Navigation – Plan du site

AccueilCollection "Mercure François"Description des rubriques

Description des rubriques

Philippe Mauran et Cécile Soudan

Notes de la rédaction

Document en cours d’élaboration

Texte intégral

1L’objet de cette partie est de décrire au mieux le contenu des différentes rubriques et sous-rubriques que l’on propose de faire figurer dans les fiches de chacun des tomes du Mercure François. Ce rubricage vise à garantir une homogénéité maximale des données recueillies, afin de faire ultérieurement de l’ensemble ces fiches un possible outil de recherche.

Provenance

2Indiquer la bibliothèque ou l’institution détentrice du tome décrit avec sa cote. Les collections ou les exemplaires détenus par des particuliers sont d’un grand intérêt, leur moindre communicabilité incite à en publier des photographies. Pour des exemplaires numérisés et disponibles sur internet, il est conseillé de n’utiliser que des exemplaires numérisés par des institutions (numérisation complète) ; dans ce cas, préciser l’URL voire le DOI, ainsi que la date de consultation.

3Indiquer également s’il y a un ex-libris ou la mention d’un propriétaire (signature, p.ex).

Ill. 1 : tampon de la Bibliothèque des Ponts et Chaussées et signature de M. R. Perronet sur la page de titre du tome 1

Affichage de la tomaison

4La tomaison apparaît généralement dans le titre. Elle peut également figurer sur la reliure mais, dans ce cas, il faut s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une ancienne reliure qui a été réutilisée, avec une tomaison différente. Si c’est le cas, préciser.

5Dans la collection conservée à la Bibliothèque des Ponts et Chaussées, le 1er volume ne présente pas de tomaison (voir l’illustration 1 ci-dessus). Quant au second volume, la page de titre mentionne simplement « 1ère continuation de…. »

Ill. 2 : Tomaison sur la page de titre du tome 3

Ill. 3 : Tomaison sur le frontispice du tome 8

Ill. 4 : Page de titre du tome 2. Pas de tomaison mais mention de "Première continuation du Mercure François…"

Titre

6Indiquer le titre exhaustif tel qu’il est rédigé sur l’exemplaire considéré. Ne pas utiliser d’abréviations qui n’y apparaissent pas ; garder la graphie « & » pour « et » le cas échéant ou tout autre signe typographique utilisé originellement ; ne pas transcrire les dates en chiffres romains en chiffres arabes. Est considéré comme titre, l’ensemble du texte compris entre le haut de la page de titre et la date d’édition ou, à défaut, le nom, l’adresse de l’éditeur [donc les mentions « première édition » ou « édition seconde » … sont à inclure dans le titre].

7Allez à la ligne comme sur le volume, ou bien séparer chaque ligne par le signe "/"

8Si la page de titre est ornée d’une gravure, la décrire et, si possible, la prendre en photo.

Ill. 5 : Page de titre du tome 8

Frontispice

9Le frontispice est une gravure placée en regard de la page de titre. Il se peut qu’elle ait disparue (qu’elle ait été arrachée pour être vendue séparément, par exemple). S’il y en a Un : le décrire et, si possible, en prendre un cliché. Attention à bien différencier le frontispice, qui est une gravure avec un titrage abrégé, d’un titre gravé, qui est une page avec un titre intégral orné de gravures.

Ill. 6 : Frontispice du tome 1

Ill. 7 : Titre gravé dans le tome 2

Date d’édition 

10Elle est généralement en pied de la page de titre.

Ill. 8 : Date d’édition sur page de titre du volume 4

11On peut noter des variantes éditoriales pour une même année. Il faut les mentionner avec précision.

Editeur

12Nom et adresse de l’éditeur (ils figurent dans le titre)

Ill. 9 : Mention de l’éditeur sur la page du titre du volume 8

Privilège

13Il est important de signaler la présence ou l’absence du privilège.

