Navigation – Plan du site

De la gestion des avalanches

Denise Pumain
Traduction(s) :
La gestión de las avalanchas
Managing avalanches

Texte intégral

1On peut s’étonner que dans nos sociétés plus que jamais informées et sensibles aux risques, les anticipations des effets des nouvelles technologies sur nos vulnérabilités restent toujours aussi rares. Les institutions politiques interviennent avec retard lorsqu’une innovation majeure a déjà produit ses effets sociaux disruptifs. Les technologies numériques nous ont apporté une avalanche de données, perturbant de fond en comble la nature et la forme de nos sources d’information, projetant au centre de l’économie et de la finance mondiales les entreprises géantes du Net, tout en suscitant une perplexité croissante quant à la transparence et à la traçabilité des connaissances. Au moins faut-il saluer l’initiative du RGPD, le Règlement Général européen sur la Protection des Données, qui entre en vigueur en ce 25 mai 2018 pour rétablir quelques principes juridiques dans ce nouvel ordre mondial émergent.

2Les scientifiques aussi s’organisent pour éviter que ne se répète la tendance historique qui a vu la mauvaise monnaie chasser la bonne depuis l’Espagne du Siècle d’Or. En effet les données massives, les big data ont maintes fois démontré leurs limites en même temps que leur richesse. L’effet positif de cette avalanche de données est la création de nouveaux algorithmes inventés pour les traiter et les visualiser. Sur le front pionnier de l’exploration, la data devient une mine de ressources, le data scientist le parfait aventurier de ce nouvel eldorado, et des centres spécialisés se créent un peu partout pour entrer dans la chaîne de valeur, parmi les universités et les entreprises comme auprès de la moindre smart city.

3Mais le plus souvent ces données nouvelles, lorsqu’elles ont été élaborées à d’autres fins que celles imaginées lors de leur captage, déçoivent par la minceur de leur contribution à l’avancement des connaissances. La collecte de données adaptées, décloisonnées et documentées, construites pour apporter des réponses à une question donnée, reste un travail indispensable, souvent fastidieux quand il est bien fait, et toujours risqué quand on évalue le rapport entre l’effort et l’investissement consentis et l’intérêt des résultats. C’est pour rendre justice à cette nécessaire étape de tout travail scientifique que Cybergeo a introduit une rubrique de data papers. L’objectif est d’encourager le partage et la réutilisation des données en plus de permettre la reproductibilité et la pérennité des expériences. La revue propose donc désormais de publier des Data Papers consacrés à la description de données géographiques et de d'archiver en ligne et en libre accès les données associées.

4Le tsunami Internet ne produit pas qu’une avalanche de données, il a aussi accéléré tous les processus de la mondialisation, en mettant en réseau quantité de sociétés et de cultures qui ne peuvent désormais plus s’ignorer. En tant que spécialistes de la différenciation des milieux et des sociétés de la planète, les géographes doivent apprendre à bien gérer leur rapport aux données pour anticiper les multiples conséquences de cette autre avalanche, encore trop peu connues et non maîtrisées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denise Pumain, « De la gestion des avalanches », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Éditoriaux, mis en ligne le 25 mai 2018, consulté le 16 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/29149

Haut de page

Auteur

Denise Pumain

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page