Navigation – Plan du site
Varia

Responsabilités publiques et éthique aristocratique

Le délicat jeu d’équilibriste des rois anglais de la fin du Moyen Âge
Raoul Fievet
p. 415-446

Résumés

Cet article a pour objet de mettre en exergue certaines caractéristiques fondamentales propres à la royauté anglaise de la fin du Moyen Âge, en montrant comment les souverains ont été contraints de concilier différentes attentes. L’exercice de leur pouvoir découlait en effet d’un subtil équilibre entre leur capacité à se conformer à une éthique aristocratique et à apparaître comme la clé de voûte d’une société civique en émergence.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2021.

Plan

La nature du système politique anglais
Un roi chevaleresque
Devoirs honorables et responsabilités publiques

Aperçu du texte

Il est bien connu que la fin du Moyen Âge a constitué une avancée décisive dans l’affirmation de l’État moderne, cette période, caractérisée par la croissance sans précédent de l’armature administrative, judiciaire et institutionnelle, étant marquée par un exercice nettement plus assuré de l’autorité royale. Il est également bien connu que la genèse de l’État moderne n’a pas suivi un cheminement uniforme en Occident, puisqu’il existait plusieurs modèles de gouvernement dans lesquels le pouvoir central était plus ou plus moins investi dans une logique de coopération avec ses sujets les plus éminents. Walter Ullmann a en effet défini deux grands modèles de gouvernement médiéval, qu’il définit soit comme « théocratique », soit comme « féodal ».

Le modèle « théocratique » a souvent été associé à la France ; il se réfère à un processus de construction étatique vertical dans lequel le roi cherchait à se dresser au-dessus de ses sujets sans leur rendre de comptes. Dans ce schéma de gouverne...

Pour citer cet article

Référence papier

Raoul Fievet, « Responsabilités publiques et éthique aristocratique », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 36 | 2018, 415-446.

Référence électronique

Raoul Fievet, « Responsabilités publiques et éthique aristocratique », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 36 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2021, consulté le 16 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/crm/16277 ; DOI : https://doi.org/10.4000/crm.16277

Haut de page

Auteur

Raoul Fievet

Docteur en histoire et archéologie des mondes anciens et médiévaux de l’université de Nice

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals