Skip to navigation – Site map

HomeNuméros3Notes de lectureUn manuel sur la technologie éduc...

Notes de lecture

Un manuel sur la technologie éducative

À propos de Foundations of educational technology. Integrative approaches and interdisciplinary perspectives par J. Michael Spector, New York, Routledge, 2012.
Philippe Dessus
Bibliographical reference

J. Michael Spector, Foundations of educational technology. Integrative approaches and interdisciplinary perspectives, New York, Routledge, 2012, 189 p.

Full text

1L’ouvrage Foundations of Educational Technology (« Les bases de la technologie éducative ») inaugure, chez Routledge, une nouvelle collection de courts manuels intitulée « Approches interdisciplinaires en technologie éducative », dirigée par son auteur, J. M. Spector, l’un des chercheurs les plus actifs dans le champ de l’Instructional Design et de la technologie éducative de ces dernières années (voir son site à https://sites.google.com/​site/​jmspector007/​). Les chapitres sont courts et s’achèvent par un test de compréhension, des suggestions d’activités utilisant des technologies récentes (pouvant être réalisées par le lecteur ou même données en cours) et des références bibliographiques (sur support papier et en ligne). Un glossaire et un index terminent utilement le livre.

2Comme indiqué dans la préface, les ouvrages de cette collection partagent le même plan en quatre parties : 1. Introduction ; 2. Perspectives théoriques ; 3. Perspectives pratiques dans le champ professionnel ; 4. Applications dans divers contextes. Un autre ouvrage de la collection est paru en 2012 sur la conception d’environnements d’apprentissage virtuels (par B. C. Nelson & B. Erlandson), et un autre est à paraître en 2014 sur la motivation et la technologie (par C. Kim).

3La première partie de l’ouvrage est une vue générale du champ de la technologie éducative. Il est important de noter que Spector donne une définition large de la technologie – « […] l’application pratique de connaissance pour un but donné – (p. 5), ce qui entraîne une acception large des technologies éducatives : une simple règle à calculer en est une – et l’auteur juge même que c’en est l’une des meilleures –, puisqu’elle aide l’apprentissage et la performance. Après une définition à plat des termes « technologie » et « éducation » (chap. 1), les chapitres 2 à 6 s’attachent à établir un cadre d’analyse pertinent pour la technologie éducative (chap. 2), les facettes de l’apprentissage (chap. 3) et l’enseignement (chap. 4). Enfin, il finit par décrire comment la technologie peut aider l’apprentissage et l’enseignement (chap. 5) et quelles approches d’intégration systémique des technologies peuvent être mises en œuvre. Cette partie donne une vision à la fois théorique et pratique intéressante. Elle s’accompagne en outre d’une liste des compétences nécessaires aux enseignants faisant usage des technologies (p. 38). La nature interdisciplinaire de la recherche sur les technologies éducatives est ici centrale, ce qui est attendu au vu du nom de la collection.

4La deuxième partie est plus théorique et reprend classiquement : les théories du développement humain (chap. 7), les théories d’apprentissage et de la performance (chap. 8), les théories de l’information et de la communication (chap. 9) et les théories de l’Instructional Design (chap. 10). Les différentes perspectives – des plus classiques (béhavioristes, piagétiennes, cognitivistes) aux plus récentes (apprentissage situé, théorie de la charge cognitive, constructionnisme) – sont expliquées en de courts paragraphes. S’il est clair qu’un étudiant curieux ne pourra se satisfaire de ces informations synthétiques, et devra consulter d’autres sources pour approfondir ces notions, ces chapitres donnent un bon aperçu des théories en vigueur, dont l’auteur présente parfois des éléments de critique (voir par exemple le passage concernant les styles d’apprentissage, p. 100).

  • 1 Environnements informatiques pour l’apprentissage humain pour les francophones.

5La troisième partie se veut plus pratique et décrit en 5 chapitres quelques domaines de recherche appliquée à la technologie : l’innovation et le changement par les technologies (chap. 11), leur enseignement (chap. 12), les technologies pour la formation professionnelle (chap. 13), la conception d’environnements informatisés1 (chap. 14) et enfin l’intégration des technologies dans l’éducation (chap. 15). Là encore, l’essentiel est présenté, du modèle de l’acceptation de Davis, à des modèles de conception sophistiqués (celui de Tennyson, p. 123). Le chapitre sur la conception comprend quant à lui des indications judicieuses sur les erreurs classiques à ne pas commettre et ces dernières sont assorties d’exemples.

6La quatrième et dernière partie, composée d’un seul chapitre, aborde l’insertion des technologies dans différents contextes éducatifs : scolaires, universitaires, ou professionnels. Trop générale, c’est à notre avis la partie la moins intéressante de l’ouvrage.

7Dans un contexte où les universités françaises se tournent progressivement vers l’international et réfléchissent à proposer des cours en anglais, ce petit manuel écrit dans un anglais facile et assorti de très nombreux exemples parlants pourra appuyer des cours de Master 2 en technologie éducative. Il fait écho au très célèbre et complet (plus de 1 300 p.) Handbook of Research on Educational Communications and Technology, dont la 4e édition, également codirigée par J. M. Spector chez Springer, est attendue en juin 2013.

Top of page

Notes

1 Environnements informatiques pour l’apprentissage humain pour les francophones.

Top of page

References

Electronic reference

Philippe Dessus, Un manuel sur la technologie éducativeDistances et médiations des savoirs [Online], 3 | 2012-2013, Online since 22 July 2013, connection on 26 January 2021. URL: http://journals.openedition.org/dms/355; DOI: https://doi.org/10.4000/dms.355

Top of page

About the author

Philippe Dessus

By this author

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search