Skip to navigation – Site map

HomeNuméros92 AutommeComptes rendusCharles Dickens, Les Papiers post...

Comptes rendus

Charles Dickens, Les Papiers posthumes du Pickwick Club

Édition présentée et annotée par Céline Prest, Collection Quarto, Gallimard, 2019
Nathalie Vanfasse
Bibliographical reference

Charles Dickens, Les Papiers posthumes du Pickwick Club. Edition présentée et annotée par Céline Prest, Collection Quarto, Gallimard, 2019. 1024 pages, 116 ill., sous couverture illustrée, 140 x 205 mm. ISBN : 9782072828317

Full text

1Les Papiers posthumes du Pickwick Club viennent d’être réédités dans un très beau volume présenté et annoté par Céline Prest, et reprenant la superbe traduction de Sylvère Monod. Cette édition en format quarto inclut les illustrations de Hablot Knight Browne (Phiz), qui deviendra le principal illustrateur des œuvres de Dickens. Les gravures sont mises en valeur par le format de la nouvelle édition et entrent en résonance avec le texte, comme dans la version originale publiée en feuilleton. Cette édition se prête tout particulièrement à une analyse combinée du texte et de ses illustrations. Ce livre, qui rendit le jeune Charles Dickens célèbre, et qui lui permit de commencer à vivre de sa plume, mérite d’être redécouvert. Il parut juste après les Esquisses de Boz, quand deux jeunes libraires qui se lancent dans l’édition, Edward Chapman et William Hall, demandent à Dickens d’écrire le texte destiné à illustrer une série de gravures du célèbre dessinateur, Robert Seymour. Les gravures de Seymour doivent représenter les mésaventures d’un groupe de sportifs cockney. L’ensemble est destiné à être publié dans vingt numéros mensuels, contenant chacun quatre planches. Chapman et Hall offrent au jeune Dickens un salaire alléchant qui lui permet enfin de se projeter dans l’avenir comme écrivain. Le succès des Papiers posthumes du Pickwick Club lui permettra bel et bien de vivre de sa plume. Céline Prest, dans la préface de cette édition intitulée « Quand Boz devient Charles Dickens : tours et détours d’un succès littéraire », retrace la genèse et l’évolution des Papiers posthumes du Pickwick Club et montre comment ce livre devint un des plus grands succès de son temps. L'introduction du valet, Sam Weller, dans le quatrième numéro, fit mouche, et le duo formé par le bedonnant M. Pickwick et son valet Sam Weller, sortes de Don Quichotte et Sancho Panza anglais, connaît un succès sans précédent auprès du public, qui trouve dans l’ouvrage une image un peu nostalgique d’un monde en train de disparaître, celui d’une Angleterre rurale d’avant les chemins de fer, et encore peu marquée par l’industrialisation ou par l’urbanisation. La variété des aventures des Pickwickiens, contées sur le mode du picaresque, les personnages inoubliables qu’ils croisent sur leur chemin, le comique, mais aussi par moments le pathos des situations dans lesquelles ils se retrouvent : tout concourt à mettre en lumière l’immense talent d’un jeune homme de tout juste 25 ans, connu jusque-là sous le pseudonyme de Boz. La nouvelle édition des Papiers posthumes du Pickwick Club offre aussi aux lecteurs une excellente biographie de Charles Dickens, richement illustrée et très complète. Toute personne désireuse d’en savoir plus sur les détails de la vie personnelle du romancier, l’évolution de sa carrière, ainsi que les thématiques et la symbolique de chacune de ses œuvres, trouvera son bonheur dans cette partie de l’édition des Papiers posthumes. Rien ne manque, et la synthèse biographique effectuée par Céline Prest est tout à fait remarquable. L’appareil critique à la fin de l’ouvrage comprend plusieurs dossiers, eux aussi très éclairants. Le premier retourne aux sources littéraires des Papiers posthumes du Pickwick Club. Céline Prest ne se contente pas d’énumérer les sources qui ont inspiré Dickens, elle propose des extraits de ces textes célèbres. Les extraits de Don Quichotte, de la « Modeste proposition concernant les enfants des classes [pauvres] » de Swift, de Tom Jones de Fielding, de Roderick Random et de L’Expédition de Humphry Clinker de Smollett, ou encore de La Vie et les opinions de Tristam Shandy de Sterne, du Vicaire de Wakefield de Goldsmith, ou de Jorrock’s Jaunts and Jollities de Surtees offrent une plongée dans l’univers littéraire de Dickens, composé en particulier d’œuvres marquantes du dix-huitième siècle. Lire ces passages permet de mieux comprendre les ressorts de l’écriture dickensienne. Céline Prest propose ensuite un dossier sur la naissance du roman illustré, intitulé « illustrer, enluminer, illuminer ». On y découvre par exemple les modes de projection d’images en vogue à l’époque, comme la lanterne magique, ou encore des formes esthétiques et picturales prisées par les Victoriens, comme le pittoresque, la caricature, et la façon dont ces supports visuels influèrent sur l’écriture de Dickens et sur son interaction avec ses illustrateurs. Un troisième dossier est consacré aux divertissements populaires dans l’Angleterre victorienne. Cirques, auberges, spectacles de rue, etc. : cette partie montre de quoi se nourrissait l’imagination de Dickens et explique son goût pour le spectacle vivant. Un dictionnaire raisonné des personnages des Papiers posthumes du Pickwick Club vient compléter l’ensemble. Cette nouvelle édition séduira à la fois les Dickensiens et tous ceux qui souhaitent découvrir dans son contexte cette œuvre qui a rendu célèbre le jeune Dickens.

Top of page

References

Electronic reference

Nathalie Vanfasse, “Charles Dickens, Les Papiers posthumes du Pickwick ClubCahiers victoriens et édouardiens [Online], 92 Automme | 2020, Online since 01 December 2020, connection on 28 July 2021. URL: http://journals.openedition.org/cve/8443; DOI: https://doi.org/10.4000/cve.8443

Top of page

About the author

Nathalie Vanfasse

Aix-Marseille Université, LERMA, Aix-en-Provence, France

By this author

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
Cahiers victoriens et édouardiens est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Top of page
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH +
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search