Navigation – Plan du site

AccueilNuméros41VariaBâtons ferrés et aiguillons des p...

Varia

Bâtons ferrés et aiguillons des paysans-éleveurs du sud de la Gaule à l'âge du Fer : une proposition d'interprétation

Bernard DEDET
p. 235-252

Résumés

Les douilles coniques de petites dimensions en fer sont couramment considérées comme des talons de javelines, voire de lances. Cette note propose de les interpréter comme embouts pour aiguillons ou bâtons de marche. Cette lecture se fonde sur les dimensions, et en particulier le diamètre interne de l'ouverture de la douille, très inférieur à celui des talons de lances avérés. La prise en considération des lieux de découverte est également importante. Pour ces objets, très peu de tombes sont concernées, et les deux cas répertoriés sont bien particuliers. En revanche, beaucoup d'embouts proviennent d'habitats, mais aussi de voies de circulation protohistoriques et même d'un parc à bétail. Enfin, argument supplémentaire, l'existence de quelques exemplaires semblables en bronze ne pouvant servir que d'embouts d'aiguillon, car à cette époque, pointes et talons de lance sont alors en fer.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard DEDET, « Bâtons ferrés et aiguillons des paysans-éleveurs du sud de la Gaule à l'âge du Fer : une proposition d'interprétation », Documents d’archéologie méridionale, 41 | 2018, 235-252.

Référence électronique

Bernard DEDET, « Bâtons ferrés et aiguillons des paysans-éleveurs du sud de la Gaule à l'âge du Fer : une proposition d'interprétation », Documents d’archéologie méridionale [En ligne], 41 | 2018, mis en ligne le 03 février 2021, consulté le 23 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/dam/3817 ; DOI : https://doi.org/10.4000/dam.3817

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search