Navigation – Plan du site

AccueilLa revueInstructions aux auteurs

Instructions aux auteurs

Instructions to authors

Présentation générale des textes

Taille des articles

Rubriques

Nombre indicatif de signes (espaces compris)

Commentaires

Dossier thématique

Varia

40 000 à 45 000 (espaces comprises) hors bibliographie

Articles soumis à une expertise en double aveugle

Lectures

5 000 - 15 000 (espaces comprises)

Recensions d’ouvrages

Études et notes de recherche

6 000 - 12 000 (espaces comprises) hors bibliographie

Études et enquêtes menées par des professionnels, des étudiants ou des chercheurs du champ muséal et patrimonial

Paroles de jeunes docteurs

6 000 - 12 000 (espaces comprises)

Textes inédits sur les apports principaux d’un travail doctoral attestant d’un recul critique vis-à-vis de celui-ci

Expériences et points de vue

10 000 - 15 000 (espaces comprises) hors bibliographie

Comptes rendus d’expériences et/ou points de vue rédigés par des professionnels ou des chercheurs de la culture, des musées et du patrimoine, en France et à l’international.

Visites d’expositions

10 000 - 12 000 (espaces comprises)

Comptes rendus de visite d'expositions écrits dans une perspective critique

Dossier thématique

Chaque numéro est consacré à un thème ou à une problématique faisant l’objet d’un dossier (deux appels thématiques par an). Les propositions retenues sont soumises à une expertise anonyme en double aveugle.

Soumettre une proposition de dossier thématique :

Le sujet doit être approuvé par le comité de rédaction, sur la base d’un appel à articles présenté sur sollicitation de celui-ci ou à l’initiative d’un ou deux enseignant(s)-chercheur(s) qui prennent en charge le dossier jusqu’à sa parution.

Taille des articles : 40 000 à 45 000 signes (espaces comprises), hors bibliographie.

Les propositions d’article comportent :

  • Un titre principal qui ne doit pas dépasser 65 caractères (espaces non comprises). Il doit permettre de comprendre quel est le champ concerné et quel est le fil directeur de l’article. Un sous-titre est possible, mais il ne doit pas être trop long.

  • Le prénom et le nom l’auteur, son institution de rattachement (organisme, université, laboratoire) et son courriel(s) sont placés sous le titre de l’article en minuscules, aligné à gauche.

  • Un résumé en français (20 à 30 lignes)

  • 5 à 6 mots-clés

  • Une courte biographie scientifique de l’auteur (10 lignes) faisant apparaître son institution de rattachement, ses domaines de recherche, ses dernières publications.

Varia

La rubrique Varia accueille des articles de recherche inédits sur les publics, les institutions, les patrimoines et les médiations de la culture. Les propositions d'articles font l'objet d'une évaluation en double aveugle. Elles peuvent être envoyées à tout moment dans l'année, au responsable de la rubrique Nicolas Navarro : Nicolas.Navarro@uliege.be

Taille des articles : 30 000 à 40 000 signes (espaces comprises), hors bibliographie.

Les propositions d’article comportent :

  • Un titre principal qui ne doit pas dépasser 65 caractères (espaces non comprises). Il doit permettre de comprendre quel est le champ concerné et quel est le fil directeur de l’article. Un sous-titre est possible, mais il ne doit pas être trop long.

  • Le prénom et le nom l’auteur, son institution de rattachement (organisme, université, laboratoire) et son courriel(s) sont placés sous le titre de l’article en minuscules, aligné à gauche.

  • Un résumé en français (20 à 30 lignes)

  • 5 à 6 mots-clés

  • Une courte biographie scientifique de l’auteur (10 lignes) faisant apparaître son institution de rattachement, ses domaines de recherche, ses dernières publications.

Études et notes de recherche

Cette rubrique accueille des textes originaux qui portent sur des études ou des recherches portant sur les musées, le patrimoine, les publics et la culture. Les textes renvoient à des études et enquêtes menées par des professionnels, des étudiants ou des chercheurs du champ muséal et patrimonial. Ils présentent le contexte, les objectifs, la démarche et la méthodologie mises en œuvre, et enfin les résultats et/ou enseignements pour le musée, dans le cas d’une enquête collecte en lien avec une exposition par exemple, ou plus largement pour le monde muséal. Les notes de recherche rendent compte de travaux achevés ou en cours, présentant un caractère exploratoire ou des avancées significatives, en termes de méthodologie ou de résultats.

