Navigation – Plan du site

Les comités

Évaluation scientifique

Rédacteurs-trices en chef

Marie-Aude Fouéré, École des hautes études en sciences sociales (EHESS)/Institut français de recherche en Afrique (IFRA) – anthropologie, Tanzanie, Kenya

Chloé Josse-Durand, Institut français de recherche en Afrique (IFRA) – science politique, Kenya

Comité de rédaction

Florence Brisset-Foucault, Université Paris 1 – science politique, Ouganda

Valérie Golaz, INED – démographe, Ouganda, Kenya

Merit Kabugo, Makerere University (Ouganda) – sociolinguiste, Ouganda

Maëline Le Lay, CNRS – littérature, RDC, Burundi, Rwanda

Henri Médard, Aix-Marseille Université – historien, Burundi, Rwanda

Claire Médard, IRD – géographe, Kenya, Ouganda

Alexander Makulilo, University of Dar es Salaam – science politique, Tanzanie

Hervé Maupeu, Université de Pau et des Pays de l’Adour – science politique, Kenya

Sam Owuor, University of Nairobi – géographe, Kenya

Olivier Provini, Université de la Réunion – science politique, Kenya, Tanzanie, Ouganda

Anne-Marie Peatrik, Université Paris Ouest Nanterre – anthropologie, Kenya

Marie-Emmanuelle Pommerolle, Université Paris 1 – science politique, Kenya

Christian Thibon, Université de Pau et des Pays de l’Adour – histoire, Kenya, Burundi, Rwanda

Fonctionnement du comité scientifique

Le comité scientifique est une instance de validation et de réflexion qui réunit des universitaires français et est-africains associés au réseau IFRA, travaillant tous sur l’un des pays de l’Afrique de l’Est (Kenya, Burundi, Rwanda, Ouganda, Tanzanie, y compris l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), suivant le périmètre géographique pour lequel le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le Centre national de la recherche scientifique a mandé l’IFRA). Il accueille également le directeur et le chercheur pensionnaire de l’institut ainsi qu’un membre du comité scientifique des UMIFRE.

Le comité se réunit tous les trois mois (physiquement ou en visioconférence) pour passer en revue les articles envoyés à la rédaction, se les partager pour lecture et évaluation ou pour identifier d’autres évaluateurs en charge de relire et commenter les articles. Il s’agit aussi pour le comité de discuter des prochains numéros à paraître, plus spécifiquement lorsqu’il s’agit de numéros spéciaux. Entre deux réunions, les membres restent en contact constant tandis que la centralisation des articles et l’édition est à la charge de l’IFRA. Les membres du comité fonctionnent en binôme par article, chacun venant d’une discipline de SHS différente, et, si possible, spécialisé sur un pays différent.

Procédures de sélection des textes

Les numéros des Cahiers d’Afrique de l'Est résultent généralement de deux types d’activités scientifiques : des recherches de terrain menées individuellement soutenues par l’IFRA ; un événement scientifique organisé par l’IFRA (conférence, séminaire, atelier…). Dans le premier cas, les articles parviennent à l’IFRA après le terrain mené, et paraissent soit en varia, soit dans un dossier qui regroupe des articles qui traite d’un même thème ; dans le second cas, les articles passent par une première sélection qui a lieu en amont de l’événement, lors de la sélection des intervenants.

Sauf mention contraire, les propositions comme les articles peuvent être rédigées dans les deux langues acceptées par la revue : le français et l’anglais. Tous les membres du comité scientifique recevront ensuite les propositions de communication, les étudieront et présélectionnent les plus pertinents.

Le secrétaire de rédaction vérifie si les articles reçus sont bien rédigés selon le format voulu par l’IFRA (voir les « Instruction aux auteurs ») et les transmettra au comité scientifique (la sélection de la proposition de communication n’entraîne pas automatiquement la publication de l’article). Chaque membre du comité scientifique reçoit la totalité des articles mais est amené à évaluer uniquement des articles ayant trait à sa discipline ou ses thèmes de recherche, ou identifier un collègue spécialiste pouvant faire l’évaluation.

Après deux relectures critiques par article, et plus si des évaluateurs externes sont sollicités pour avis supplémentaires, les auteurs sont informés par courrier électronique de l’acceptation (et des changements, mineurs ou majeurs, à apporter si nécessaire), ou du refus de leur article, accompagné d’un rapport d’évaluation. Une fois retravaillés et renvoyés à la revue par leurs auteurs, accompagné d’une fiche explicative indiquant les changements effectués, il est vérifié que les articles ont bien tenu compte des commentaires fait dans le rapport d’évaluation. Les articles sélectionnés sont alors finalisés par l’IFRA, soumis à une ultime relecture et validation à chaque auteur, puis préparés pour l’impression et pour la publication numérique.

  • Logo IFRA - Institut Français de Recherche en Afrique
  • Logo IFRE - Instituts français de recherche à l'étranger
  • Logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
  • OpenEdition Journals