Navigation – Plan du site

AccueilNuméros16Au royaume des ombres : les souve...Une exploration vidéographique d’...

Au royaume des ombres : les souvenirs de films

Une exploration vidéographique d’un récit de spectateur : L’Œil était dans la tombe et regardait Daney

Chloé Galibert-Laîné
p. 89-100

Résumés

Cet article fait retour sur la réalisation d’un essai audiovisuel inspiré d’un texte de Serge Daney, dans lequel le critique raconte le souvenir qu’il garde des Yeux sans visage (Georges Franju, 1960). J’y défends qu’adopter une approche vidéographique pour étudier un récit de spectateur – c’est-à-dire l’étudier avec les moyens du cinéma – permet d’en explorer les mécanismes mémoriels sous-jacents de manière originale et sensible, tout en invitant les spectateurs et spectatrices contemporains à prendre conscience, de manière performative, de la manière dont ces mêmes mécanismes ont pu être en jeu dans la constitution de leurs propres souvenirs de cinéma.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Explorer par le film les temporalités plurielles du récit mémoriel
Le devenir du récit de spectateur ou de spectatrice : lecture et transmission mémorielle

Aperçu du texte

Le 25 septembre 1986, Serge Daney publie dans Libération un court texte intitulé « L’œil était dans la tombe et regardait Franju » dans lequel il évoque le souvenir qu’il garde du film Les Yeux sans visage (Georges Franju, 1960). Il n’était pas rare pour Daney d’écrire ainsi sur des films échappant à l’actualité. Plus encore peut-être que critiquer les nouvelles productions, il aimait observer, à la faveur d’une rétrospective, d’une diffusion à la télévision ou (comme dans le cas des Yeux sans visage) d’une ressortie en salles, la manière dont les films qu’il avait aimés survivaient ou non au passage des années. De cette attention portée au devenir des films de son passé sont nés certains de ses textes les plus touchants : par exemple l’ouverture mélancolique du Journal de l’an passé, dans lequel il fait retour sur le Robin des Bois de Michael Curtiz à l’occasion de l’annonce du remake avec Kevin Costner ; ou les dialogues, au ton plus enjoué, dans lesquels il se met en scène en con...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chloé Galibert-Laîné, « Une exploration vidéographique d’un récit de spectateur : L’Œil était dans la tombe et regardait Daney »Double jeu, 16 | 2019, 89-100.

Référence électronique

Chloé Galibert-Laîné, « Une exploration vidéographique d’un récit de spectateur : L’Œil était dans la tombe et regardait Daney »Double jeu [En ligne], 16 | 2019, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 19 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/doublejeu/2517 ; DOI : https://doi.org/10.4000/doublejeu.2517

Haut de page

Auteur

Chloé Galibert-Laîné

École normale supérieure / PSL University

Elle est chercheuse et vidéaste. Elle prépare actuellement une thèse sur le « cinéma netnographique » à l’École normale supérieure de Paris au sein du laboratoire SACRe (PSL University), et enseigne les études cinématographiques à l’université Paris VIII. Ses films sont régulièrement présentés en festivals internationaux ; elle a récemment été lauréate d’une résidence de création de l’European Media Art Platform et d’une bourse « Art of Nonfiction » du Sundance Institute.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Double Jeu est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Caen
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search