Navigation – Plan du site
Eating others : symbolic and actual anthropophagy in médiéval storytelling

What’s bubbling in the pot? The enemy’s torment

Angelica Aurora Montanari
p. 339-356

Résumés

Le cannibalisme a été largement exploité dans le discours politique médiéval. Les pages qui suivent explorent les rituels cannibales qui ont joué un rôle fondamental, d’une part dans la définition de l’altérité, et d’autre part dans la construction identitaire d’une communauté. Une attention particulière est accordée aux nombreux témoignages de cannibalisme rituel que l’on peut relever dans les chroniques des villes du centre et du nord de la péninsule italienne, entre le xive et le xvie siècle.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2021.

Plan

Italian-style devouring
“Save me from the lion’s mouth”

Aperçu du texte

Es vus errant Tabur de Canaloine,
un Sarazin, que Dampnesdeus confunde!
Gros out le cors, si out l’eschine curbe,
Lunges les denz, si est veluz cum urse.
Ne portet arme fors le bec e les ungles.
Veit Guiëlin, si li est coruz sure,
Baie la gule si li quidad tranglutre,
Tut ensement cume meüre pome.
E cil le fiert de l’espiet en la loigne,
Je l’eüst mort quant sa hanste li fruisse.

Long fangs, sharp claws and excessive hirsutism: these are some of the traits that characterize the stigmatization of the enemy in Old French chansons de geste. Perfectly corresponding to such a prototype is the figure of Tabur, the Saracen against which the hero William of Orange strenuously fights in the Chanson de Guillaume, a literary work dating back to the first half of the twelfth century loosely inspired by the historical figure of William I of Toulouse (750 ca – 812).

By depicting the enemy, stigmatizing their diversity as a monstrous and terrifying being, Christian authors at the same time celebrate the valo...

Pour citer cet article

Référence papier

Angelica Aurora Montanari, « What’s bubbling in the pot? The enemy’s torment », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 36 | 2018, 339-356.

Référence électronique

Angelica Aurora Montanari, « What’s bubbling in the pot? The enemy’s torment », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 36 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2021, consulté le 05 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/crm/16237 ; DOI : https://doi.org/10.4000/crm.16237

Haut de page

Auteur

Angelica Aurora Montanari

Università di Bologna

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals