Navigation – Plan du site

AccueilNuméros34Débat-discussionIngénierie pédagogique au CNED et...

Débat-discussion

Ingénierie pédagogique au CNED et transition professionnelle

Rozenn Jarnouen et Isabelle Mauclair

Texte intégral

1Le texte proposé dans le numéro 33 de la revue Distance et médiations des savoirs par Daniel Peraya questionne sur les acteurs de l’ingénierie pédagogique et en particulier sur la figure professionnelle des ingénieurs pédagogiques qu’il qualifie de « figure brouillée ». À la suite de Beirne et Ramanovski (2018), il souligne, en effet, que le métier d’ingénieur pédagogique renvoie à des figures et des postures diverses : « la figure professionnelle des ingénieurs pédagogiques demeure aujourd’hui encore mal définie ». Il apporte à ce constat, entre autres, deux explications : des parcours et des profils professionnels très différents ainsi qu’une variété importante de tâches et d’activités selon le contexte institutionnel ou professionnel.

  • 1 « Responsable de formation – chargé d’ingénierie de formation » est l’intitulé qui apparaît sur nos (...)
  • 2 Master Sciences de l’Éducation — Parcours TEF (Technologies pour l’Education et la Formation) prépa (...)
  • 3 Master mention Économie et management publics, parcours Métiers de la formation en économie et gest (...)

2La lecture de son article a immédiatement fait écho à notre vécu professionnel de « responsables de formation – chargées d’ingénierie de formation (désormais RF-CIF) »1 au Centre National d’Enseignement à Distance (CNED). Nous sommes toutes les deux conceptrices de dispositifs de formation. L’une, après avoir été enseignante en Lettres classiques puis, avoir obtenu un Master TEF2, est arrivée en 2007 sur le site en charge des formations du lycée général et technologique et l’autre, issue d’un parcours marqué par la formation professionnelle en entreprises, est arrivée en 2015 sur le site de Lyon, pour prendre en charge des formations du BAC PRO et de BTS et de titres professionnels, diplômée d’un Master en ingénierie de la e-formation3. Issues de parcours différents, nous partageons le fait d’être référentes « Modélisation » sur nos sites respectifs depuis la mise en place de ce chantier en 2018 et à ce titre participons à l’accompagnement des agents dans la mise en œuvre des orientations pédagogiques de l’établissement.

3Le CNED est un établissement d’Enseignement à Distance (EAD) et de Formations à Distance (FAD) : son offre est marquée par l’absence d’enseignement en présentiel. Historiquement, c’est en 1939, pour pallier la désorganisation du système d’enseignement due à la guerre, qu’un service d’enseignement par correspondance est créé. Comme les autres établissements de FAD, il se développe en fonction de l’évolution des technologies de l’information et de la communication (Peraya, 2014), déployant ses services autour de solutions à distance, par la voie éditoriale des livrets scolaires puis par des formations et services numériques avec la création en 1996 de sa première plateforme de formation en ligne.

4Dans cette contribution, nous allons montrer comment le métier d’ingénieur pédagogique a évolué au cours de ces dernières années, à l’occasion de plusieurs projets dont la mise en place successive de deux réformes auxquelles nous avons participé : la réforme des BTS dès 2019 et celle du lycée (2019 à 2021). En effet, la question de l’évolution du métier se pose avec acuité lors de la mise en place de nouveaux référentiels. Ces changements de référentiels, conjoncturels, sont l’occasion de changements structurels forts : évolution des pratiques de conceptions commandées avec la digitalisation des formations nouvelles à créer et industrialisation renforcée des process de production et de diffusion de ces formations.

  • 4 Le masculin est utilisé sans discrimination dans le seul but d’alléger le texte.

5Des agents avec de nouveaux profils, des ingénieurs pédagogiques, ont été recrutés pour compléter les équipes des enseignants concepteurs pédagogiques4, ce dont nos deux parcours témoignent. Ces agents avec des statuts et des parcours professionnels différents, comme ceux déjà en poste, doivent s’approprier les missions spécifiques d’un métier qui se transforme. Nous allons nous appuyer sur notre double expérience pour analyser les particularités et les évolutions du métier d’ingénieur pédagogique au CNED. Nous allons montrer que la formation initiale et le parcours professionnel influencent l’appropriation de ce métier. Ce nouveau métier nécessite un accompagnement en interne fort d’autant que cet opérateur de l’État élargit ses publics cibles dans un contexte de plus en plus contraint.

Le métier de RF-CIF au CNED : de la conception de formations au pilotage de projets e-learning

6Le responsable de formation, chargé d’ingénierie, est missionné pour la conception et la mise en œuvre des dispositifs de formation. À cette fin, il articule sa mission autour de trois grands axes :

  • la conception de dispositifs adaptés de formation conformément à l’architecture de modèles préconisés en les adaptant au niveau micro ;

  • le pilotage d’auteurs depuis le contrat de commande jusqu’à validation des ressources livrées ;

  • le suivi du déploiement des dispositifs sur la plateforme d’apprentissage du CNED.