14On peut compter 3 cas de figure :

1) Si le privilège est mentionné sur la page de titre et que le privilège est présent dans le livre, de manière plus ou moins abrégée, on dira que le volume est « avec privilège »

Ill. 10 : Mention du privilège en bas de la page de titre du tome 4

Ill. 11 : 1ère page de l’extrait du privilège, en fin du tome 4

2) Lorsque le titre ne fait pas mention d’un privilège ET que le volume ne contient pas le texte du privilège, on précisera que le volume est « sans privilège »

3) Si le titre mentionne un privilège mais que le volume ne le contient pas, on dparlera d’« absence de privilège ». Dans ce dernier cas, on peut envisager d’être en présence d’une contrefaçon.

15Lorsqu’il y a bien le texte d’un privilège, il est important de repérer son bénéficiaire, avec ses titres professionnels, la durée accordée, la date de signature et le signataire.

Table ou sommaire

16Selon les éditions, les volumes du Mercure François peuvent disposer d’une table alphabétique ou d’un sommaire situé en début volume ou en fin.

Il peut également n’y avoir ni l’un ni l’autre.

17Préciser au maximum.

Ill. 12 : Exemple de table alphabétique en fin de volume

Ill. 13 : Exemple de sommaire en début de volume

Format

  • 1 Un feuillet est une feuille de papier pliée une ou plusieurs fois sur elle-même pour former un cahi (...)

18Un livre se compose d’un ensemble de cahiers (ou feuillets1) reliés ensemble. Chaque cahier résulte du pliage d’une feuille de papier rectangulaire.

Si la feuille d’origine est pliée 1 seule fois, on obtient un cahier de 2 pages. Le format sera un in-folio.

Si la feuille d’origine est pliée 2 fois, on obtient un cahier de 4 pages. Le format sera un in-quarto.

Si la feuille d’origine est pliée 4 fois, on obtient un cahier de 8 pages. Le format sera un in-octavo, etc….

On ne peut pas se fier à la taille de la page pour déterminer le format car les feuilles d’origine peuvent être de taille variable

19Voici ci-dessous, les formats les plus courant également appelés « réguliers ».

Formats/Noms

Colombier

Jésus

Raisin

Carré

in-plano (feuille non pliée)

84 x 61 cm

70 x 54 cm

64 x 49 cm

44 x 28 cm

in-folio

61 x 42

54 x 35

49 x 32

44 x 28

in-4

40 x 30,5

35 x 27

32 x 24,5

28 x 22

in-8

30,5 x 21

27 x 17,5

24,5 x 16

22 x 14

in-16

 

17,5 x 13,5

16 x 12,5

14 x 11

in-18

 

18,5 x 11,5

16,5 x 10,5

14,5 x 9

in-32

 

13,5 x 8,5

12,5 x 8

11 x 7

20Pour plus d’informations, voir le précieux site de l’imprimerie du Moulin du verger, en particulier la page sur les formats de papier/formats de livres, ou encore le site du cours sur Le Livre de l’Université de Montpellier 3

Récapitulatif des principaux formats

Récapitulatif des principaux formats

Noms et formats

Nb. de plis

Nb.
de pages

Hauteur
(en cm)

In-plane

-

1

+ de 50

In-folio

1

2

35 - 50

In-quatro

2

4

25 - 35

In-6

3

6

25 - 22

In-octavo

4

8

22 - 18

In-douze

6

12

18 - 12

In-16

8

16

- de 12

  • 2 Attention, ici aussi, de ne pas confondre page et feuillet. Dans l'exemple ci-dessous, la signature (...)

21Pour déterminer le format d’un volume, il faut compter le nombre de feuillets entre chaque « signature »2.

Les signatures

Les « signatures » sont des lettres capitales, ou des chiffres, imprimés au bas à droite de la première page de chaque cahier. Elles permettent au relieur de repérer l’ordre dans lequel il doit placer les cahiers.

Ill. 14 : Signature « A » du 1er cahier du tome 2

Ill. 15 : Signature « B » du 2ème cahier du tome 2

22La signature est répétée avec une numérotation romaine sur tous les feuillets de la première moitié du cahier : A ; Ai ; Aii ; Aiii et Aiiii. Suivent quatre pages sans signature, puis on reprend en B. C’est pour cela que le repérage du B donne le format.

