Navigation – Plan du site
Dossier : Mario Ruspoli et le « cinéma direct »

Filmographie de Mario Ruspoli

Séverine Graff
p. 9-12

Notes de la rédaction

Les dates indiquées sont celles de la première diffusion publique (présentation en festival, sortie en salles ou diffusion télévisée). La période de tournage est, dans la mesure de nos connaissances, indiquée dans la description du film.

Texte intégral

11956 Les hommes de la baleine (fig. 1)
26 minutes, coproduction : Argos Films / Aristote Onassis, opérateur : Jacques Soulaire, monteur Henri Colpi. Tourné en 16mm avec une caméra Bell-Howell couleur et une prise de son non synchronisée, ce film suit, dans les Açores, l’une des dernières chasses au cachalot au harpon.

21961 Les inconnus de la terre (fig. 2)
35 minutes, production : Argos Films, opérateurs : Michel Brault, Roger Morillère et Quinto Albicocco, preneurs de son : Roger Morillère et Danielle Tessier, monteur : Jean Ravel. Le tournage se déroule au printemps 1961 avec le prototype de la caméra KMT. Le film est monté rapidement afin d’être présenté au festival de Tours en décembre 1961 où il remporte le Prix de la critique internationale. Il sort en salles en septembre 1962.

31962 Regard sur la folie (fig. 3)
47 minutes, production : Argos Films, assistante à la réalisation : Dolorès Grassian, opérateurs : Michel Brault et Roger Morillère, preneurs de son : Roger Morillère, Dolorès Grassian et Danielle Tessier, monteur : Henri Lanoe. Tournage dans la continuité des Inconnus de la terre à la fin du printemps 1961. Le producteur Anatole Dauman, insatisfait de la qualité des rushs, souhaite diviser le film en deux courts métrages (Regard sur la folie et La fête prisonnière) afin d’en faciliter l’exploitation. Le film, qui conserve cette structure bipartite, sera néanmoins diffusé dans son intégralité (sortie en salles en septembre 1962).

41963 Méthode I (fig. 4)
27 minutes, production : Service de la Recherche de la RTF, opérateur : Pierre Lhomme, preneur de son : Antoine Bonfanti. Ce film manifeste du « cinéma direct » a pour but de montrer les possibilités des caméras légères et de former des opérateurs de la Télévision française. Contrairement à ce qui était initialement convenu avec la RTF, Méthode II et Méthode III ne seront jamais réalisés. Méthode I est diffusé pour la première fois au MIPE-TV à Lyon en 1963.

51963 Un Noir américain
15 minutes, production : RTF. Réalisé pour l’émission de reportage Cinq colonnes à la une, ce film accompagne un jazzman américain, dit « Champion » dans son quotidien. Ancien boxeur qui vit dans sa Cadillac, il arpente les villes françaises pour jouer dans des bars.

61964 Le dernier verre (fig. 5)
22 minutes, production : Théraplix (entreprise médicale), assistante à la réalisation : Dolorès Grassian, opérateurs : Etienne Becker et Denis Clairval (Caméra Coutant KMT), assistants : Patrice Wyers, preneur de son : René Levert, montage : Eva Zora. Avec la collaboration du Prof. Paul Fréour et du Dr Yves Charrier, ce film suit l’entrée d’un alcoolique sévère en cure de désintoxication à l’hôpital de Bordeaux en novembre 1963.

71964 In vino veritas (fig. 6)
80 minutes. Ce film est tourné dans la foulée du Dernier verre sur demande de l’unité de lutte antialcoolique de l’hôpital de Bordeaux. L’équipe de tournage s’immerge dans le quotidien de dockers et de marginaux alcooliques. Montré en ciné-club (projections 16mm), ce long métrage est diffusé à la TV en 1964.

81964 Les apprentis (fig. 7)
40 minutes, réalisation : Mario Ruspoli et Jacques Krier, production : RTF pour l’émission de reportage Cinq colonnes à la une, diffusée en février 1964.

91964 Renaissance
Long métrage réalisé pour le Ministère des Affaires culturelles de Tunisie, qui traite de la décolonisation de la Tunisie.

101966 Huit portraits de Sicile
Huit épisodes de 14 minutes, production : Sofracima.

111966 Dans les rues de Palerme
22 minutes, production : Sofracima.

121967 La rencontre (fig. 8)
60 minutes, production : Laboratoires Sandoz/Sofracima, opérateur : Etienne Becker, son : Antoine Bonfanti, monteuse : Huguette Ferreux, assistant : Patrice Wyers. Ce film se déroule à l’hôpital de Saint-Venant lors d’une séance de psychodrame thérapeutique à laquelle l’équipe de tournage participe activement. Filmeurs et filmés endossent ainsi un « rôle » (Rusopli est « M. Balzac ») et improvisent quelques scènes, entourés d’un public (patients passifs, habitants du villages, équipe soignante dirigée par le Dr Pierre Bour). Le tournage a lieu en novembre 1966. Ce film sera, à notre connaissance, uniquement diffusé dans des cercles médicaux.