Les propositions d'articles font l'objet d'un accompagnement et d’une validation par la rédaction de la revue. Elles peuvent être envoyées à tout moment dans l'année, à la responsable de la rubrique Pascale Ancel : pascale.ancel@univ-grenoble-alpes.fr

Taille des articles : 6 000 à 12 000 signes (espaces comprises).

Les propositions d’articles comportent :

  • Un titre principal qui ne doit pas dépasser 65 caractères (espaces non comprises). Il doit permettre de comprendre quel est le champ concerné et quel est le fil directeur de l’article. Un sous-titre est possible, mais il ne doit pas être trop long.

  • Le prénom et le nom l’auteur, son institution de rattachement (organisme, université, laboratoire) et son courriel(s) sont placés sous le titre de l’article en minuscules, aligné à gauche.

  • 5 à 6 mots-clés

  • Une courte biographie scientifique de l’auteur (10 lignes) faisant apparaître son institution de rattachement, ses domaines de recherche, ses dernières publications.

Lectures

Cette rubrique présente des recensions d’ouvrages récents portant sur les publics, les institutions, les patrimoines et les médiations de la culture. Les recensions présentent l’auteur de l’ouvrage, le contexte éditorial et situent l’ouvrage dans son champ disciplinaire. Elles synthétisent les questionnements soulevés, les positionnements épistémologiques et méthodologiques défendus ainsi que les principaux apports et perspectives abordés. Elles précisent quels sont les publics intéressés par l’ouvrage - chercheurs, étudiants, professionnels du champ muséal, etc.- et formulent un avis critique, en faisant ressortir d’éventuelles limites.

Les propositions d'articles font l'objet d'un accompagnement et d’une validation par la rédaction de la revue. Elles peuvent être envoyées à tout moment dans l'année, à la responsable de la rubrique Marie Cambone : marie.cambone@univ-grenoble-alpes.fr

Taille des articles :

Lecture d’un ouvrage : 5 000 à 10 000 signes (espaces comprises).

Lecture de plusieurs ouvrages ou d’un numéro : 10 000 à 15 000 signes (espaces comprises).

Les propositions d’articles comportent :

  • La référence de l’ouvrage recensé : Prénom, Nom, date. Titre

  • Le prénom et le nom l’auteur de la recension, son institution de rattachement (organisme, université, laboratoire) et son courriel(s) sont placés sous le titre de l’article en minuscules, aligné à gauche.

  • La référence complète de l’ouvrage recensé. Ex. : Référence(s) : Nom (Prénom). Date. Titre. Lieu : Éditeur (Collection).

  • 5 à 6 mots-clés

Paroles de jeunes docteurs

Cette rubrique rassemble des textes réflexifs de jeunes docteurs qui mettent en évidence la contribution de leur thèse au domaine de recherche et les perspectives nouvelles qu’elle ouvre. Les textes présentent les apports principaux de la thèse et la singularité de la réflexion menée. Ils doivent également rendre compte des inscriptions disciplinaires du travail de recherche, des enjeux qui le traversent, et des pistes nouvelles de recherches et/ou de valorisation qu’il est susceptible de porter. Plus que d’un résumé synthétique de la thèse, ou d’une version rédigée du rapport de soutenance, il s’agit d'un texte inédit qui atteste d’un recul critique vis-à-vis du travail doctoral.

Les propositions d'articles font l'objet d'un accompagnement et d’une validation par la rédaction de la revue. Elles peuvent être envoyées à tout moment dans l'année, à la responsable de la rubrique Lise Renaud : lise.renaud@univ-avignon.fr

Taille des articles : 6 000 à 12 000 signes (espaces comprises).

Les propositions d’articles comportent :

  • Le titre de la thèse

  • Le prénom et le nom l’auteur de la recension, son institution de rattachement (organisme, université, laboratoire) et son courriel(s) sont placés sous le titre de l’article en minuscules, aligné à gauche.

  • La référence complète de la thèse. Ex. : Références(s) : Thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, soutenue le 29 novembre 2018, sous la direction de Madame / Monsieur, Prénom, Nom.

  • Mots-clefs (5 à 6)

Expériences et points de vue

Cette rubrique accueille des comptes rendus d’expériences et des points de vue rédigés par des professionnels ou des chercheurs de la culture, des musées et du patrimoine, en France et à l’international. Les textes de cette rubrique expriment un point de vue personnel à propos d’un débat en cours, ou d’une thématique touchant la muséologie et le patrimoine. Il peut s’agir de rendre compte d’une expérience professionnelle, pour l’interroger ou pour mettre en valeur des pratiques innovantes. Ces textes peuvent prendre également la forme d’entretiens avec des professionnels des musées et des expositions (conservateurs, commissaires, scénographes, muséographes, médiateurs, etc.), à une ou plusieurs voix, afin d’échanger sur des problématiques de recherche intéressant la revue.