7Si l’ingénierie pédagogique demeure la clé de voûte de la conception des dispositifs, de nombreuses compétences viennent s’agréger aux multiples dimensions du métier de responsable de formation au CNED. Le RF-CIF met en place le dispositif d’accompagnement comprenant le tutorat, l’évaluation et l’aide à la production de projet (comme la création d’un portfolio ou la mise en œuvre d’un projet artistique au niveau lycée). Autre complexité, il doit moduler l’offre pour prendre en compte la diversité des statuts des publics ciblés par ses dispositifs : élève sous statut scolaire ou candidat libre au lycée, étudiant en formation initiale ou adulte en formation continue. Il lui faut également prévoir un déploiement dans des temporalités différentes selon que la formation peut être débutée à tout moment de l’année ou bien doit prendre en compte les échéances d’examens. Pour le domaine scolaire, des inscrits vivent dans l’hémisphère sud connaissent une planification décalée. Enfin, le RF-CIF participe à l’information des différents acteurs de la formation – inscrits, tuteurs, correcteurs, conseillers de scolarité – quand de nouveaux dispositifs sont diffusés.

8Ces missions exigent la maîtrise des outils de conception et de diffusion des produits de formation, la nécessaire approche de l’e-learning par la construction de grains courts, de modules. Elles demandent aussi d’être capable d’employer de multiples approches d’apprentissage : synchrone, asynchrone, formatif, normatif, interactif ou non, multisupports. De plus, alors qu’historiquement, les responsables de formation étaient des spécialistes d’une discipline scolaire ou professionnelle, aujourd’hui, ce sont des portefeuilles élargis qui leur sont confiés, ce qui les amènent à recruter, outre des auteurs, des experts disciplinaires pour coordonner la rédaction des contenus d’apprentissages et effectuer leur relecture.

  • 5 Dans le présent numéro, la communication de Christophe Batier rend compte avec clarté de cette vari (...)

9Le RF-CIF devient pilote de projet : mise en œuvre d’un reporting régulier au moyen d’outils de gestion de projets, échanges avec un nombre important d’interlocuteurs appartenant à différents métiers (rédacteurs, concepteurs, intégrateurs, graphistes…), accompagnement des auteurs dans l’appropriation de scénarisation et d’outils dont ils sont éloignés ou font un usage différent en présentiel. En effet, les auteurs doivent rédiger des contenus portant sur de nouveaux programmes qu’ils découvrent non pas pour les mettre en œuvre comme en présentiel, mais pour les transposer au moyen d’outils, de gabarits (PowertPoint, outil Test Moodle par exemple) et de scénarios contraints qu’ils doivent s’approprier rapidement. L’une de leurs grandes difficultés, réside dans le fait d’avoir à construire un parcours non pas linéaire, mais fondé sur une arborescence, « suivant un format qui suit le modèle du rhizome et du réseau », pour reprendre et confirmer les conclusions de l’étude de Lehmans et Capelle (2019)5. Charge au RF-CIF de les accompagner dans ce double travail d’appropriation et de rédaction. Enfin, il porte la responsabilité financière du projet et doit gérer le budget qui lui est alloué tant pour la rédaction de contenus, la production de médias que pour la mise en place d’un accompagnement humain.

10Le RF-CIF a des missions qui se rapprochent de celles de chef projet, mais sa fiche de poste renvoie au métier d’ingénieur pédagogique, car il est en charge d’une partie seulement du portefeuille de son site et non de sa globalité. Ce métier qui demande autant de rigueur que d’adaptabilité ainsi qu’une forte polyvalence est accessible aux enseignants, mais aussi aux ingénieurs pédagogiques.

Diversification des profils, poids de la formation initiale et évolution des pratiques

11Historiquement, les responsables de formation sont majoritairement des enseignants qui entament au CNED une seconde carrière. Les ingénieurs pédagogiques, très peu nombreux au début des années 2010, ont été davantage recrutés à partir de 2013 sur le site de Lyon. Sur le site scolaire du lycée (comme sur les deux autres sites scolaires), tous les RF-CIF sont issus du présentiel à l’exception d’un ingénieur pédagogique titulaire nommé en 2014 et un agent en CDI issu de la promotion interne. Toutefois, la mise en place de réformes a été l’occasion de recruter 7 ingénieurs sur des contrats de courte durée (de 6 mois à 2 ans). Ces RF-CIF issus de parcours différents n’ont pas la même approche du métier.

