Navigation – Plan du site

AccueilNuméros37Les festivités joyeuses et leur p...Rabelais à Leyde au début du XVII...

Les festivités joyeuses et leur production littéraire : pratiques parodiques en scène et en textes, en France et en Europe (XVIe-XVIIIe s.)

Rabelais à Leyde au début du XVIIIe siècle

Parodie et collectivité joyeuse dans la Lyste van rariteiten d’Anna Folie
Rabelais in Leiden at the beginning of the eighteenth century. Parody and joyful community in Anna Folie’s Lyste van rariteiten
Paul J. Smith
p. 439-461

Résumés

La Lyste van rariteiten, texte néerlandais anonyme publié entre 1699 et 174, a été écrit sans doute par un groupe d’étudiants de l’université de Leyde. Il s’inscrit dans la tradition parodique du catalogue imaginaire, inspiré par le Pantagruel de Rabelais. L’article vise à contextualiser la Lyste et ses enjeux parodiques et à reconstituer sa création collective et joyeuse.

Haut de page

Entrées d’index

Index de mots-clés :

Leyde, éducation, parodie, Rabelais

Index by keyword:

Leyde, education, parody, Rabelais
Haut de page

Notes de l’auteur

Le présent article a été écrit dans le cadre du projet Hybrid Discourses – Transcoding Processes. Literature in the Margins of the Vernacular (1500-1700), financé par la Netherlands Organisation for Scientific Research (NWO). Nous tenons à remercier Dirk Geirnaert et Céline Zaepffel ainsi que le reviewer anonyme de leur lecture critique d’une première version de cet article.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2022.

Plan

Le genre du catalogue imaginaire
La Lyste van rariteiten : production et lecture joyeuses
Avant la Lyste van rariteiten : wieringa
Avant la Lyste van rariteiten : doedijns et son haegse mercurius
Rabelais dans la Lyste
Conclusion

Aperçu du texte

Le propos de cet article porte sur la Lyste van rariteiten (Liste de raretés), un texte néerlandais anonyme, publié en deux volumes, sans indication de la date ni du lieu de sa publication, ni même du nom de l’imprimeur. Certaines références à d’autres textes permettent de le dater, très approximativement, entre 1699 et 1741. Les deux volumes se présentent comme la parodie d’un catalogue de vente aux enchères. Outre un bref poème liminaire, ils consistent, sans autre contextualisation, en une liste typographiquement verticale de lots numérotés, soit respectivement mille lots dans le premier volume et 288 lots dans le second. Ce texte est, selon nous, un bon exemple d’un produit issu d’une culture joyeuse qui cherche à affirmer son identité par le biais de la parodie. Avant d’étudier cette thématique de plus près, il est utile de nous interroger sur la nature générique de ce texte. Dans ce but, commençons par la lecture de sa page de titre, qui indique ce à quoi le lecteur pourra s’a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul J. Smith, « Rabelais à Leyde au début du XVIIIe siècle »Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 37 | 2019, 439-461.

Référence électronique

Paul J. Smith, « Rabelais à Leyde au début du XVIIIe siècle »Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 37 | 2019, mis en ligne le 01 août 2022, consulté le 20 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/crm/17597 ; DOI : https://doi.org/10.4000/crm.17597

Haut de page

Auteur

Paul J. Smith

Université de Leyde

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search