Navigation – Plan du site

AccueilNuméros33Comptes rendusRosenbaum S.P. (edited and introd...

Comptes rendus

Rosenbaum S.P. (edited and introduced by), Virginia Woolf. The Platform of Time

Christine Reynier
Référence(s) :

Rosenbaum S.P. (edited and introduced by), Virginia Woolf. The Platform of Time, London : Hesperus Perss, 2007, 222 p.

Texte intégral

  • 1 Insights into the Legacy of Bloomsbury with Unpublished Essays and Memoirs by Roger Fry, Vanessa Be (...)

1Dans The Platform of Time, S.P. Rosenbaum offre une série de mémoires assortis de quelques lettres, notes et notices nécrologiques rédigées par Virginia Woolf à différents moments de sa vie. Chacun de ces textes est présenté avec le soin rigoureux et l’élégance qui caractérisent S.P. Rosenbaum, grand spécialiste de Bloomsbury ; les personnes et les lieux mentionnés par l’auteur sont identifiés en fin de volume et des photos illustrent l’ensemble. Certains de ces mémoires n’ont jamais été publiés (c’est le cas du mémoire consacré à Saxon Sydney-Turner ou de celui intitulé « The Cook ») ; d’autres ont été publiés dans des journaux, magazines ou ouvrages au début du vingtième siècle et les mémoires sur Julian Bell rédigés par Virginia Woolf et Vanessa Bell ont été publiés en 2005 dans les Cahiers Victoriens et Édouardiens1. Rassemblés ici pour la première fois, ces textes jettent un éclairage supplémentaire sur Virginia Woolf et son entourage, sa famille et ses amis, en nous faisant pénétrer dans l’intimité de la famille Stephen ou en nous permettant d’appréhender plus finement les relations qu’entretenaient les deux sœurs, Virginia et Vanessa. S’ils présentent un intérêt biographique évident, comme le souligne l’éditeur, ils offrent également des commentaires sur les sujets favoris de l’auteur, que ce soit l’art, l’éducation, le statut des femmes ou la guerre. Et ce n’est pas la moindre de leurs vertus que d’éclairer certains aspects de l’écriture de Virginia Woolf telle sa conception de la biographie, comme le fait le mémoire sur J.M. Keynes, ou sa vision de l’interaction entre passé et présent qui, exprimée dans Moments of Being (« this past is much affected by the present moment ») et dans ces mémoires, rejoint celle de T.S. Eliot dans « Tradition and the Individual Talent ».

2Ainsi les deux mémoires rédigés respectivement par Virginia Woolf et Vanessa Bell et consacrés à Julian Bell, le fils de Vanessa tué pendant la guerre d’Espagne, demandent à être lus à la fois séparément et ensemble : le premier gagnera à être lu en parallèle avec les écrits autobiographiques et le journal de cette période ainsi qu’avec Three Guineas, dont il éclaire les prises de position pacifistes ; le second, qui frappe par son aspect elliptique et fragmenté, se lit comme un immense cri de douleur. Et par-delà la dimension historique et intime de ces documents, la quête et le dialogue esthétiques des deux sœurs se laisse deviner.

3On peut également mesurer le chemin que l’auteur a parcouru en lisant son premier mémoire sur Leslie Stephen, datant de 1906, puis celui qu’elle rédigea en 1932. Dans ces mémoires, on retrouve à l’occasion le rythme et la spontanéité de l’écriture qui caractérisent le journal de Vi rginia Woolf ; on savoure aussi l’humour de certains textes comme l’entretien que Virginia Woolf accorda sur sa participation au Dreadnought Hoax ou la brève biographie qu’elle esquissa de sa tante, la photographe Julia Margaret Cameron, ou encore de l’économiste John Maynard Keynes.

4Si la plupart des mémoires échouent, selon Virginia Woolf, à saisir la personne à laquelle ils sont consacrés (« [they] leave out the person to whom things happened »), ce n’est pas le cas de ceux-ci. Ces mémoires sont une mine que S.P. Rosenbaum met à la disposition des chercheurs qui voudront définir le genre du mémoire selon Vi rginia Woolf et étudier l’art du portrait qu’elle y pratique. Émouvants ou amusants, ils feront également les délices de tout lecteur.

Haut de page

Notes

1 Insights into the Legacy of Bloomsbury with Unpublished Essays and Memoirs by Roger Fry, Vanessa Bell and Virginia Woolf, edited with an introduction by Christine Reynier, Cahiers Victoriens et Edouardiens 62 (October 2005).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christine Reynier, « Rosenbaum S.P. (edited and introduced by), Virginia Woolf. The Platform of Time »Études britanniques contemporaines [En ligne], 33 | 2008, mis en ligne le 21 juillet 2020, consulté le 30 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/ebc/9471 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ebc.9471

Haut de page

Auteur

Christine Reynier

Université Paul-Valéry, Montpellier3

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Études britanniques contemporaines est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Logo ERIH +
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search