12Les RF issus de l’enseignement présentiel s’appuient sur leur expérience passée pour la conception de dispositifs. Par leurs missions dans un établissement présentiel et par vocation, ils demeurent fortement attachés à leur discipline, d’autant qu’ils ont été recrutés au motif de leur coloration disciplinaire. Cet attachement et cette posture d’enseignant se trouvent renforcés par le fait qu’ils recrutent aussi régulièrement des enseignants de leur ancien réseau professionnel et qui peuvent être proches géographiquement. Les proximités statutaire, disciplinaire et géographique ainsi que le partage de valeurs facilitent les contacts et les échanges.

  • 6 Les ingénieurs pédagogiques recrutés pour la réforme du lycée, ont un master 2 en ingénierie pédago (...)
  • 7 On trouve dans leur CV sur LinkedIn des appellations variées : « concepteur de formation e-learning (...)

13Les ingénieurs pédagogiques ont souvent un Master 2 en ingénierie pédagogique6 soit dans le cadre de la formation initiale soit dans le cadre de la formation continue lors d’une reconversion professionnelle et ils ont occupé des postes variés de concepteurs, formateurs ou de chargé d’accompagnement dans la mise en place de la digitalisation dans les universités7.

14Trois de sept ingénieurs pédagogiques recrutés sur le site du lycée cumulent leurs activités d’accompagnement et/ou de conception avec leurs missions au CNED. Ils vont également rechercher des auteurs dans leur réseau professionnel et n’hésitent pas à passer des contrats avec des formateurs hors Éducation nationale », avec qui ils partagent souvent un parcours plus atypique.

  • 8 Dans ce présent numéro, la communication de Julie Denouël met en évidence que, si la reconnaissance (...)

15Les ingénieurs pédagogiques sont des profils opérationnels dans des délais courts, voire limités. Souvent recrutés sur des CDD8, ils ont l’habitude de s’adapter rapidement à des environnements variés. Ils bénéficient d’une bonne connaissance des outils informatiques, et sont en capacité de mettre à exécution leur maîtrise des modèles de scénarisation e-learning.

16Ils peuvent apporter dans les équipes de conception, le nécessaire accompagnement à des missions de conception de modules e-learning, de chef de projet, mais aussi l’expertise de la mise en place de formation dans les universités ou des entreprises, et plus largement, au cœur du monde professionnel. Cela a été notamment un atout pour prendre en charge la réforme par blocs de compétences de BTS et de titres professionnels. Dans le cadre de la réforme du lycée, les renforts que constituent les ingénieurs pédagogiques ont permis la production et la diffusion de 155 matières sur trois niveaux en 2 ans.

  • 9 Pour une analyse plus précise des diverses postures enseignantes face à l’innovation, nous renvoyon (...)

17Si l’enseignant a à cœur de proposer à ses élèves des contenus très complets et enrichis, l’écart se fera déjà ici avec l’ingénieur de formation formé à une application stricte de ses commandes. Il livrera exactement les contenus commandés, avec synthèse et granularisation fine de ses contenus d’apprentissage, tandis que l’enseignant entamera un dialogue disciplinaire avec l’auteur pour rechercher la plus grande efficacité possible dans les apprentissages, en adaptant gabarit et scénarisation à la ou les disciplines dont il est en charge9.

  • 10 En ce contexte de crise sanitaire, les élèves du présentiel peuvent bénéficier de mesures d’adaptat (...)

18De même, concevant désormais des dispositifs en total e-learning, éventuellement accompagnés de support papier, il tend à privilégier la transmission des notions des programmes par rapport à la mise en activité en ligne en faisant le choix de formats adaptés à l’impression pour ces notions. Ce qui prime chez les ingénieurs : le respect de la stratégie numérique et des délais, et chez les enseignants, la profondeur et l’exhaustivité des enseignements délivrés, autrement dit la conformité aux référentiels, aux attentes de l’institution et de certains inscrits (et de leurs parents pour le domaine scolaire)10.

19De prime abord, cette différence d’appropriation des missions entre ingénieurs et enseignants peut aussi impliquer une difficulté d’homogénéisation dans la production ; toutefois, il convient d’observer que la mixité des profils permet aux enseignants de réduire avec justesse les savoirs proposés, et aux ingénieurs de s’ouvrir à des contenus plus riches, adaptés aux différents profils d’apprentissage. C’est ainsi une ouverture, plus ou moins facilitée, vers l’homogénéisation de l’offre.

La transition professionnelle : un accompagnement qui se met en place progressivement

  • 11 Source : LE CNED 24/24, projet d’établissement pour les années 2012-2015, p. 4. Ce projet, présenté (...)

20Devenir RF-CIF constituerait-il une transition professionnelle, l’apprentissage d’un nouveau métier dont les caractéristiques sont liées au caractère atypique de l’établissement ? La transformation du métier est notifiée aux agents dès la fin de l’année 2012 dans le projet d’établissement du CNED : « Au schéma « responsable de formation – auteurs –- scénaristes pédagogiques – ingénieurs multimédias — producteurs -, tuteurs, correcteurs, il faut substituer un nouveau schéma qui reste à inventer. […] L’enseignant au CNED doit se professionnaliser et pour devenir ingénieur pédagogique, concepteur de formation, producteur numérique, concepteur de grains, concepteur de parcours de formation, opérateur de services d’enseignement à distance, accompagnateur, tuteur, etc. »11. Ce changement du métier ne va pas de soi pour tous. À cet égard, la disparité des signatures électroniques qu’apposent les RF-CIF au bas de leurs courriers est significative. Sur un site scolaire qui compte 13 RF-CIF au statut d’enseignant, on trouve comme indication :

  • « RF-CIF » (2 fois)

  • « RF-CIF », avec ajout de la matière enseignée ou du portefeuille complet (2 fois)

  • « RF » (1 fois)

  • « RF » avec ajout de la matière enseignée ou du portefeuille complet (5 fois)

  • Rien (3 fois) : cela concerne des agents nommés depuis moins d’un an.

21Ces pratiques mettent en évidence les doubles compétences technopédagogiques à mettre en œuvre par les RF-CIF et qui touchent à leur identité professionnelle. Les enseignants cumulent une double identité et tendent à considérer les compétences « CIF » comme des compétences supplémentaires, mais pas au cœur de leur métier.

22L’appropriation des missions de RF-CIF n’est pas simple non plus pour un ingénieur de formation. Il doit appréhender l’analyse d’un référentiel de formation, trouver l’ajustement entre contenus enrichis et contenus adaptés aux attentes du monde enseignant. Ce sont de difficultés qu’ils expriment quand ils font un retour d’expérience sur leurs missions.

23À l’échelle de l’établissement, les RF-CIF qui entrent en poste dans l’établissement disposent de kit d’informations sur les procédures et bénéficient de formations internes sur les outils du CNED. Ils sont aussi accompagnés de façon informelle par leurs pairs qui leur transmettent les ressources existantes et leurs pratiques pour passer les nouvelles commandes. Les ingénieurs pédagogiques se trouvent ainsi riches des compétences qu’ils apportent et de celles qu’ils acquièrent dans l’établissement. Certains enseignants, responsables de formation, expriment le souhait d’être accompagnés par des ingénieurs pédagogiques, et souhaitent avec le recrutement d’ingénieurs pédagogiques une organisation semblable à celle existant dans certaines universités où sont recrutés des conseillers pédagogiques ; ce sont « des professionnels en charge de la formation et de l’accompagnement des enseignants du supérieur » (Peraya, 2021). Comme l’explique Julie Denouël (2021), la partie la plus technique de leurs compétences est donc reconnue, quand « l’autre volet de leur professionnalité […] est souvent restée dans l’ombre ». L’inverse est également vrai : une ingénieure pédagogique déclare lors d’une réunion de service : « Nous sommes complémentaires », exprimant ainsi que chaque professionnel a à apprendre de l’autre (même constat de Marcel Lebrun).

24Mais si le CNED a compté sur le recrutement d’ingénieurs pédagogiques pour faire évoluer les pratiques, on constate que l’introduction de profils nouveaux ne peut suffire, surtout qu’ils ne viennent pas au CNED comme dans les universités pour l’appui et la formation des enseignants, mais deviennent d’emblée responsables de portefeuilles et sont ainsi des pairs des enseignants du point de vue des missions.

25Les changements doivent être institutionnalisés pour que les agents aient le sentiment que les compétences qu’ils ont acquises sont reconnues et pas seulement considérées comme le fruit d’une évolution « naturelle » du métier. L’on pourra prendre l’exemple de la mise en place d’équipes d’auteurs. Historiquement, et parce qu’ils avaient davantage de temps, les RF-CIF avaient – pas systématiquement, mais souvent — tendance à répartir le travail entre les auteurs puis à échanger avec chacun séparément ; la charge leur revenant alors d’homogénéiser des contenus parfois disparates d’un auteur à l’autre. Les ingénieurs pédagogiques, parce qu’ils sont plus éloignés des contenus et de la didactique disciplinaire – même si leur portefeuille est constitué en fonction de leurs parcours et appétences – et parce qu’ils ont l’habitude de l’écriture collaborative sur le Web – vont créer des équipes qui vont travailler sur un Cloud, chaque auteur pouvant voir ce que les autres écrivent et échanger avec eux, avec le coordinateur et le RF-CIF. Toutefois, c’est la conjonction de ces pratiques et la mise en place de l’outil Microsoft Teams dans tous les sites – qui prend des allures de prescription – qui favorise la généralisation du travail en équipe, en interne, comme en externe.

