Navigation – Plan du site

AccueilVie ScientifiqueÉditoriauxL’apprentissage de l’adaptation

L’apprentissage de l’adaptation

Denise Pumain
Traduction(s) :
El aprendizaje de la adaptación
Learning to adapt

Texte intégral

  • 1 Callon, M., Lascoumes, P., & Barthe, Y. (2001). Agir dans un monde incertain : essai sur la démocra (...)
  • 2 Prigogine, I., & Stengers, I. (1996). La fin des certitudes : temps, chaos et les lois de la nature(...)

1L’incertitude était pour Guillaume Apollinaire source de délices et d’une mélancolie pour les choses finissantes, assortie d’une perspective de régression… Pour les décideurs économiques ou politiques, c’est une incitation à aller de l’avant en décelant habilement les tendances de l’innovation et en exploitant les points forts des liens faibles dans les réseaux1. Pour les scientifiques, elle est une posture affirmée, qui exige modestie et patience, teintées d’une certaine confiance en l’avenir. Pendant longtemps la capacité prédictive a été le critère de la validité des connaissances apportées par la science, mais là aussi est advenue « la fin des certitudes »2.

2Nous vivons dans des systèmes complexes, dont l’évolution est donc peu prévisible, et adaptatifs, c’est-à-dire en perpétuel changement. Le temps de l’incertitude, dont les sciences sociales ont l’habitude, a frappé toutes les sciences. Un grand choc « externe » comme cette pandémie qui depuis plusieurs mois dans le monde entier paralyse l’économie, réduit les échanges et le mouvement des personnes, pose question à toutes les structures et toutes les institutions. Les personnes n’ont d’autre choix que de s’adapter en permanence à des injonctions en partie prévisibles et en partie changeantes.

3Les revues scientifiques à petit budget comme Cybergeo révisent périodiquement leur organisation et leur présentation, pour faire face aux évolutions de l’édition internationale et des technologies numériques, de plus en plus rapides. En interne, nous avons décidé depuis le début de cette année d’opter pour plus de collégialité, en désignant un comité de direction réunissant une dizaine de personnes qui viennent en appui du comité de rédaction et enrichissent la politique éditoriale de la diversité de leurs compétences. Pour mieux afficher notre éthique d’une évaluation par les pairs, nous avons reporté dans le blog de Cybergeo Conversation les rubriques de débats et de E-Topiques qui offrent des textes libres non soumis à cette évaluation.

  • 3 Brussel Studies, Hypergeo, Viatourism Review, parmi le groupe du forum des revues de géographie con (...)
  • 4 Passeport pour la science ouverte – Guide pratique à l'usage des doctorants : https://www.ouvrirlas (...)

4La visibilité externe des articles publiés dans les revues dépend avant tout de la qualité de leurs métadonnées, qui permet un repérage bien ciblé par les moteurs de recherche, devenus des auxiliaires incontournables pour explorer l’immense prolifération des publications scientifiques. En collaboration avec d’autres revues de géographie3, Cybergeo a obtenu un petit financement du Comité de suivi de l’édition scientifique pour explorer les pièges de la traduction multilingue et évaluer les avancées de son automatisation. Christine Kosmopulos pilote ce projet CybergeoNet, qui a permis de partager des glossaires, de mettre en commun des bonnes pratiques éditoriales4 et dont les effets sur l’audience pourront être mesurés.

5Une certitude se dégage de cet exercice, et c’est une bonne nouvelle : en dépit des progrès indéniables de l’intelligence artificielle, le meilleur outil pour évaluer la traduction finale reste un cerveau humain bien informé de la multiplicité des cultures scientifiques, d’une vigilance sans faille face aux « faux amis » et aux « fakes » et d’une ouverture bienveillante à la diversité des acceptions.

Haut de page

Notes

1 Callon, M., Lascoumes, P., & Barthe, Y. (2001). Agir dans un monde incertain : essai sur la démocratie technique. Seuil.

2 Prigogine, I., & Stengers, I. (1996). La fin des certitudes : temps, chaos et les lois de la nature. Odile Jacob.

3 Brussel Studies, Hypergeo, Viatourism Review, parmi le groupe du forum des revues de géographie contactées via le CNFG.

4 Passeport pour la science ouverte – Guide pratique à l'usage des doctorants : https://www.ouvrirlascience.fr/passeport-pour-la-science-ouverte-guide-pratique-a-lusage-des-doctorants/

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denise Pumain, « L’apprentissage de l’adaptation », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Éditoriaux, mis en ligne le 18 septembre 2020, consulté le 01 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/35362

Haut de page

Auteur

Denise Pumain

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Cybergeo est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search