Navigation – Plan du site

Les architectes de l’ère Heisei (1989-2019). Rôles, statuts, pratiques et productions

Date limite d'envoi des déclarations d'intention (titre et résumé de 800 signes) : 30 septembre 2018
Date limite d'envoi des articles : 31 mars 2019

Ce numéro propose d’analyser l’évolution de l’architecture au Japon durant une période de mutations (1989-2019) au regard des enjeux locaux ou internationaux, à travers le renouvellement de la figure de l’architecte héritée de la période de Haute Croissance.

Dans les années 1990, l’éclatement de la bulle spéculative ébranle les secteurs de l’immobilier et de la construction, affectant en quantité et en qualité le travail des architectes. Par la suite, les crises répétées de l’ère Heisei les ont conduits à s’interroger sur leur rôle. La mondialisation du marché de l’architecture, sa médiatisation, l’essor économique des pays voisins modifient en outre les modalités d’exportation de l’architecture japonaise.

Les années de la Bulle ont diffusé dans le monde une représentation idéalisée de l’architecture japonaise, loin des réalités locales des décennies suivantes. Les conditions de production du bâti, l’exercice du métier d’architecte, sa place dans le monde socio-économique restent méconnues : rareté des concours publics, prise en charge de la conception par les constructeurs, architectes indépendants réduits à la production de maisons individuelles, etc.

Nous souhaitons accueillir des contributions autour des thèmes suivants :

  • modifications du métier d’architecte au Japon : accès à la commande, programmes, relations entre maîtrises d’œuvre et d’ouvrage, contraintes, formes nouvelles d’exercice du métier ;

  • réflexions sur la profession et mises en perspective : lieux et rôles des débats (historiques, esthétiques, enjeux éthiques ou techniques, responsabilités sociale et environnementale), évolution des acteurs (notamment formation, milieux universitaires, société civile), effets de l’internationalisation, etc.

Responsables du dossier : Sylvie BROSSEAU et Corinne TIRY-ONO
Avec le comité de rédaction de la revue Ebisu

  • Logo Maison franco-japonaise
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • OpenEdition Journals