26Pour concevoir des dispositifs dans un contexte de fortes contraintes, des ateliers et des cellules dédiées à l’innovation, œuvrent de concerts pour réfléchir à des formats réfléchis et modélisants au niveau micro, sur l’ensemble des grains d’apprentissages, de leurs finalités, de leurs outils de déploiement, dès qu’elles en trouvent le temps dans les sites. Autre pratique, des échanges se font rapidement, de façon informelle entre pairs (anciens et nouveaux recrutés), par transmission d’exemples de réalisation, de documents par souci d’entraide. Mais l’acquisition de compétences nouvelles et la formation aux outils qui ne cessent d’évoluer exigent la mise en place d’un accompagnement structuré pour tous les professionnels.

  • 12 Les contributions de Marcel Lebrun et Christophe Batier, dans ce numéro, insistent également sur la (...)

27Bien conscient du besoin de formation interne et plus encore d’une culture partagée, l’établissement a nommé parmi les RF-CIF, depuis quelques années, des référents métier qui transmettent les nouvelles procédures et accompagnent les autres responsables de formation à l’appropriation des outils. Nommés sur la base du volontariat, ces référents constituent des ressources pour la montée en compétences des agents et participer à la modélisation des ressources et process au niveau établissement par leurs remontées de terrain12.

28Dans plusieurs des 8 sites du CNED, une solution a été mise en œuvre avec la création de cellules d’appui qui ont pour vocation d’accompagner les RF-CIF dans différents projets comme la scénarisation, la conception des évaluations digitales, la conception de vidéos pédagogiques, etc.

29En conclusion, de nouvelles missions d’accompagnement apparaissent, prises en charge par des RF-CIF se spécialisant dans un domaine d’expertise et certains de ces RF-CIF se consacrent presque exclusivement à ces missions, ce qui vient modifier l’organisation du travail et la répartition des activités et participe à une mise en place plus pérenne de l’accompagnement.

Vers une industrialisation dans un contexte de contraintes qui se multiplient

30Pour concevoir des formations tout en respectant la soutenabilité financière et en ressources humaines qui est la sienne, l’établissement doit réduire ses délais de conception et produire en mode industriel des formations respectant des gabarits et en granularisant ses contenus, afin de pouvoir les utiliser dans différents dispositifs. Le RF-CIF doit indexer les grains créés en renseignant des métadonnées ; ces grains appelés objets d’apprentissage (OA) ont vocation à être réutilisables et réagençables dans les différentes formations d’un même domaine. La modélisation est aujourd’hui l’un des enjeux forts autour de l’empreinte de l’établissement. Elle répond aux nécessités d’optimisation des coûts de conceptions, et à l’harmonisation des contenus pour étendre un style et un savoir-faire propre au CNED, créer « une marque CNED ».

31L’établissement propose 250 formations et accompagne près de 180 000 inscrits à distance13 : la volumétrie des ressources produites a pour conséquence le recours à la sous-traitance. Il existe ainsi sur le site du lycée 5 filières de production (3 internes et 2 externes) pour les différents éléments d’un dispositif14. La conséquence pour le RF-CIF, c’est qu’il n’a plus la possibilité de travailler en mode artisanal, en intervenant sur ses ressources quand elles sont en production pour les affiner, remanier, etc. Cet empêchement est vécu difficilement tant par les enseignants en posture de co-concepteurs que par les ingénieurs, eux aussi concepteurs de modules dans leur parcours professionnel.

  • 15 Source : fiche de poste du RF-CIF au CNED.

32Par ailleurs, certains apprentissages requièrent désormais l’utilisation de progiciels (en gestion ou mercatique pour les séries technologiques du lycée et les baccalauréats professionnels), de plus en plus nombreux sur le marché, ou exigent le recours à des plateformes de ressources, comme pour l’expérimentation à distance. Pour les intégrer dans ses parcours d’apprentissages, le RF-CIF doit « contribuer à l’information et à la documentation des décideurs internes en matière de partenariats » et « collaborer avec le service juridique pour la mise en place des conventions et de leurs avenants »15. Une fois ces outils numériques disponibles, le RF-CIF va les intégrer dans sa scénarisation et, soit les incrémenter dans les grains, soit y renvoyer par le biais de liens hypertextes.

33Des éléments supports forts de ses missions viennent ajouter à la complexité du métier d’ingénieur pédagogique : les injonctions administratives tels les délais de conception (incluant la possible sous-traitance) et les ouvertures budgétaires. La digitalisation embarque avec elle également des contraintes juridiques incontournables comme le règlement général de la protection des données (RGPD), les emprunts des œuvres, les droits d’auteurs et le respect des règles de l’accessibilité.

34Il est à noter que l’établissement est fortement engagé sur le marché de la formation professionnelle. Là encore de nombreux interlocuteurs, financeurs, partenaires ou encore clients rappellent les enjeux de la FPC, et de sa forte empreinte concurrentielle. Récemment, la loi sur la formation professionnelle, avec le label QUALIOPI, vient en outre accentuer la nécessité de se professionnaliser, autour des conceptions des formations initiales comme celles de la formation professionnelle.

35Toutes ces contraintes confortent ainsi cette mutation de l’emploi du responsable de formation au CNED, vers un poste de pilotage de projets digitaux.

De la distance vers la présence : une ingénierie au service de publics élargis

36Si le métier de concepteur de dispositif de formation évolue au CNED, c’est aussi parce que les missions du CNED et donc ses publics se sont élargis. Établissement d’EAD et de FAD, le CNED a d’abord proposé des solutions à distance ; toutefois, le déploiement de ses dispositifs en ligne va lui permettre rapidement de se tourner vers le présentiel. Dès 1998, il contracte un partenariat avec l’Université Rouen Normandie et l’Université Lyon 216 et met en place une offre de formation à distance en Sciences de l’éducation dans le cadre du Campus Numérique FORSE. Il propose deux modèles pédagogiques : transmissif, mais aussi hybride pour le Master professionnel avec des regroupements en présence (Wallet, 2007).

  • 17 Loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école (...)

37Dans le champ du scolaire, la loi de 2013 fait du CNED un acteur du service public du numérique éducatif ; l’opérateur de l’État se doit de fournir un appui opérationnel fort à la scolarisation en présence17, soit par la proposition de solutions innovantes soit par la livraison de dispositifs commandés par le ministère de l’Éducation nationale. Le « CNED-Académie numérique » propose actuellement cinq dispositifs, accessibles dans les établissements et/ou à domicile. Citons pour exemple :

  • « D’COL : dispositif d’accompagnement individualisé pour les élèves du cycle 3 (CM1-CM2-6e), disponible dans l’établissement scolaire comme au domicile.

  • Jules : compagnon numérique des collégiens pour l’aide aux devoirs.

  • MaSpéMaths : plateforme de révision en ligne pour la spécialité « mathématique » en classe de première »18.

  • 19 Ibid.

38C’est par la délégation de l’accompagnement que le CNED tend à proposer des solutions mixtes d’apprentissages et participe à l’hybridation des cours en présentiel et – paradoxalement — à la mise en place de parcours plus individualisés. Enfin, « Ma classe à la maison »19 a permis, en pleine crise sanitaire dès le printemps 2020, de contribuer à la continuité pédagogique en mettant à disposition de tous les établissements des premier et second degrés des plateformes avec des parcours conformes aux programmes.

39Sur le plan de l’ingénierie pédagogique, les ressources de ces dispositifs sont issues des formations existantes qui ont été rapidement réagencées pour s’adapter aux nouvelles cibles. Et c’est là aussi l’une des composantes d’un challenge pour les RF, que de composer des scénarios pédagogiques de masse, mais mutualisables pour répondre aux attentes des établissements en présentiel. Cela signifie que dans les formations, il faut par exemple concevoir des grains pédagogiques utilisables pour 3000 inscrits à distance en France et à l’étranger, mais aussi pour une classe d’une trentaine d’élèves mis en confinement ou bien encore des élèves qui font leurs devoirs à la maison.

  • 20 C’est tout l’enjeu de la réussite des élèves.

40De ces nouveaux dispositifs d’appui est peut-être en train de naître une pratique professionnelle plus complète, complémentaire… Ce pourrait être une forme d’hybridation de la conception de formation, à la croisée des pratiques enseignantes et celles issues des concepteurs pédagogiques, pour créer les nouveaux ingénieurs de l’établissement. L’établissement d’EAD et de FAD, obéissant à un modèle industriel de production, pourrait se donner comme objectif de proposer de nouveaux formats d’apprentissage plus proches des besoins d’individualisation, et ouverts au plus grand nombre en combinant les apports du présentiel et des modalités d’enseignements modulaires et à distance. Ce chantier en implique un second : affiner la connaissance de l’apprenant numérique pour mieux l’aider dans son parcours20. Entre ce que prescrit l’institution et les pratiques réelles des inscrits étudiant à distance, l’écart peut être notable. Il existe plusieurs façons de connaître les apprenants : analyser leurs traces, voir leur parcours dans le dispositif, connaître les retours des tuteurs et correcteurs, les résultats aux examens. Savoir récupérer et analyser ces informations constituent de nouvelles compétences technopédagogiques à acquérir les RF-CIF, mais aussi les acteurs de l’accompagnement. C’est tout l’enjeu de la « réussite des étudiants » évoquée par Christophe Batier et du « bon enseignement » prôné par Marcel Lebrun.

