Navigation – Plan du site
Une forme médiévale à succès : la strophe d'Hélinand

Le Miracle de Théophile de Rutebeuf et la prière du clerc

Gérard Gros
p. 71-89

Résumés

Le douzain d’Hélinand, Rutebeuf le pratique presque aussi familièrement que sa spécialité formelle, le « tercet coué ». Dans Le Miracle de Théophile, La Prière du clerc, indissociable de La Repentance qui la précède, est écrite dans ce gabarit mais avec un mètre court, ce qui répond à un souci de nouveauté. Quant aux thèmes et motifs de cette oraison, c’est sans surprise qu’ils rappellent Gautier de Coinci, qu’on devine avoir été lecteur d’Hélinand, même s’il n’a pas pratiqué la célèbre strophe.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2021.

Plan

Repentance et prière du clerc
Série de quatrains et douzains d’hélinand
Rigueur formelle et variation thématique
Rutebeuf et Gautier de Coinci
Conclusion

Aperçu du texte

Depuis au moins Le Jeu d’Adam, le texte dramatique en langue romane agence des formes poétiques diverses et si possible originales. Au Miracle de Théophile de Rutebeuf, avec la forme (très familière à l’auteur) du « tercet coué » se combinent entre autres le quatrain monorime d’alexandrins et, de façon tout à fait singulière, le douzain d’Hélinand – en vers courts. On constate que, quelque surprenant et nouveau que soit ce dernier gabarit, sous cette forme, en ces termes, nulle part ailleurs que dans le texte du Miracle on ne retrouve, à titre de spécimen de prière et dans un recueil de chefs-d’œuvre, un exemplaire de cette oraison. À quelles fins Rutebeuf, au besoin sur commande, a-t-il ainsi composé ? La supplique en douzains d’Hélinand appartient à un ensemble dont on peut se demander s’il est possible d’en reconstituer sans artifice la cohérence. Ensuite, l’influence de Gautier de Coinci qui, trois décennies plus tôt, publiait une histoire de Théophile (et toutefois n’a rien com...

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Gros, « Le Miracle de Théophile de Rutebeuf et la prière du clerc », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 36 | 2018, 71-89.

Référence électronique

Gérard Gros, « Le Miracle de Théophile de Rutebeuf et la prière du clerc », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 36 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2021, consulté le 16 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/crm/16132 ; DOI : https://doi.org/10.4000/crm.16132

Haut de page

Auteur

Gérard Gros

Université d’Amiens

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals