Navigation – Plan du site

AccueilNuméros37Les festivités joyeuses et leur p...L’objet de nos recherches ou l’un...

Les festivités joyeuses et leur production littéraire : pratiques parodiques en scène et en textes, en France et en Europe (XVIe-XVIIIe s.)

L’objet de nos recherches ou l’unité d’analyse

Our research object, or our unit of analysis
Jelle Koopmans
p. 285-296

Résumés

Pour comprendre le contexte dans lequel les représentations dramatiques parodiques et leurs textes s’inscrivent, il faut se poser la vaste question de savoir ce qu’est le théâtre médiéval. Une proposition permettant d’en finir avec les clichés est de considérer non pas seulement la représentation en elle-même, mais l’ensemble du processus de préparation et de déroulement d’une performance, pour analyser le « scénario » ou le « programme » de la fête.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2022.

Plan

Le théâtre, une définition impossible ?
L’acte théâtral médiéval : de l’unité d’analyse à la diversité des scénarii
À la recherche de l’objet de nos recherches

Aperçu du texte

L’histoire du théâtre pèse comme une malédiction curieuse sur l’histoire du théâtre elle-même. En effet, une bonne partie de cette histoire s’occupe d’une période, le « Moyen Âge », où la notion de théâtre ne s’était pas encore singularisée et pour laquelle, par conséquent, la notion elle-même fait problème comme catégorie historique. Les savants du xixe siècle, qui ont imposé une dynamique fortement téléologique aux recherches sur le théâtre français, ont aussi dessiné les contours de la nouvelle discipline qu’était alors l’histoire des arts de la scène. Quelques principes lui donnaient sa logique : le théâtre français devait nécessairement s’affranchir du latin (genèse de la littérature vernaculaire, et donc de la littérature « française ») ; le théâtre profane devait s’affranchir du théâtre religieux (républicanisme laïc oblige) ; l’acte spectaculaire devait être « théâtre » au sens que le terme a pu prendre à l’époque moderne et dont on voulait alors chercher les origines dans l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jelle Koopmans, « L’objet de nos recherches ou l’unité d’analyse »Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 37 | 2019, 285-296.

Référence électronique

Jelle Koopmans, « L’objet de nos recherches ou l’unité d’analyse »Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 37 | 2019, mis en ligne le 01 août 2022, consulté le 19 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/crm/17399 ; DOI : https://doi.org/10.4000/crm.17399

Haut de page

Auteur

Jelle Koopmans

Université d’Amsterdam

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search