Navigation – Plan du site

AccueilVie ScientifiqueRevue de livres2004José Omar Moncada Maya, 2003, El ...

2004

José Omar Moncada Maya, 2003, El nacimiento de una disciplina : la geografía au Mexique (siglos XVIe a XIXe (La naissance d’une discipline : la géographie au Mexique (du XVIe au XIXe siècles)). Instituto Unam Geografía. « Themas selectos de geografía de México ». 131 p.

Laurence Reynaud

Texte intégral

1L’histoire de la géographie mexicaine est faite de tensions, de « propuestas » et de variations d’échelles, d’inventions et d’innovations, d’adaptations et d’adoptions idéologiques, méthodologiques. La géographie, telle qu’elle s’initia aux XVIIe et XVIIIe siècles, privilégiait le raisonnement mathématique, la description topographique, l’élaboration de cartes telles que celles regroupées dans l’Atlas du Mexique d’Alexandre de Humboldt. C’est pendant la seconde moitié du XIXe siècle, au Mexique et dans le monde occidental, que la géographie apparaît comme discipline scientifique. Elle entretenait alors des relations étroites avec l’état mexicain, et une partie de la communauté géographique participait à la vie culturelle et politique du pays.

2L’ouvrage se divise en deux principales parties. La première examine les antécédents coloniaux qui permirent d’établir la connaissance du territoire de la Nouvelle Espagne. La seconde se concentre sur la période plus récente de l’histoire de la géographie comme discipline et comme profession, à travers notamment la mise en place d’institutions scientifiques spécialisées. Certaines d’entre elles contribuèrent, par exemple, au tracé des frontières de l’Etat indépendant du Mexique, d’autres offrirent au pays des cartes thématiques précises et modernes. On trouve là un des éléments intéressants de l’ouvrage : le lien entre la géographie et la politique.

3En évoquant les antécédents coloniaux, l’auteur est amené à parler de la géographie mathématique, de la géographie des Lumières (période nommée la « Ilustración »), la cartographie coloniale, les recherches d’Alexandre de Humboldt en Nouvelle Espagne, l’institutionnalisation de la géographie et son enseignement.
La professionnalisation de la géographie a été rendue possible par le concours de la Société Mexicaine de Géographie et de Statistiques (la Sociedad Mexicana de Geografía y des Estadística), de l’Observatoire Astronomique National (el Observatorio Astronómico Nacional), de la Commission des Frontières (Comisíon de Límites) qui joua un rôle important dans l’établissement de la frontière avec les Etats-Unis, et de la Commission Géographico-Exploratrice (Comisíon Geographáfico-Exploradora) qui conçu les cartes des principales régions administratives du Mexique, des cartes hydrographiques, démographiques et géostratégiques.

4L’auteur déplore un manque d’intérêt des géographes mexicains pour l’histoire de leur discipline, ce qui ne signifie pas qu’ils méconnaissent totalement l’apport de la géographie au développement scientifique et culturel du Mexique. L’objectif de cet ouvrage est donc d’éclairer la naissance de la discipline au Mexique, ce qu’il réussit, ainsi que la mise en place de ses institutions académiques et de sa professionnalisation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurence Reynaud, « José Omar Moncada Maya, 2003, El nacimiento de una disciplina : la geografía au Mexique (siglos XVIe a XIXe (La naissance d’une discipline : la géographie au Mexique (du XVIe au XIXe siècles)). Instituto Unam Geografía. « Themas selectos de geografía de México ». 131 p. », Cybergeo: European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 20 décembre 2004, consulté le 17 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/784 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cybergeo.784

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Cybergeo est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search