Navigation – Plan du site

AccueilNuméros16Spectateurs en voyageLes spectatrices sous le regard d...

Spectateurs en voyage

Les spectatrices sous le regard des voyageurs (XVIIe-XVIIIe siècles)

Véronique Lochert
p. 117-127

Résumés

Cet article s’intéresse à la perception du public de théâtre, et en particulier de sa composante féminine, par les voyageurs en Europe. L’expérience singulière du spectateur voyageur, observateur attentif de la salle comme de la scène, souligne l’importance des conditions matérielles de la représentation et les liens étroits qui s’établissent entre la création dramatique et les pratiques sociales. Son récit contribue ainsi à mettre en valeur le rôle joué par les spectatrices dans l’événement théâtral.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Le spectacle est dans la salle
Théâtre et société

Aperçu du texte

Lorsque Rica, le voyageur persan mis en scène par Montesquieu, se rend pour la première fois au théâtre à Paris, ses regards sont attirés par les spectateurs installés dans les loges, qu’il prend pour des acteurs : « Aux deux côtés, on voit, dans de petits réduits qu’on nomme loges, des hommes et des femmes qui jouent ensemble des scènes muettes, à peu près comme celles qui sont en usage en notre Perse ». Les spectatrices apparaissent alors à ses yeux comme autant d’actrices « à demi-corps », dont le visage exprime toutes sortes de passions. Remettant en question les frontières entre acteurs et spectateurs, le regard du Persan permet à Montesquieu de souligner la participation du public à l’événement théâtral, à travers la visibilité que lui confère sa position dans l’espace, et son activité tout au long de la représentation. Si Rica est un voyageur imaginaire, sa perception du phénomène théâtral est comparable à celle de nombreux voyageurs réels, qui ne décrivent pas seulement ce q...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Véronique Lochert, « Les spectatrices sous le regard des voyageurs (XVIIe-XVIIIe siècles) »Double jeu, 16 | 2019, 117-127.

Référence électronique

Véronique Lochert, « Les spectatrices sous le regard des voyageurs (XVIIe-XVIIIe siècles) »Double jeu [En ligne], 16 | 2019, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 19 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/doublejeu/2537 ; DOI : https://doi.org/10.4000/doublejeu.2537

Haut de page

Auteur

Véronique Lochert

Université de Haute-Alsace / Institut universitaire de France

Ancienne élève de l’ENS, agrégée de lettres modernes, docteure en littérature comparée, Véronique Lochert est maîtresse de conférences à l’université de Haute-Alsace et membre junior de l’Institut universitaire de France. Spécialiste du théâtre européen de la première modernité, elle est notamment l’auteure de L’écriture du spectacle : les didascalies dans le théâtre européen aux XVIe et XVIIe siècles (Genève, Droz, 2009). Elle développe actuellement un projet de recherche consacré au public féminin des théâtres en Europe du XVIe au XVIIIe siècle.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Double Jeu est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Caen
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search