut de page

Auteur

Jean-François Poisson-Gueffier

Centre d’Études du Moyen Âge (EA 173)
Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals