Navigation – Plan du site
Regards aujourd'hui

Une lecture aujourd’hui des textes de 2004, 2007, 2013 et 2015

« Quality in e-Learing from a Learner’s Perspective », « Tutor-Marked Assignments: Evaluation of Monitoring in India », « On the role of openness in education: a historical reconstruction », « Isolation and Connection: The Experience of Distance Education »
Clément Dussarps

Texte intégral

« Quality in e-Learing from a Learner’s Perspective »

1Le premier article, « Quality in e-Learing from a Learner’s Perspective » (publié en 2004 par Ehlers dans la revue European Journal of Open, Distance and E-Learning) s’intéresse, comme son titre l’indique, à la perception de la qualité (selon un cadre théorique appliqué à l’apprentissage en ligne) par des apprenants à distance. Les domaines de qualité pris en compte sont : le support tutoral, l’interaction (communications), les éléments d’ordre technologique, la triptyque « coût-attente-valeur » (le coût pouvant être économique ou non), la clarté de l’information, la structure du cours et l’aspect didactique.

2L’objet de l’article est intéressant de par son approche de la qualité (étudiée sous de nombreuses dimensions) et l’approche par le point de vue des apprenants (de plus en plus pris en compte aujourd’hui). L’on constate que son objet est désormais traité dans de nombreux articles depuis sa publication (2004), sous différentes formes (il n’y a en effet aucun consensus sur les items à analyser ni sur la méthode d’analyse, en particulier sur la notion de qualité). Ce qui fait notamment sa « force » est un échantillon d’apprenants élevé pour l’étude (n = 1994 pour les questionnaires et 56 entretiens) ainsi qu’une approche par triangulation des données, qui renforce encore la qualité des résultats. L’approche de la notion de qualité était peut-être nouvelle à l’époque (d’après l’auteur de l’article), mais me semble moins l’être aujourd’hui (de nombreuses études prennent désormais en compte les principaux critères de qualité évoqués par l’auteur, sous l’angle de la satisfaction notamment). Les résultats, eux, sont également moins surprenants aujourd’hui du fait des publications sur le sujet depuis 2004.

« Tutor-Marked Assignments: Evaluation of Monitoring in India »

3La seconde contribution, « Tutor-Marked Assignments: Evaluation of Monitoring in India », a été publié en 2007 par Sharma et Rajesh dans la revue AJDE (Asian Journal of Distance Education). Elle concerne l’évaluation de travaux d’apprenants en formation à distance par des tuteurs, en particulier les commentaires écrits. Dans le cadre de cette étude, différents tuteurs évaluent et commentent un même travail, ce qui permet de faire émerger les similitudes et variations entre les évaluations des tuteurs (115 ont accepté de participer à l’étude et un échantillonnage annoncé comme représentatif -selon « age, gender, courses of study, etc. »- a été effectué). C’est donc le tuteur et ses commentaires qui sont étudiés dans ce travail et non l’impact des commentaires sur les apprenants. Il s’agit essentiellement de repérer le type de commentaires proposés (positifs ou négatifs, constructifs, etc.). Les résultats sont surprenants à deux niveaux : l’approche de l’évaluation (notamment selon des critères prédéfinis) est différente selon que le tuteur soit homme ou femme, et un nombre significatif de tuteurs apportent des commentaires « nuls ou creux » (« null and hollow ») ; éléments intéressants si l’on considère les critères d’échantillonnage qui semblent écarter les autres critères de discrimination. L’impact de l’âge est également intéressant.

4Je pense l’article intéressant aujourd’hui (comme hier) pour plusieurs raisons : 1) l’objet de l’étude est original et pertinent pour identifier les variations d’évaluation selon différents critères (notamment le sexe du tuteur), 2) il s’appuie sur une base théorique toujours pertinente et une étude de terrain qui a un intérêt à la fois en tant que tel et pour comparaisons avec des dispositifs français ou autres internationaux, 3) certains résultats peuvent sembler surprenants et méritent d’être éprouvés en d’autres contextes, via des études similaires (et éventuellement plus approfondies), 4) des suggestions d’amélioration de l’évaluation par les tuteurs sont formulées (bien que peu développées).