Conclusion

  • 21 Citons pour exemple les dispositifs « Jules » et « Ma classe à la maison ». Anciennement dénommé «  (...)

41Les expériences de mise en place de plusieurs réformes à un rythme très soutenu mettent en évidence la richesse et la complexité d’un métier atypique au CNED étant donné la multiplicité de ses problématiques (des missions de service public, mais entrant aussi dans le champ du concurrentiel) et de ses contraintes qui s’accroissent (technologiques, juridiques, réglementaires). Enseigner à distance, mais aussi venir en appui du présentiel de commandes de la tutelle21, produire de plus en plus vite des dispositifs numériques innovants ou à tout le moins qui explorent des champs hors tradition ou la réinterprètent à l’aune du numérique. C’est un défi qui demande une formation permanente aux évolutions technologiques, qui demande d’accepter de tâtonner et d’avancer dans un univers instable. Le métier de RF-CIF est donc un métier en pleine mutation, qui mêle enseignement et innovations numériques. Son appropriation demande un accompagnement permanent en interne, accompagnement qui se met très progressivement en place au CNED.

42Un champ d’exploration manque à ce retour d’expérience : la prise en compte dans l’ingénierie pédagogique du retour des inscrits, de l’UX expérience. Les RF-CIF pour l’instant ne disposent pas des datas des inscrits. Ces datas constituent un formidable outil d’amélioration des dispositifs tout en donnant tous leurs sens aux missions de ceux qui, quels que soit leur formation et leur parcours ont la vocation de transmettre et d’accompagner. De nouvelles compétences et de nouvelles évolutions des métiers en perspective.

Haut de page

Bibliographie

Beirne, E. et Romanoski, M. P. (2018). Instructional Design in Higher Education : Defining an Evolving Fieldhttps://olc-wordpress-assets.s3.amazonaws.com/uploads/2018/07/Instructional-Design-in-Higher-Education-Defining-an-Evolving-Field.pdf

EDUSCOL. Ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. https://www.education.gouv.fr/

Lehmans, A. et Capelle, C, (2019). Évolutions des temporalités des apprentissages en régime numérique. Distances et médiations des savoirs, 28. http://journals.openedition.org/dms/4200

Peraya, D. (2015). Distances, absence, proximités et présences : des concepts en déplacement. Distances et médiations des savoirs, 8. http://journals.openedition.org/dms/865 

Peraya, D. (2021). S’intéresser aux acteurs de l’ingénierie et de l’accompagnement pédagogique. Distances et médiations des savoirs, 33. http://journals.openedition.org/dms/6211

Peraya, D, et Peltier C. (2020). Ingénierie pédagogique : vingt fois sur le métier remettons notre ouvrage… Distances et médiations des savoirs, 29. http://journals.openedition.org/dms/4817

RIME (2018). Répertoire interministériel des métiers de l’État. Ministère de la transformation et de la fonction publique. https://www.fonction-publique.gouv.fr/biep/repertoire-interministeriel-des-metiers-de-letat

ROME (2018). Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois. https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/repertoire-operationnel-des-metiers-et-des-emplois-rome/

RUMEF (2011). Référentiels d’activités et de compétences. Réseau National des Universités préparant aux Métiers de la Formation. https://rumef.files.wordpress.com/2014/02/rumeflivret2011.pdf

Wallet, J. (dir.) (2007). Le Campus numérique FORSE : analyses et témoignages. Mont-Saint-Aignan : Presses universitaires de Rouen et du Havre. http://books.openedition.org/purh/1808

Haut de page

Notes

1 « Responsable de formation – chargé d’ingénierie de formation » est l’intitulé qui apparaît sur nos fiches de poste.

2 Master Sciences de l’Éducation — Parcours TEF (Technologies pour l’Education et la Formation) préparé à l’Université Rennes 2.

3 Master mention Économie et management publics, parcours Métiers de la formation en économie et gestion, ingénieur de la e-formation (MFEG Ingénieur), Université de Rennes 1.

4 Le masculin est utilisé sans discrimination dans le seul but d’alléger le texte.

5 Dans le présent numéro, la communication de Christophe Batier rend compte avec clarté de cette variété d’activités exigées de l’ingénieur pédagogique : « gestion de projet », « accompagnement des enseignants, « coaching ».

6 Les ingénieurs pédagogiques recrutés pour la réforme du lycée, ont un master 2 en ingénierie pédagogique :

  • Master Psychologie cognitive et technologies de l’Université Paris X Nanterre,

  • Master Sciences de l’Éducation — Parcours Technologies pour l’Éducation et la Formation de l’Université Rennes 2,

  • Master Stratégie et ingénierie en formation d’adultes de l’Université Rennes 2,

  • Master Métiers de la Formation en Économie et Gestion de l’Université Rennes 1.