La plupart des éditions officielles du Mercure François sont dans un format in-8.

Au cas où le repérage de la signature ne correspondrait pas à ce format in-8° de référence, il faudrait aller un peu plus loin et essayer de repérer (par transparence) le sens des vergeures.

Vergeures et fils de chaîne

23Au xviie siècle, le papier est fabriqué sur une forme faite de fils tendus – la vergeure – stabilisés et tenus entre eux par un ou deux fils de couture ou fil de chaîne, cousu tous les trois ou quatre fils aux pontuseaux, baguettes de bois qui soutiennent l’ensemble du tamis et répartissent les forces.

24Les vergeures sont donc des lignes parallèles serrées. On en compte 8 à 12 au cm. Les fils de chaîne sont, eux, espacés de 1,6 à 3,5 cm.

Les vergeures et les fils de chaîne sont donc les marques visibles, par transparence, sur les papiers dits « vergés ».

Ill. 17 : Papier vergé

En général (en raison du sens d’allongement du papier), les vergeures sont horizontales. Mais il peut arriver que, par souci d’économie, le relieur ait travaillé sur des demi-feuilles. Dans ce cas les vergeures sont verticales. Il peut être intéressant de le repérer.

Dimensions du volume

25Les dimensions totales du livre (hauteur, largeur et épaisseur) peuvent également constituer une indication. Il est souhaitable de les mentionner.

Gravures

26Les gravures, sont les reproductions iconographiques.

27Elles peuvent être pleine page (elles sont alors paginées en continuité avec le texte) ou hors texte (elles ont une mention de la page en regard de laquelle elles doivent se placer).

28S’il y a des indications de dessinateur ou de graveur, Il est intéressant de les reporter.

29En cas d’absence d’une gravure mentionnée sur d’autres éditions, il faut observer si elle a été prélevée (dans ce il reste des marques à l’intérieur du bloc livre) ou s’il semble qu’elle n’a jamais été présente.

Ill. 18 : Gravure (toujours présente) et la trace qu’elle a laissée dans la feuille

Composition matérielle sommaire du volume

Les pages de garde

30Généralement, il s’agit de feuilles blanches dont l’une est contrecollée sur le plat, en début et fin du bloc livre . La présence de gardes dites de « couleur » (motifs variés) indique une reliure xviiie ou xixe siècle.

31A noter que le motif et les couleurs peuvent aider à la datation de la reliure.

Organisation des cahiers

32Il existe deux façons de repérer si les cahiers : par la signature et par la réclame.

33La signature : il s’agit d’une ou de plusieurs lettres de l’alphabet au coin inférieur à droite, appelée la signature La signature est répétée avec une numérotation romaine sur tous les feuillets de la première moitié du cahier : A ; Ai ; Aii ; Aiii et Aiiii , ensuite quatre pages sans signature, puis on reprend en B. C’est pour cela que le repérage du B donne le format (voir l’illustration dans la partie sur le format.) ;

34La réclame est sur la dernière page au coin inférieur à droite du cahier précédent

35Avec la signature, la réclame est un élément pour le relieur qui garantit la continuité du texte telle qu’elle a été conçue à l’origine. Elle permet ainsi de vérifier si dans une édition, le ou les sommaires sont à la place prévue ou si telle insertion respecte la version originelle. La réclame est un élément important de repérage des variantes, mais aussi des « monstres », c’est-à-dire des ouvrages reconstitués a posteriori pour augmenter leur attractivité comme objet de collection. Sur la signature ou la réclame, voir le site de L’ENSSIB : https://www.enssib.fr/​le-dictionnaire/​signatures (site consulté le 22 octobre 2021)

Ill. 19 : 2 exemples de réclames

Anomalie possible

36Il est intéressant de pouvoir repérer toute anomalie dans l’organisation des cahiers. Voici 2 exemples :

Ill. 20 : On constate ici que la réclame ("LE") ne correspond pas au premier mot de la page suivante. Donc soit il manque une page, soit les feuillets ne sont pas dans le bon ordre. Ici, il s’agit d’une édition de 1619 du Tome 1 où le relieur a fait le choix de placer tous les sommaires en tête d’ouvrage. Il n’y a pas de manque, mais ce n’est pas la conception originelle du volume.