Les propositions d'articles font l'objet d'un accompagnement et d’une validation par la rédaction de la revue. Elles peuvent être envoyées à tout moment dans l'année, à la responsable de la rubrique Florence Andreacola : florence.andreacola@univ-grenoble-alpes.fr

Taille des articles :

Expériences et points de vue : 10 000 à 15 000 signes (espace comprises)

Entretiens : 15 000 - 20 000 signes (espace comprises)

Les propositions d’articles comportent :

  • Le titre principal de l’article qui ne doit pas dépasser 65 caractères (espaces non comprises). Il doit permettre de comprendre quel est le champ concerné et quel est le fil directeur de l’article. Un sous-titre est possible, mais il ne doit pas être trop long.

  • Le prénom et le nom l’auteur, son institution de rattachement (organisme, université, laboratoire) et son courriel(s) sont placés sous le titre de l’article en minuscules, aligné à gauche.

  • 5 à 6 mots-clés

  • Une courte biographie scientifique de l’auteur (10 lignes) faisant apparaître son institution de rattachement, ses responsabilités professionnelles, ses domaines de recherche, et éventuellement ses dernières publications.

Visites d’expositions

Cette rubrique présente des comptes rendus de visites d'expositions écrits dans une perspective critique. Ils renvoient à une expérience de visite muséale. Ils peuvent être proposés par des professionnels des musées ou par des chercheurs. Au-delà de la présentation de l’exposition, les propositions ont vocation à questionner l’intérêt, l’originalité, la cohérence et les capacités communicationnelles des dispositifs muséographiques conçus à l'intention des visiteurs : parcours, scénographie, discours expographiques, choix des objets ou des œuvres, dispositifs de médiation (numériques ou non).

Les propositions d'articles font l'objet d'un accompagnement et d’une validation par le comité de rédaction de la revue. Elles peuvent être envoyées, à tout moment dans l'année, à la responsable de la rubrique Camille Beguin : beguin.camille@gmail.com

Taille des articles : 10 000 à 12 000 signes (espaces comprises)

Les propositions d’articles comportent :

  • Le titre principal de l’article qui ne doit pas dépasser 65 caractères (espaces non comprises). Il doit permettre de comprendre quel est le champ concerné et quel est le fil directeur de l’article. Un sous-titre est possible, mais il ne doit pas être trop long.

  • Le prénom et le nom l’auteur, son institution de rattachement (organisme, université, laboratoire) et son courriel(s) sont placés sous le titre de l’article en minuscules, aligné à gauche.

  • 5 à 6 mots-clés

Règles typographiques

Corps du texte

  • Times New Roman 12, interligne simple, justifié.

  • Paragraphes : aucun retrait en début de paragraphe. Espacement avant : 0 pt ; espacement après : 6 pts 

  • Aucune citation en exergue en début d’article ou après les intertitres.

  • Utiliser uniquement les guillemets à la française (« ») pour ouvrir et fermer les citations. Les guillemets anglais (“ ”) sont réservés aux citations de deuxième rang (citation à l’intérieur d’une autre). Les guillemets dactylographiques (" "), issus de la machine à écrire, sont proscrits.

  • N’utiliser ni le Gras, ni le Souligné, ni les Petites Capitales dans le corps du texte, mais uniquement l’italique, réservé aux mots et expressions dans une autre langue que le français.

  • Pas de triple point (ex : …), à remplacer par « , etc. » si nécessaire. Le triple point ne s’utilise que pour les passages supprimés dans une citation : […]

  • Espaces insécables devant les doubles points, points virgules, points d’interrogation et points d’exclamation, après les guillemets ouvrants et avant les guillemets fermants.

  • N’insérez pas de numéros de pages ni d’autres éléments en tête ou en pieds de page.

Intertitres à l’intérieur de l’article

  • Deux niveaux d’intertitre, sans numérotation :

    • Sous-titre 1 : en gras, aligné à gauche

    • Sous-titre 2 : en italique, aligné à gauche

Notes et appels de notes

  • Les notes sont placées en bas de page et les appels de notes sont en chiffres arabes (1, 2, 3,…).

Typographie

  • Les acronymes qui se prononcent comme ils se lisent (ex : Unesco, Mucem) ne comportent que la majuscule initiale, le reste s’écrit en minuscules ; seuls les acronymes qui s’épellent (ex : EHESS) sont entièrement en majuscules.

  • Écrire les numéros des siècles en petites capitales et en plaçant l’« e » en exposant. Ex. : « XIVe siècle ».

