Navigation – Plan du site
Lectures

Claire Merleau-Ponty. Le Jeune Public au musée

François Mairesse
p. 349-350
Référence(s) :

Référence : Merleau-Ponty (Claire). 2019. Le Jeune Public au musée. Paris : L’Harmattan.

Texte intégral

1La notion de « jeune public » apparaît étonnamment vaste. Comme l’observe Claire Merleau-Ponty, ces « petits visiteurs » sont généralement catégorisés en trois tranches d’âge, allant des plus petits encore incapables de lire, aux enfants de douze ans, et « le public jeune idéal se situe entre sept, huit et onze ans. Ces visiteurs sont perméables, ouverts, curieux, actifs, ils maîtrisent la lecture et l’écriture. Ils ont acquis la pensée opératoire, sont capables de symboliser oralement leurs expériences » (p. 158). Cet ouvrage leur est consacré, répertoriant les différentes méthodes visant à intéresser ces publics accompagnés à se familiariser au musée, à s’y sentir à l’aise et à progressivement en utiliser les ressources au profit de leur développement personnel.

2Claire Merleau-Ponty évoque ici, à partir de son expérience de plus de quarante années dans le domaine de la médiation, les éléments qui lui apparaissent comme les plus significatifs pour réussir à accueillir, dans les meilleures conditions, ce public spécifique. L’ouvrage se veut avant tout pratique. L’appareil critique est réduit au minimum, tandis que le volume est abondamment illustré par des photos retravaillées à l’ordinateur, aux couleurs vives rappelant certains des codes propres à la bande dessinée. Sans doute ce choc esthétique, induit par une certaine vision de ce que peut être un espace pour les plus petits, vise-t-il à montrer d’emblée que les codes d’écriture, de couleur ou de mise en espace doivent être envisagés non pas à partir du point de vue d’un adulte ou d’un scientifique, mais de manière à attirer les publics auxquels ils sont destinés.

3Claire Merleau-Ponty a été pionnière dans l’introduction de cette réflexion en France, en participant à la création du Musée en Herbe, ouvert dans les années 1975-1980, parallèlement à l’Atelier des enfants au sein du Centre Pompidou, imaginé par Danièle Giraudy. L’ouvrage rappelle d’ailleurs un peu l’esprit du Musée et la vie, publié par Giraudy et Bouilhet en 1977 à La Documentation française.

4L’auteur n’a pas cherché à développer un canevas théorique à partir d’une recherche académique, mais à transmettre un savoir pratique. En tant que praticienne, Claire Merleau-Ponty cherche à présenter des méthodes éprouvées plutôt que des formules, à travers les éléments qui lui apparaissent comme les plus importants en matière de médiation, afin d’accueillir ce public spécifique. Si la situation de l’accueil des enfants s’est largement améliorée ces dernières années, cette évolution a été particulièrement lente depuis les années 1970, et ce n’est que récemment, somme toute, que des espaces réservés réellement significatifs (au Louvre ou à la galerie de l’Évolution, par exemple) ont été mis en place dans les grands musées. En neuf chapitres passant en revue quelques éléments théoriques (justification du public, historique du développement des infrastructures pour les enfants, spécificité du jeune public, objectifs de la médiation) et pratiques (outils de médiation, adaptation aux besoins des enfants, parcours), elle présente, de manière simple et au moyen d’exemples (le plus souvent français ou canadiens), les éléments méritant d’être mis en exergue afin de susciter l’adhésion des « petits visiteurs ». L’auteur, qui enrichit son propos d’exemples issus de ses propres expériences au Musée en Herbe ou dans d’autres établissements où elle a œuvré, insiste par ailleurs sur l’intérêt de développer de tels outils de médiation pour ce public particulier, car ceux-ci bénéficient le plus souvent – suivant les principes du design universel – à l’ensemble du public qui généralement s’en approprie les contenus. Elle insiste par ailleurs particulièrement sur les musées d’art, dont elle souligne le retard en la matière en regard des musées de sciences. Le livre, qui bénéficie de plusieurs niveaux de lecture (un texte, mais surtout des photos, quelques petits paragraphes reprenant des éléments concrets, etc.), se présente lui aussi d’un accès très aisé, à destination de tous les publics, étudiants comme praticiens.

Haut de page

Références

Référence papier

François Mairesse, « Claire Merleau-Ponty. Le Jeune Public au musée »Culture & Musées, 35 | 2020, 349-350.

Référence électronique

François Mairesse, « Claire Merleau-Ponty. Le Jeune Public au musée »Culture & Musées [En ligne], 35 | 2020, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 10 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/culturemusees/5261

Haut de page

Auteur

François Mairesse

Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Cerlis
Courriel : francois.mairesse[at]sorbonne-nouvelle.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Culture & Musées

Haut de page
  • Logo Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
  • Logo UGA Éditions
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals