Navigation – Plan du site

AccueilNuméros34Voies et voix autour de l’œuvre d...

Voies et voix autour de l’œuvre de Jacques Wallet

Emmanuelle Annoot, Pierre-Jean Loiret et Jean-Luc Rinaudo

Texte intégral

1Jacques Wallet, Professeur émérite en sciences de l’éducation à l’Université de Rouen et grande figure de la recherche locale (au sein du Civiic puis du Cirnef), nationale et internationale sur les technologies en éducation et en formation à distance, nous a quittés le 18 juin 2020. Jacques a été membre des comités de rédaction de la revue Distances et savoirs, devenue Distances et médiations des savoirs.

2Cette revue, qui a pour objet l’accès à la connaissance et ses évolutions dans le cadre de la formation à distance et de la médiation des savoirs, a choisi de lui rendre hommage avec l’édition d’un numéro spécial que nous avons le plaisir de coordonner. Le numéro intitulé « Mélanges en l’honneur de Jacques Wallet » présente des textes originaux avec une approche réflexive, heuristique ou critique des problèmes liés aux innovations technologiques et organisationnelles de la formation à distance ou hybride et plus généralement, de la formation médiatisée par les technologies.

3Jacques Wallet se définissait lui-même comme spécialiste de l’ingénierie de la formation à distance et du e-learning, de la formation des enseignants, notamment en Afrique, de l’analyse médiatisée des pratiques pédagogiques, du développement des Tice dans les systèmes éducatifs et dans l’enseignement supérieur.

4Parmi ses nombreux travaux, nous retiendrons tout particulièrement son rôle dans la création et le développement du campus numérique Forse (Université de Rouen, Lyon 2 et le CNED, depuis 1998). Il fut également coordonnateur du projet Resafad « Réseau africain de formation à distance » de 1995 à 2006 et coordonnateur du réseau de recherches en Tice de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) « Resatice » de 2008 à 2012. Plus récemment, il fut coordonnateur du groupe d’experts auprès de l’Initiative francophone pour la formation à distance des Maîtres « Ifadem » (OIF/AUF). Enfin, il fut vice-président du conseil scientifique du Programme « Appui à la professionnalisation des pratiques enseignantes et au développement de ressources » (Apprendre) de l’AUF et l’AFD. Ses travaux contribuent à faire émerger dans la recherche en sciences de l’éducation et de la formation, la question des technologies éducatives, tant du point de vue épistémologique que méthodologique. Plus largement, c’est dans le domaine de la formation à distance et des questions qu’elle soulève que ses publications et son action dans le milieu universitaire sont remarquables. Jacques Wallet a dirigé 25 thèses de doctorat, souvent avec des doctorants dont les terrains de recherche se situaient au Gabon, Sénégal, Togo, Bénin, Liban, Cap Vert, Chili ou Québec.

5En août 2013, au congrès d’actualité de la recherche en éducation et formation, organisé par l’AECSE, à l’université de Montpellier, Jean-Luc Rinaudo coordonnait le symposium « Enjeux et pratiques en formation à distance : le cas du dispositif Forse ». Jacques Wallet avait dirigé durant plusieurs années le comité de pilotage de ce campus. Il avait accepté d’être le grand témoin de ce symposium. À l’automne suivant, il avait rédigé un texte, en vue d’une publication collective qui n’a pu voir le jour. Les « Mélanges en l’honneur de Jacques Wallet » sont l’occasion de publier ce texte inédit.

6Dans cet article « Passage en Forse », il esquisse des pistes pour la recherche sur la formation à distance qui nous interpellent. Jean-Luc Rinaudo réagit aux propos de cet article en interrogeant le champ de recherche de la formation à distance, le retour des enseignants, la transformation des savoirs, avant de revenir sur l’emploi du terme « crypteur ».

7Six témoignages présentent l’œuvre de Jacques Wallet dans ses dimensions théoriques, méthodologiques et praxéologiques.

8Pour Marguerite Altet, le chercheur Jacques Wallet, « passeur d’idées » et « facilitateur de recherches », partageait sa conception des sciences de l’éducation dans leur double fonction : fonction scientifique de production de modèles d’intelligibilité et fonction transformative d’utilité sociale avec les apports à la formation et à la professionnalisation des acteurs des systèmes éducatifs. L’auteure expose toutes les facettes de son œuvre le décrivant comme un entrepreneur et concepteur de projets, un collaborateur et un accompagnateur professionnel.

9Georges-Louis Baron rend hommage à Jacques Wallet, avec lequel il a partagé nombre d’idées et mené des actions conjointes dans le domaine de la recherche sur les Tice. Dans un premier temps, il analyse son parcours de recherche, nourri de trois sources : une pratique de professeur d’école normale en histoire-géographie, un fort intérêt pour l’audiovisuel et les technologies de l’information et de la communication et une passion pour la francophonie adossée à une connaissance fine de l’Afrique. Puis, prenant du champ, il livre quelques réflexions sur le rayonnement de l’œuvre de Jacques Wallet, dans les processus de scolarisation des technologies, dont l’influence s’est fait sentir au-delà de sa propre action personnelle.

10Jacques Béziat brosse quelques aspects des travaux et démarches de Jacques Wallet qui l’ont influencé dans sa manière de penser la formation et ses ingénieries, et dans son appréhension des terrains et des partenariats à l’international. Plusieurs thèmes sont abordés : tout d’abord J. Béziat revient lui aussi sur la formation à distance et le campus Forse ; puis est questionnée la définition d’une spécificité du Sud dans les domaines d’intervention et de recherche sur les technologies et les réseaux numériques et la promotion de la francophonie dans le domaine de l’éducation et de la formation ; enfin J. Béziat souligne le rôle qu’a joué Jacques Wallet dans la création de la revue Frantice.