7 On trouve dans leur CV sur LinkedIn des appellations variées : « concepteur de formation e-learning », « concepteur de formations sur-mesure », « chargée de conception digitale », « chef de projet digital learning ».

8 Dans ce présent numéro, la communication de Julie Denouël met en évidence que, si la reconnaissance professionnelle des métiers de l’ingénierie et du conseil pédagogiques est en cours, elle reste traversée de tensions, notamment au niveau de la professionnalité, des conditions et des formes de l’emploi.

9 Pour une analyse plus précise des diverses postures enseignantes face à l’innovation, nous renvoyons à l’analyse de Christophe Batier toujours dans le présent numéro.

10 En ce contexte de crise sanitaire, les élèves du présentiel peuvent bénéficier de mesures d’adaptation et présenter au jury du Grand oral un document visant les parties des programmes de leurs enseignements de spécialité qu’ils n’auront pu étudier pendant leur année scolaire, alors que cette adaptation ne concerne pas les lycéens du CNED qui ont pu disposer de cours traitant des programmes dans toute leur complétude. (Source : https://www.education.gouv.fr/baccalaureat-general-technologique-et-professionnel-modalites-de-passage-des-examens-en-2021-323144)

11 Source : LE CNED 24/24, projet d’établissement pour les années 2012-2015, p. 4. Ce projet, présenté en conseil d’orientation en novembre 2012 puis en conseil d’administration en décembre de cette même année en présence de membres de la tutelle, explicite les orientations stratégiques, à savoir la « transformation technologique » du Centre, impliquant « un nouveau modèle de production, une pédagogie renouvelée et la refonte complète des SI », mutation impérative pour « la reconquête des clients ».

12 Les contributions de Marcel Lebrun et Christophe Batier, dans ce numéro, insistent également sur la nécessaire démarche réflexive entre pairs pour documenter, modéliser, voire critiquer les pratiques.

13 Source : le site du CNED (https://www.cned.fr/decouvrir-le-cned/le-cned-en-bref)

14 Deux prestataires viennent en appui : un pour le traitement des ressources au format PDF et un autre pour les scorms interactifs

15 Source : fiche de poste du RF-CIF au CNED.

16 Campus numérique FORSE : http://www.sciencedu.org/

17 Loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République : « Le développement de ressources et de services pédagogiques de haute qualité sera assuré notamment par la mobilisation des opérateurs de l’éducation nationale comme le Centre national de documentation pédagogique (CNDP), le Centre national d’enseignement à distance (CNED) et l’Office national d’information sur les enseignements et les professions (ONISEP). ». Récupéré de https://www.education.gouv.fr/loi-ndeg2013-595-du-8-juillet-2013-d-orientation-et-de-programmation-pour-la-refondation-de-l-ecole-5618

18 Source : Le site du CNED > Accueil > Découvrir le CNED > L’académie numérique (https://www.cned.fr/decouvrir-le-cned/academie-numerique)

19 Ibid.

20 C’est tout l’enjeu de la réussite des élèves.

21 Citons pour exemple les dispositifs « Jules » et « Ma classe à la maison ». Anciennement dénommé « Devoirs faits », « Jules » est un dispositif d’aide aux devoirs à destination des élèves du collège en présentiel. (https://jules.cned.fr/presentation/). Le dispositif « Ma classe à la maison » a participé au maintien de la continuité pédagogique pendant les périodes de confinement liées à la crise sanitaire du coronavirus. Il propose depuis 2019 trois plateformes pédagogiques gratuites, une par niveau (primaire, collège et lycée). Ces plateformes comprennent « un ensemble de parcours conformes aux programmes : activités en ligne, séances de cours, exercices, ressources en langues vivantes… […] Un système complémentaire de classe virtuelle offre la possibilité aux enseignants d’animer leurs classes à distance. » (Source : https://www.cned.fr/ma-classe-a-la-maison).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rozenn Jarnouen et Isabelle Mauclair, « Ingénierie pédagogique au CNED et transition professionnelle »Distances et médiations des savoirs [En ligne], 34 | 2021, mis en ligne le 23 juin 2021, consulté le 01 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/dms/6298 ; DOI : https://doi.org/10.4000/dms.6298

Haut de page

Auteurs

Rozenn Jarnouen

Centre national d’enseignement à distance (CNED)

Rozenn.Jarnouen@ac-cned.fr

Isabelle Mauclair

Centre national d’enseignement à distance (CNED)

Isabelle.Mauclair@ac-cned.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
DMS-DMK est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre national d'enseignement à distance
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search