Ill.  21 : Dans cet exemple, la réclame "Le MER" correspond apparemment bien au titre Le Mercure de la page qui suit. C’est un piège car c’est le dernier sommaire et il n’est pas à sa place. La correspondance est due au fait que tous les faux titres commencent de la même manière.

Mais aussi…

37Il est important de transcrire toutes les mentions manuscrites portées sur l’exemplaire, ex-libris ou commentaires divers. La description d’ex-libris gravé (merci de le photographier) peut prendre place ici. Ne pas omettre les inscriptions au dos des reliures parchemin.

Liste exhaustive des pages du volume

38Signaler tous les éléments de péritexte (privilège, page d’omissions ou de fautes à corriger, texte de l’éditeur / du libraire au lecteur).

39Signaler également les erreurs ou aberration de pagination.

Eléments d’ornement

40Lister et décrire les culs-de-lampe ou les fleurons. Ils aident à la caractérisation du matériel d’imprimerie utilisé (si possible les photographier).

41Un fleuron est une décoration produite par impression d’un fer gravé employé isolément.

Ill. 22 : un fleuron (l’outil)

Cul-de-lampe

42Un cul de lampe est un fleuron, une vignette ou toute autre figure typographique appliquée sur la partie blanche en fin de chapitre.

Ill. 23 : Cul-de-lampe

La Reliure

43La reliure peut être un élément de datation. Décrire la reliure peut aider à saisir des variantes (pouvant résulter du choix du relieur, d’un collectionneur, etc.). Il se peut qu’un même volume ait fait l’objet de diverses interventions depuis son impression. Par exemple : des pages d’une édition ont pu être insérées dans une autre édition.

Le matériau

44Pour décrire une reliure, il faut commencer par le matériau (parchemin, veau ou basane, plus tardivement toile).

Le dos

45Décrire la structure de la reliure : dos à nerfs (généralement cinq nerfs apparents) ou dos long (dos en cuir sans nerf apparent).

Ill. 24 : Exemple de dos à nerfs

Ill. 25. 2 exemples de dos longs du tome 9

46S’il existe des ornements sur les plats (armes, filets …), ils sont à mentionner et à photographier.

Ill. 26 : Exemple de filet double

La tranchefile

47Il s’agit de l’élément brodé en tête et en queue du bloc livre, qui participe à la structure dans d’une reliure cuir ; elle peut être unie ou bicolore, à simple bâtonnet ou en chapiteau (deux bâtonnets superposés)

Ill. 27 : Tentative de gros plan sur une tranchefile. On devine qu’elle est bicolore. On la dit pékinée quand le point de talon (le point au droit du bâtonnet) est de couleur différente que le brin de cordonnet qui le surplombe (ici, ce n’est pas évident à repérer, mais elle est pékinée, donc XVIIIe siècle).

Les Défauts éventuels

48Cette rubrique permet de préciser les dégradations subies par l’exemplaire : perte de texte, de gravures, accident sur la reliure, traces de vers etc… confirmant ainsi que nous ne sommes pas en présence de variantes (pour les omissions).

Les traces de vers

Ill. 28 : Trace de trous de vers

Commentaires divers

49Cette rubrique est destinée à recevoir toute observation utile. La mention de contrefaçon ou de soupçon de contrefaçon peut être faite ici.

Les variantes

50Il convient de faire ressortir les variantes qui caractérisent chaque édition (exemple : la préface du tome 1 édition 1611 a huit lignes de plus que celle de l’édition de 1619 où la signature de J. Richer disparait).

