Navigation – Plan du site

AccueilNuméros37Les festivités joyeuses et leur p...La justice de l’abbaye de Maugouvert

Les festivités joyeuses et leur production littéraire : pratiques parodiques en scène et en textes, en France et en Europe (XVIe-XVIIIe s.)

La justice de l’abbaye de Maugouvert

XVIe-XVIIIe siècles, Dauphiné, Lyonnais et Savoie
Justice in the Abbeys of Misrule. Sixteenth–eighteenth centuries, Dauphiné, Lyonnais, and Savoie
Jean-Yves Champeley
p. 315-332

Résumés

Au xvie siècle, les abbayes de Maugouvert ont exercé autour de la question du mariage et de la vie conjugale une justice admise par tous. Cette justice parodique reprenait fidèlement les titres et les procédures de la justice étatique. Les hommes de loi ont longtemps contribué à la reconnaissance de cette justice abbatiale avant de la combattre tout en réutilisant à l’occasion la sanction de la chevauchée sur l’âne.

Haut de page

Entrées d’index

Index by keyword:

theatre history, parody, justice, charivari
Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2022.

Plan

Une organisation parodique reconnue par les instances politiques et juridiques
Procédures et titulatures parodiques
La disparition de Maugouvert et la survie des parodies judiciaires

Aperçu du texte

En Lyonnais et en Dauphiné, la forme abbatiale dominante est celle de l’abbaye de Maugouvert. En Savoie, c’est l’abbaye de la basoche qui l’emporte. La variation des vocables qualifiant les abbayes et la plasticité des formes abbatiales sont un vaste sujet que nous ne traiterons pas ici. Pour ces trois provinces, nous nous bornerons à rappeler que les scribes des villes et des villages se limitent parfois à la mention du terme d’abbaye, ou d’abbaye de la ville ou encore d’abbaye des compagnons. Ainsi en 1602, le procureur de la ville de Chambéry précisait en parlant de « l’abbaye de la ville » de cette ancienne capitale du duché de Savoie : « Telle abbaye n’est chose nouvelle y ayant longtemps qu’il y en a heu en la presente ville et autres principales tant de ce pays que hors icelluy ». Ces abbayes de Lyonnais, Dauphiné et Savoie sont surtout connues pour leur participation aux grandes festivités urbaines. Ici comme ailleurs, elles ont en leur sein des lettrés qui ont pu produire l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Yves Champeley, « La justice de l’abbaye de Maugouvert »Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 37 | 2019, 315-332.

Référence électronique

Jean-Yves Champeley, « La justice de l’abbaye de Maugouvert »Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 37 | 2019, mis en ligne le 01 août 2022, consulté le 20 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/crm/17463 ; DOI : https://doi.org/10.4000/crm.17463

Haut de page

Auteur

Jean-Yves Champeley

Université de Savoie Mont-Blanc – LLSETI

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search