Navigation – Plan du site

AccueilRubriquesSystèmes, Modélisation, Géostatis...2001L'autocorrélation spatiale comme ...

2001
185

L'autocorrélation spatiale comme outil géostatistique d'identification des concentrations spatiales des accidents de la route

Spatial autocorrelation as a geostatistical tool for identifying spatial concentrations of road accidents
Benoît Flahaut

Résumés

L'objectif est d'identifier les lieux de concentration spatiale d'accidents de la route sous la forme de zones noires plutôt que de points noirs. L'application d'une méthode géographique d'analyse basée sur des mesures locales d'autocorrélation spatiale permet de localiser ces zones noires. La pertinence de la méthode est considérée, et une étude de la sensibilité des résultats est proposée. L'application de la méthode à un exemple de route montre concrètement son adéquation et son applicabilité au problème de la localisation des zones noires.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benoît Flahaut, « L'autocorrélation spatiale comme outil géostatistique d'identification des concentrations spatiales des accidents de la route », Cybergeo: European Journal of Geography [En ligne], Systèmes, Modélisation, Géostatistiques, document 185, mis en ligne le 07 février 2001, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/4011 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cybergeo.4011

Haut de page

Auteur

Benoît Flahaut

flahaut@geog.ucl.ac.beAssistant de rechercheDépartement de Géographie, Université Catholique de Louvain, Belgique

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Cybergeo est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search