  • Accentuer les capitales.

  • Pas de barre oblique (/) : éviter les formulations de type et/ou, visiteurs/récepteurs, etc.

  • Éviter les parenthèses esthétiques et elliptiques à l’intérieur d’un mot du type (re)présenter, (re)découvrir, patrimoine(s), (sur)évaluer, etc.

  • Lorsque le mot « musée » désigne une institution précise, il commence par une majuscule, et les compléments de nom qui suivent sont en minuscule, sauf pour les noms propres. Ex. : Muséum national d’histoire naturelle, Musée d’anthropologie de Colombie-Britannique. Lorsque le mot « musée » ne désigne pas une institution précise, il s’écrit toujours en minuscules (ex : ce musée en tant qu’espace inspire les artistes).

  • Les époques (Ex. : Moyen Age), les régimes (Ex. : Second Empire) et événements historiques (Ex. : Première Guerre mondiale) comprennent une majuscule aux deux premiers termes.

  • Les titres d’œuvres : Ex. : La Joconde, Léonard de Vinci.

  • Les titres d’expositions : Ex. : Georgia O’Keeffe, Centre Pompidou, 8 sept. - 6 déc. 2021.

  • Les catalogues d’exposition : Ex. : La France romane. Au temps des premiers capétiens (987-1152), cat. exp., Paris, Musée du Louvre, 2005. Les nom du commissaire d’exposition et du directeur de publication ne sont pas mentionnés.

  • Mention d’un article de catalogue d’exposition. Ex. : Cazes Q., « L’architecture religieuse en France au XIe siècle », La France romane. Au temps des premiers capétiens (987-1152), cat. exp., Paris, Musée du Louvre, 2005, p. 15-19.

  • Usage des locutions latines

Locution

Abréviation

Emploi

confer

cf.

Indique au lecteur qu'il doit se référer à ce qui suit.

et alii

et al.

S'emploie pour indiquer que l'ouvrage cité est écrit par plus de trois auteurs. Ex : Auteur 1, Auteur 2, Auteur 3, et al.

ibidem

ibid.

Renvoie exactement à la référence qui précède.

idem

id.

S'emploie pour éviter une répétition et renvoie ainsi à une référence qui se trouve à proximité.

id est

i.e.

S'emploie indifféremment à la place de "c'est-à-dire".

infra

infra

Renvoie le lecteur à un passage qui se trouve plus loin dans le texte.

loco citato

loc. cit.

Renvoie à une référence bibliographique déjà citée de façon complète et qui se trouve à proximité.

nota bene

N.B.

Attire l'attention sur un point important.

opere citato

op. cit.

Renvoie à une œuvre déjà citée.

passim

passim

S'emploie pour indiquer que l'on renvoie à plusieurs passages et évite d'avoir à en préciser l'exacte localisation.

sequiturque

sq.

Complète un numéro de page par la page suivante. Ex. : " p. 37 sq. "

sequunturque

sqq.

Complète un numéro de page par les pages suivantes. Ex. : " p. 94 sqq. "

sic

sic

Placé entre parenthèses à la fin d'une phrase ou d'une expression pour préciser que ce qui est cité précédemment n'a pas été modifié.

supra

supra

Renvoie le lecteur à un passage qui se trouve plus haut dans le texte.

Écriture inclusive

  • Les noms de fonction et de métiers sont systématiquement féminisés (directrice, conservatrice, présidente, auteure, écrivaine, maîtresse de conférences, professeure des universités, etc.). Cf. : https://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/IMG/pdf/hcefh__guide_pratique_com_sans_stereo-_vf-_2015_11_05.pdf

  • Les noms communs ne sont pas féminisés systématiquement (pas d’écriture de type : visiteurs/visiteuses, visiteurs/euses, lecteurs/lectrices, lecteurs/trices, usagers/usagères, usager.e.s, ils/elles, le/la, etc.) ;

  • Lorsque le masculin est utilisé dans un sens neutre (ex : visiteurs, recouvrant des femmes et des hommes), la première fois que le mot est utilisé dans ce sens, préciser au besoin qu’il est utilisé dans un usage neutre.

Références bibliographiques

Dans le corps du texte

  • Éviter un trop grand nombre de références générales dépourvues de mention au(x) numéro(s) de pages. Seule technique admise : technique dite de l’« Auteur, date : page(s) ». Ex. : (Revel, 1986 : 851) ou (Revel, 1986 : 851-854)

  • Lorsqu’il s’agit d’une publication électronique qui ne comporte pas de numéro de page, utiliser le modèle « Auteur, date : s.p. ».