131967 Le vif mariage
Tourné à la suite de La rencontre, Le vif mariage est une séance complète de psychodrame, captée par la caméra ; mais l’équipe n’y prend, cette fois-ci, pas activement part. Ce film a été présenté au Festival des Peuples de Florence et au CNRS.

141967 Série Petite Ville
6 épisodes de 25 minutes produits par la RTF, diffusés quotidiennement du 17 au 24 juillet 1967. Cette série a été réalisée en août 1962, soit cinq ans avant sa diffusion, dans la suite immédiate du tournage de Méthode I. L’équipe est la même : Pierre Lhomme, Etienne Becker (opérateurs) et Antoine Bonfanti (preneur de son).

Marvejols en Lozère
Portraits de plusieurs lozériens qui s’expriment sur leurs perceptions des grandes villes ou sur leurs souvenirs à Marvejols.

Le 14 juillet (fig. 9)
Festivités autour du 14 juillet (inauguration d’un menhir, défilé des anciens combattants, feux d’artifice).

La vie quotidienne
Scènes quotidiennes : marché, discussions entre habitants, débats à la mairie sur la réorganisation du télé-club.

Le cirque (fig. 10)
Arrivée du cirque à Marvejols et présentation d’une pièce de théâtre.

15 août (fig. 11)
Contraste entre le quotidien des festivités religieuses du 15 août et l’actualité internationale en pleine conquête spatiale.

Les vacances
La Lozère à l’heure d’été, entre piscine et colonies de vacances.

151968 Portrait d’un humoriste : Chaval
54 minutes, production : ORTF. Hommage à Chaval, grand ami de Ruspoli, réalisé quelques mois après le suicide de l’humoriste. Diffusé en décembre 1968 sur la RTF.

161969 Les loups et des faucons
75 minutes, production : ORTF. L’on suit le naturaliste Félix Rodriguez de la Fuente et de sa femme, deux personnalités médiatiques qui protègent des espèces menacées.

171971 Chaval (fig. 12)
15 minutes, production : Argos Films. Accompagné d’un texte de Wolinski, ce film juxtapose des images d’archives de Chaval et des dessins de l’humoriste.

181972 Chavalanthrope
10 minutes, production : Argos Films, texte de Wolinski. Alternance de planches de Chaval et de scénettes improvisées par l’acteur Jacques Dufilho.

191972 Vive la baleine (fig. 13)
17 minutes, production : Argos Films, montage et texte de Chris Marker. Montage d’images fixes retraçant l’importance des baleines dans l’histoire des grandes expéditions.

201978 Rendez-vous avec Michel Bouillon
56 minutes, production : Antenne 2, opérateur : Lucien Msika, montage : Michel Girard et Maryse Hoquette. Ruspoli accompagne le spéléologue Michel Bouillon dans l’exploration de grottes.

211980 Cro-Magnon, premier artiste
55 minutes, coproduction : FR3/Neyrac Film, opérateur : Noël Very. Visite de grottes françaises (Gargas, Cognac, Niaux, Rouffignac) pour filmer des peintures murales préhistoriques.

221983 Corpus Lascaux
4 fois 120 minutes, production : Ministère de la Culture, opérateurs : Noël Very et Michel Bonnat. Premier archivage filmique des grottes de Lascaux, fermées depuis les années 1960. La mission confiée à l’équipe est de documenter les 800 peintures et 1500 gravures de la célèbre grotte française, sans excéder 30 heures de présence à l’intérieur de l’orifice.

231984 L’art au monde des ténèbres (fig. 14)
4 émissions de 52 minutes, production : TF1. Réalisées à partir des images tournées pour le Ministère de la Culture dans Corpus Lavaux, ces quatre émissions sont destinées à un large public et font l’objet de nombreuses rediffusions.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Séverine Graff, « Filmographie de Mario Ruspoli », Décadrages, 18 | 2011, 9-12.

Référence électronique

Séverine Graff, « Filmographie de Mario Ruspoli », Décadrages [En ligne], 18 | 2011, mis en ligne le 10 avril 2012, consulté le 15 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/decadrages/210 ; DOI : 10.4000/decadrages.210

Haut de page

Auteur

Séverine Graff

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

® Décadrages

Haut de page
  • Logo UNIL - Université de Lausanne
  • Logo Office fédéral de la culture
  • OpenEdition Journals