« On the role of openness in education: a historical reconstruction »

5Le troisième article, « On the role of openness in education: a historical reconstruction », est publié par Peter et Deimann en 2013 dans la revue Open Praxis (International Council for Open and Distance Education). Cet article propose de dresser un historique du mouvement des ressources éducatives libres (et des lieux « supports » d’apprentissage), dont l’origine présentée ici remonte à la fin du Moyen-Âge (bien qu’il ne s’agisse pas à proprement parler à l’époque de « mouvement des ressources éducatives libres »). Le but est d’éclairer le débat actuel à la fois sur les modèles et ressources libres actuels visant l’apprentissage et de s’inspirer du passé pour mieux penser le présent, avec les connaissances et outils actuels. Les auteurs présentent également les limites et croyances que l’on peut associer aux modèles éducatifs libres (notamment tout faire pour créer du lien social alors que l’apprenant ne le souhaite pas nécessairement -en particulier dans un mode d’apprentissage dit libre ou informel). Enfin, les auteurs indiquent que, faute de place dans l’article, ils n’ont pu développer plus leurs réflexions.

6Cet article me semble pleinement d’actualité. L’éclairage historique, s’il a déjà été effectué par différents auteurs (et qui est notamment remis au goût du jour avec l’étude des MOOC), n’est pas toujours le même que le leur et ne conduit pas nécessairement aux mêmes conclusions. De plus, il me semble qu’il est important de procéder à une réflexion sur l’open education en regard de l’histoire, comme le commencent les auteurs ici, non seulement pour éviter la reproduction de modèles ayant échoué ou inadaptés à certaines situations ou certains publics, mais aussi pour, justement, trouver inspiration et bases historiques de ce qui pourrait être amélioré ou repensé.

« Isolation and Connection: The Experience of Distance Education »

7Le quatrième article, « Isolation and Connection : The Experience of Distance Education » (publié en 2015 par Rush dans International Journal of E-Learning & Distance Education, étudie l’isolement des apprenants en formation à distance (thème régulièrement évoqué dans la littérature sur la formation à distance depuis les années 1980) et son impact sur l’expérience d’apprentissage. Il se base pour cela sur une étude empirique qui s’appuie sur des modèles théoriques (Tinto, 1975, sur le décrochage scolaire ; Moore, 1973, sur la distance transactionnelle ; Holmberg, 1989, sur la conversation didactique guidée), pertinentes dans ce contexte.

8L’article est intéressant et il est appréciable que l’étude empirique soit basée sur des modèles théoriques éprouvés. L’étude empirique se base sur 1002 apprenants ayant répondu à une enquête, avec une forte prise en compte des questions ouvertes (codées ensuite sur NVIVO et éventuellement traitées statistiquement). Enfin, certains résultats sont analysés dans une perspective longitudinale, pour mieux identifier les moments de « décrochage ».

9L’article confirme des constats bien partagés par les publications sur la FAD, notamment en ce qui concerne les facteurs de décrochage. Par ailleurs l’auteure de l’article affirme en conclusion qu’il lui faut encore explorer ses données, approfondir l’analyse, faire d’autres croisements… autrement dit, des pistes de recherche sont évoquées et il serait intéressant de savoir si elles ont été explorées par l’auteure ou d’autres chercheurs depuis cette publication.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Clément Dussarps, « Une lecture aujourd’hui des textes de 2004, 2007, 2013 et 2015  », Distances et médiations des savoirs [En ligne], 23 | 2018, mis en ligne le , consulté le 15 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/dms/2753

Haut de page

Auteur

Clément Dussarps

Laboratoire MICA (EA 4426), Université Bordeaux-Montaigne
clement.dussarps@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
DMS-DMK est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre national d'enseignement à distance
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals