Navigation – Plan du site

AccueilVie ScientifiqueRevue de livres2020Denis E., Zerah M.-H. (Éd.)., 201...

2020

Denis E., Zerah M.-H. (Éd.)., 2017, Subaltern Urbanisation in India: An Introduction to the Dynamics of Ordinary Towns. Berlin, Springer, 614 p.

Marie Gibert-Flutre

Texte intégral

Repenser le processus d’urbanisation en Inde depuis les petites villes

1Loin des hyperboles qui caractérisent les descriptions métropolitaines de Mumbai, Delhi ou Kolkata, véritables miroirs déformants du processus d’urbanisation en Inde (qui compte 34 % d’urbains aujourd’hui), les auteurs de cet imposant ouvrage collectif (614 pages) font le pari de la compréhension de l’urbanisation indienne par les petites villes, également qualifiée de « villes ordinaires » dans le sous-titre. Ces dernières sont définies sur la base d’un seuil démographique compris entre 10 000 et 100 000 habitants, indépendamment de leur classification officielle dans le système administratif indien.

2Cet ouvrage-somme est le fruit de trois années de recherche pluridisciplinaire, menée dans le cadre du projet ANR SUBURBIN (pour Subaltern Urbanisation in India). Son enjeu est double. Sur le plan théorique tout d’abord, il s’agit de sortir du « biais métropolitain » dès lors qu’on aborde la question urbaine en Inde. Les éditeurs de l’ouvrage rappellent que si le mouvement du « Southern Turn » a invité à repenser et diversifier les référents des études urbaines depuis les villes du Sud – et non plus seulement depuis quelques villes emblématiques du Nord (Robinson, 2006 ; Roy and Ong, 2011 ; Edensor et Jayne, 2012), la plupart des recherches dans les Suds ont exclusivement porté sur les grands et très grands organismes urbains. L’idée de « convergence métropolitaine » annonçait même la fin des petites villes (Dick et Rimmer, 1998). Or, les éditeurs de l’ouvrage partent du constat suivant : comme l’indique le recensement général de la population de 2011 – finement décrypté dans le chapitre 2 – les petites villes foisonnent en Inde et une très large part de l’urbanisation du pays s’opère en dehors des métropoles. La question de la définition des différentes catégories de l’urbain et des biais induits par l’évolution du système officiel de recensement en Inde est par ailleurs posée dans de nombreux chapitres.

3Il s’agit alors de repenser les dynamiques d’urbanisation par le bas du système urbain. C’est ainsi que les auteurs justifient l’emploi du terme « subaltern » dans leur titre, titre qui ne manque pas d’interpeller dans le contexte indien qui a vu naître cette expression aujourd’hui de plus en plus populaire dans le champ des études critiques et le courant postcolonial qui a suivi (Guha, 1983). Pour autant, l’usage de ce terme n’est pas réellement discuté et n’est jamais repris ou développé au fil des chapitres. Les auteurs conviennent qu’ils en changent l’usage habituel en études urbaines (tel que formulé par Ananya Roy en 2011) et expliquent rapidement qu’ils prônent simplement par cela une reconnaissance de l’agency des petites villes. La perspective théorique et le changement de paradigme proposé par l’ouvrage étant très stimulants, on regrette que le rattachement au courant des subaltern studies que suggère le titre de l’ouvrage ne soit pas davantage développé. L’absence de conclusion générale ou d’une postface de synthèse participe également de ce regret. Le projet théorique est ambitieux, mais les principaux apports peu mis en valeur. Cela tient sans doute au foisonnement des perspectives, des cas d’études et des approches présentées au fil des 23 chapitres.

4Sur le plan empirique, il s’agit de documenter et d’étudier – en combinant des approches et méthodologies variées, de l’approche statistique à l’enquête ethnographique – les petites villes indiennes pour elles-mêmes et non seulement en regard du système métropolitain. La somme des études de cas rend compte de leur grande diversité et du foisonnement des dynamiques à l’oeuvre dans leur fonctionnement quotidien et leurs transformations contemporaines, qu’elles soient économiques, foncières, politiques ou sociales. L’approche est multiscalaire, allant de l’analyse du système urbain en Inde à de fines études de cas à échelle intra-urbaine. La première partie questionne en particulier les relations entretenues par les petites villes avec les échelons supérieurs du système urbain, mais également entre elles, dans une perspective relationnelle. Se pose la question de la répartition des fonctions et des pouvoirs à l’échelle nationale et à celle de chaque État de l’Union indienne. La problématique soulevée est la suivante : les dynamiques affectant les petites villes indiennes aujourd’hui sont-elles le fruit de processus de diffusion de la croissance et des activités économiques – en particulier celles jugées non désirables – depuis les métropoles, ou les petites villes sont-elles en elles-mêmes des moteurs de la croissance à une échelle locale ? La réponse apportée par la somme des chapitres de la première partie est nuancée, contradictoire parfois, car très ancrée dans la spécificité de chaque trajectoire urbaine locale. Différentes forces en intersection s’y opposent et s’articulent, à commencer par la question foncière : la relative disponibilité foncière – et son faible coût en regard des terrains métropolitains – poussent ainsi à une certaine dispersion de l’activité économique.

5Les trois parties suivantes s’organisent par grandes entrées thématiques : questions foncières et identitaires, tout d’abord, dans des villes qui, pour être petites n’en demeurent pas moins cosmopolites, puis gouvernance et politiques publiques. Les enjeux économiques occupent également une place importante, notamment en matière de création d’emploi et de recompositions socio-territoriales actuelles dans les petites villes. On pourra toutefois regretter l’absence de perspectives environnementales dans les analyses, alors même que les petites villes sont présentées comme des lieux de résilience, dans une phase de transition entre économie agricole et économie industrielle et urbaine.

6Cet ouvrage représente indéniablement une somme importante pour la mise à jour des travaux de recherche en études urbaines sur l’Inde. Sa qualité première tient à la qualité des données de terrain compilées, ce qui permet véritablement d’ancrer le cadrage théorique dans la complexité des terrains diversifiés des petites villes indiennes.

Haut de page

Bibliographie

Dick H. W., Rimmer P. J., 1998, "Beyond the Third World City: The New Urban Geography of South-east Asia", Urban Studies, Vol.35, N°12, 2303‑2321.

Edensor T., Jayne M. (Éd.)., 2012, Urban Theory beyond the West: a World of Cities. London ; New York, Routledge, 382 p.

Guha R., 1983, Elementary Aspects of Peasant Insurgency in Colonial India. Delhi, Oxford University Press, 361 p.

Robinson J., 2006, Ordinary Cities: Between Modernity and Development. Londres, New York, Routledge, 204 p.

Roy A., 2011, "Slumdog Cities: Rethinking Subaltern Urbanism", International Journal of Urban and Regional Research, Vol.35, N°2, 223‑238.

Roy A., Ong A. (Éd.)., 2011, Worlding cities: Asian Experiments and the Art of Being Global. Malden-Oxford-Chichester, Wiley-Blackwell, 352 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie Gibert-Flutre, « Denis E., Zerah M.-H. (Éd.)., 2017, Subaltern Urbanisation in India: An Introduction to the Dynamics of Ordinary Towns. Berlin, Springer, 614 p. », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 24 septembre 2020, consulté le 01 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/35369 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cybergeo.35369

Haut de page

Auteur

Marie Gibert-Flutre

Maîtresse de conférences en Géographie
Université de Paris : UFR LCAO, UMR CESSMA
marie.gibert@univ-paris-diderot.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Cybergeo est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search