Haut de page

Notes

1 Un feuillet est une feuille de papier pliée une ou plusieurs fois sur elle-même pour former un cahier.

2 Attention, ici aussi, de ne pas confondre page et feuillet. Dans l'exemple ci-dessous, la signature « B » est en page 9. Cela ne signifie pas que le 1er cahier comporte 8 pages. Il en comporte 16, mais seules les pages impaires sont numérotées. La 3ème page est donc numérotée « 2 ». Il faut donc bien veiller à compter les feuillets.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Ill. 1 : tampon de la Bibliothèque des Ponts et Chaussées et signature de M. R. Perronet sur la page de titre du tome 1
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Légende Ill. 2 : Tomaison sur la page de titre du tome 3
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 26k
Légende Ill. 3 : Tomaison sur le frontispice du tome 8
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 35k
Légende Ill. 4 : Page de titre du tome 2. Pas de tomaison mais mention de "Première continuation du Mercure François…"
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 26k
Légende Ill. 5 : Page de titre du tome 8
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 25k
Légende Ill. 6 : Frontispice du tome 1
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 34k
Légende Ill. 7 : Titre gravé dans le tome 2
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Légende Ill. 8 : Date d’édition sur page de titre du volume 4
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 30k
Légende Ill. 9 : Mention de l’éditeur sur la page du titre du volume 8
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 25k
Légende Ill. 10 : Mention du privilège en bas de la page de titre du tome 4
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 30k
Légende Ill. 11 : 1ère page de l’extrait du privilège, en fin du tome 4
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 30k
Légende Ill. 12 : Exemple de table alphabétique en fin de volume
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 29k
Légende Ill. 13 : Exemple de sommaire en début de volume
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 27k
Légende Ill. 14 : Signature « A » du 1er cahier du tome 2
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 26k
Légende Ill. 15 : Signature « B » du 2ème cahier du tome 2
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 27k
Légende Ill. 16 : Forme vergée avec filigrane cousu (voir : http://lespapiersdumoulin.com/​papier_verge_reliure_re_74.html)
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 17k
Légende Ill. 17 : Papier vergé
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
Légende Ill. 18 : Gravure (toujours présente) et la trace qu’elle a laissée dans la feuille
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Légende Ill. 19 : 2 exemples de réclames
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 198k
Légende Ill. 20 : On constate ici que la réclame ("LE") ne correspond pas au premier mot de la page suivante. Donc soit il manque une page, soit les feuillets ne sont pas dans le bon ordre. Ici, il s’agit d’une édition de 1619 du Tome 1 où le relieur a fait le choix de placer tous les sommaires en tête d’ouvrage. Il n’y a pas de manque, mais ce n’est pas la conception originelle du volume.
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 87k
Légende Ill.  21 : Dans cet exemple, la réclame "Le MER" correspond apparemment bien au titre Le Mercure de la page qui suit. C’est un piège car c’est le dernier sommaire et il n’est pas à sa place. La correspondance est due au fait que tous les faux titres commencent de la même manière.
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Légende Ill. 22 : un fleuron (l’outil)
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 17k
Légende Ill. 23 : Cul-de-lampe
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
Légende Ill. 24 : Exemple de dos à nerfs
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 20k
Légende Ill. 25. 2 exemples de dos longs du tome 9
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-25.jpg
Fichier image/jpeg, 20k
Légende Ill. 26 : Exemple de filet double
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-26.jpg
Fichier image/jpeg, 19k
Légende Ill. 27 : Tentative de gros plan sur une tranchefile. On devine qu’elle est bicolore. On la dit pékinée quand le point de talon (le point au droit du bâtonnet) est de couleur différente que le brin de cordonnet qui le surplombe (ici, ce n’est pas évident à repérer, mais elle est pékinée, donc XVIIIe siècle).
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-27.jpg
Fichier image/jpeg, 16k
Légende Ill. 28 : Trace de trous de vers
URL http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/docannexe/image/9112/img-28.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Mauran et Cécile Soudan, « Description des rubriques », Les Dossiers du Grihl [En ligne], mis en ligne le 11 novembre 2021, consulté le 08 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/dossiersgrihl/9112

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les Dossiers du Grihl est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0.

Haut de page
  • Logo EHESS – École des hautes études en sciences sociales
  • Logo Presses Sorbonne Nouvelle
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search