  • En cas de citation de deux références différentes dans la même parenthèse, séparer les références par un point-virgule. Et les ranger par ordre croissant de dates. Si mêmes dates, ranger par ordre alphabétique. Ex. : (Bourdieu, 1966 : 165 ; Lahire, 2004 : 33) Ex. : (Bourdieu, 1966 : 165 ; Lahire, 2004 : 33 ; Mouret, 2004 : 52)

  • En cas d’auteurs multiples : pour deux auteurs, utiliser « & »  Ex. : (Bourdieu & Darbel, 1966 : 165).

  • Au-delà, mettre seulement le nom du premier en ajoutant « et al. ». (Mais en biblio finale, mettre tous les noms.) Ex. : (Reynach et al., 1895 : 5).

En fin d’article

  • Ne figurent en bibliographie de fin d’article que les ouvrages et autres publications cités dans le corps du texte. Écrire le prénom de l’auteur en entier entre parenthèses.

Ouvrages

  • Ex. : Goffman (Erving). 1991. Les Cadres de l’expérience. Paris : Minuit (Le sens commun).

  • Titres en anglais tout en majuscules. Ex. : Corrado (Edward M.) & Moulaison Sandy (Haether). 2017. Digital Preservation for Libraries, Archives, and Museums. Lanham : Rowman & Littlefield.

  • Quand deux-points dans le titre, majuscule après cette ponctuation. Ex. :

  • Vinck (Dominique). 2016. Humanités numériques : La culture face aux nouvelles technologies. Paris : Le Cavalier Bleu (Idées reçues).

  • Allemang (Dean) & Hedler (Jim). 2011. Semantic Web for the Working Ontologist: Effective Modeling in RDFS and OWL. Waltham (MA) : Morgan Kaufmann.

Articles dans revue

  • Ex. : Samson (Denis). 1992. « L’évaluation formative et la genèse du texte ». Publics & Musées, 1, p. 57-73.

  • Titre d’articles en anglais en minuscules : Ex. : Miles (Roger). 1988. « Exhibit evaluation in the Natural History Museum (London) ». ILVS Review, 1(1), p. 24-33.

Chapitres d’ouvrage

  • Ex. : Bitgood (Stephan). 1989. « Évaluation des musées du point de vue de la conception sociale », p. 87-106 in Faire voir, faire savoir : La muséologie scientifique au présent / sous la direction de Bernard Schiele. Québec : Musée de la civilisation.

Références numériques et mention de site internet 

  • À la suite de la référence papier, Indiquer : en ligne : Url [consulté le date]. Ex. : Davallon (Jean). 1992. « Le musée est-il vraiment un média ? ». Publics et Musées, 2, p. 99-123, en ligne : https://www.persee.fr/doc/pumus_1164-5385_1992_num_2_1_1017 [consulté le 23 novembre 2020].

Visuels et schémas

  • En nombre limité (4 à 6) , les visuels et autres illustrations doivent être réellement nécessaires à la compréhension du texte. Les photographies doivent être communiquées dans un format à compression non destructive (TIFF, PSD, PNG, JPG) d’une dimension minimale de 1500 pixels de large avec une résolution de 300 dpi.

  • Chaque illustration comporte une légende complète signalant le numéro de la figure (figure1, figure 2, etc.), le titre, la source et le copyright. Ex. : Figure 1. Gaetano Giulio Zumbo, Le Sépulcre (bois, verre, cire colorée et peinture). © Musée d’histoire naturelle de l’Université de Florence, section zoologie, la Specola.

  • L’auteur doit mentionner la source et obtenir la permission de reproduction de la photographie (copyright).

Note biographique

  • Chaque auteur rédige une courte biographie (10-15 lignes) faisant apparaître son institution de rattachement, ses domaines de recherche, sa ou ses dernières publications ainsi que son courriel. Cette note est placée à la fin du texte. Ex. : Prénom Nom, statut et lieu d’exercice. Domaines de recherche. Deux à trois publications récentes. Courriel.

Cession de droits d’auteur

  • Les auteurs des articles publiés dans le dossier thématique et la rubrique Varia cèdent leurs droits patrimoniaux de propriété littéraire et artistique sur leur contribution à l’Association Public & Musées, propriétaire de la revue. Ils remplissent et signent un formulaire de cession de droit avant la publication de leur texte.

Archivage des articles sur HAL

  • Dans le cadre de la politique de la science ouverte, la revue propose aux auteurs de déposer leur article sur la plateforme d’archives ouvertes HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/

  • Elle prend en charge les démarches et nécessite pour cela de leur autorisation.

Documents annexes

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search