11Christian Depover décrit son parcours commun avec Jacques Wallet qui remonte à 2002 et plus précisément à la première réunion du comité scientifique de Distances et Savoirs à laquelle ils étaient tous deux conviés par Martine Vidal. Très rapidement, au milieu de chercheurs issus essentiellement d’universités et d’associations françaises, ils se sont côtoyés. Comme il le fera souvent par la suite, Jacques l’a éclairé sur les tours et détours du monde de la recherche en France dans les domaines qu’ils partageaient. Une autre filiation commune les a amenés à poursuivre et à approfondir leurs relations. Il s’agit de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) qui les a rapprochés notamment à travers les projets de formation à distance qu’ils pilotaient chacun de leur côté.

12Le témoignage d’Emmanuelle Voulgre porte sur Resafad et Ifadem, deux programmes de formation à distance en Afrique subsaharienne dont Jacques Wallet fut l’un des instigateurs et hérauts. L’auteure questionne ce que recouvre l’appropriation des technologies au sein du projet Resafad à partir de la note de synthèse pour l’HDR de Jacques Wallet (2001), puis elle analyse la place des technologies, en étudiant la littérature sur Ifadem. La conclusion l’amène à questionner l’accompagnement en formation à distance du point de vue de Jacques Wallet exprimé lors du colloque « Mutations dans l’accompagnement à distance » à l’Université de Rouen en 2014.

13Emmanuelle Annoot, Rawad Chaker et Stéphane Simonian rendent hommage à Jacques Wallet à partir d’un retour d’expérience et d’une enquête dont la visée concerne essentiellement « l’état d’esprit » du campus Forse, c’est-à-dire les valeurs sous-jacentes aux acteurs constituant un fil conducteur de ce campus. Les auteurs étudient le cas du Mardif (master de recherche à distance francophone) parcours initié par Jacques Wallet et Jean Houssaye, dont l’objectif est de former des étudiants durant deux années aux métiers de la recherche en sciences de l’éducation et de la formation ou à une spécialisation dans les domaines de l’éducation ou de la formation à un haut niveau. L’article se concentre sur le tutorat tel que Jacques Wallet l’avait pensé et mis en œuvre dans ce parcours de master.

14Pierre-Jean Loiret présente un entretien croisé autour de la recherche en Tice qui réunit cinq anciens doctorants de Jacques Wallet. Ils échangent sur ce qui résonne et raisonne en eux de son héritage scientifique et humain. Personne ne s’étonnera de retrouver dans cette conversation trois africains. La passion de Jacques Wallet pour l’Afrique, où il avait débuté sa carrière d’enseignant, est bien connue et rapportée dans ce numéro. Son article « Du côté des sciences de l’éducation », publié en 2002, a servi de cadre à cet échange. Quelques mots clés, ont bercé thèses puis approches scientifiques et professionnelles des cinq docteurs : multiréférencement, critique de l’approche techno-centrée, optimisme raisonné, approches réflexive, inductive ou d’essai, carré PADI. Les relations humaines sont abordées en conclusion, où l’on se rend compte que tous étaient persuadés d’avoir eu une relation unique avec lui et découvraient qu’ils avaient dû le partager.

15Enfin, dans l’habituelle rubrique « Débat-discussion » de DMS, Daniel Peraya poursuit le débat initié dans le numéro de mars 2021, avec la publication de quatre interventions portant sur les conditions d’exercice du métier d’ingénieur et/ou de conseiller pédagogiques. Les contributions de Marcel Lebrun, Christophe Batier, Rozen Jarnouen et Isabelle Mauclair, et de Julie Denoël en proposent des éclairages différenciés, aussi bien introspectifs que prospectifs.

16Au-delà des amis et compagnons de route de Jacques Wallet, nous pensons que ce numéro permettra aux lecteurs de repérer les voies scientifiques et pratiques qu’il a défrichées pour qu’une diversité d’acteurs, chercheurs, concepteurs, décideurs, continuent de penser et d’agir dans le domaine de la formation à distance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emmanuelle Annoot, Pierre-Jean Loiret et Jean-Luc Rinaudo, « Voies et voix autour de l’œuvre de Jacques Wallet »Distances et médiations des savoirs [En ligne], 34 | 2021, mis en ligne le 25 juin 2021, consulté le 01 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/dms/6315 ; DOI : https://doi.org/10.4000/dms.6315

Haut de page

Auteurs

Emmanuelle Annoot

Centre interdisciplinaire de recherche normand en éducation et formation, Université de Rouen Normandie

emmanuelle.annoot1@univ-rouen.fr

Articles du même auteur

Pierre-Jean Loiret

Agence Universitaire de la Francophonie

Articles du même auteur

  • Entretien croisé organisé par Pierre-Jean Loiret (AUF) avec (par ordre alphabétique) Kokou Awokou (Togo), Mamoudou Coumaré (Mali), Rima Malek (Liban) et Anastasie Obono Mba (Gabon)
    Paru dans Distances et médiations des savoirs, 34 | 2021

Jean-Luc Rinaudo

Centre interdisciplinaire de recherche normand en éducation et formation, Université de Rouen Normandie

jean-luc.rinaudo@univ-rouen.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
DMS-DMK est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre national d'enseignement à distance
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search