Navigation – Plan du site

AccueilVie ScientifiqueÉditoriauxConfiance dans la géographie

Confiance dans la géographie

Denise Pumain
Traduction(s) :
Confidence in geography
Confianza en la geografía

Texte intégral

1Comme bien souvent l’état du monde offre un kaléidoscope de situations et d’évolutions contrastées. En l’espace de dix-huit mois, la pandémie de la covid-19 a parcouru tous les continents en trois ou quatre vagues, fauchant prématurément plusieurs millions de vies, creusant les inégalités, avivant certains conflits et suscitant des contrôles inédits et de nouvelles défiances. En parallèle, la mise au point très rapide de vaccins apporte désormais aux plus privilégiés une protection efficace et ouvre l’espoir d’une reprise des libertés de circulation. Tout autant que la prise de conscience humaniste des solidarités, ce sont bien les effets en retour des interdépendances mondiales sur les intérêts géopolitiques et les ponctions sur les finances publiques qui conduisent à activer des réponses depuis trop longtemps différées : harmonisation de la taxation des entreprises dans les lieux où elles réalisent effectivement leurs activités et en retirent des bénéfices, réorganisation de la gouvernance de l’OMS, plus grande attention accordée aux principes du développement durable, à tous les niveaux mais principalement dans une multitude d’initiatives locales pour améliorer la qualité de l’environnement contre les gaspillages d’énergie et de ressources.

2Au-delà des impératifs généraux de la géoéthique pour ménager les territoires et œuvrer à plus de justice socio-spatiale, des géographes discutent les enjeux éthiques induits par l’explosion des usages des données géo-spatiales et des technologies pour leur captage et analyse, dans un comité international présidé par Gary Langham et Michael Goodchild. L’emploi de l’intelligence artificielle doit être très encadré pour éviter les dommages que peuvent causer l’erreur écologique ou la ré-identification des données personnelles en principe anonymisées.

3Mais la géoéthique, c’est aussi l’incroyable assiduité et inventivité pédagogique des chercheurs et des enseignants, qui dans des conditions extrêmement difficiles ont continué à encadrer leurs étudiants, tout en produisant et en acceptant d’évaluer une science dont la qualité est assurée par les pairs. La baisse d’intensité des publications est notable mais pas inquiétante : Cybergeo avait publié 47 articles en 2019, 37 l’ont été en 2020 et déjà 17 dans cette première moitié de 2021. La revue a couvert une large diversité de sujets, de la géographie sociale et de la mobilité urbaine aux raffinements des métriques et des méthodes jusqu’à la géographie du sport. L’ouverture est manifeste avec l’exigence d’inscrire chaque article dans les débats internationaux en cours et un progrès notable du nombre de ceux traitant de l’Algérie et des autres pays d’Afrique, mais aussi de l’aire caribéenne s’ajoutant à l’Amérique latine et du nord, la Chine, le Liban, aux côtés du suivi soutenu pour l’Europe et le monde. Pour la première fois paraît un article traduit en chinois (sur le droit à la ville en Afrique). L’intérêt pour la science ouverte se poursuit avec chaque année deux importants articles dans les rubriques GeOpenMod et Data Papers (sur les prix immobiliers confrontés aux revenus dans les villes d’Europe, la délimitation des grandes villes dans le monde, l’histoire de la diffusion de l’information aux Pays-Bas ou la politique des AOC en Côte d’Or). Surtout, nous avons clarifié la différence entre articles scientifiques et autres contributions, en retirant de notre site les rubriques « débats » et « e-topiques » pour les intégrer dans le blog de Cybergeo Conversation. Le blog a aussi accueilli plusieurs textes stimulants pour interpréter certaines tendances des crises liées à la pandémie.

4Voilà pourquoi, en dépit des succès des écrits catastrophistes et des chantres des collapses en tout genre, nous proclamons toujours notre confiance en la science ouverte et la géographie.

Denise Pumain, 1er juin 2021

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denise Pumain, « Confiance dans la géographie », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Éditoriaux, mis en ligne le 08 juin 2021, consulté le 20 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/36829

Haut de page

Auteur

Denise Pumain

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Cybergeo est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search