Navigation – Plan du site

AccueilLa revueAppels à contributionsNo 62 (2025) : Passés recomposés....

No 62 (2025) : Passés recomposés. Les traditions dans le Japon contemporain

Date limite d’envoi des déclarations d’intention (titre provisoire et résumé de 800 signes) : 15 janvier 2024

Date limite d’envoi des articles : 15 septembre 2024

Le Japon est souvent présenté comme un pays de « traditions ». Ce terme soulève toutefois un certain nombre de problèmes et questions d’ordre épistémologique, et le monde académique l’emploie peu, sinon sur un ton critique ou distancié. Il inonde, par contraste, les discours patrimoniaux, touristiques, médiatiques ou encore politiques. Que ce soit à l’échelle locale ou nationale, le recours à la « tradition », c’est-à-dire à l’ensemble des pratiques transmises et héritées depuis un passé réel ou fictif, proche ou lointain, permet aux acteurs privés et publics d’incarner l’identité culturelle des territoires.

Analyser les formes et usages de ces traditions revient donc non seulement à étudier la manière dont le passé est mobilisé, transmis et manipulé, mais surtout à révéler les valeurs qui lui sont associées dans la société contemporaine. Comment et pourquoi les traditions sont-elles convoquées ? Dans quels contextes le terme de dentō est-il utilisé ? De quelles valeurs sont investis ces objets, ces pratiques ou encore ces champs du savoir qualifiés de traditionnels et comment se manifestent-elles ? Si le rôle de l’« invention de la tradition » dans le processus de modernisation du Japon a déjà été soulevé, l’objectif est ici de comprendre les enjeux sociaux, économiques, idéologiques, ou encore culturels dont sont porteuses les traditions aujourd’hui.

Ce numéro propose ainsi de se concentrer principalement sur les trente dernières années et d’apporter une lecture critique de l’usage de la « tradition » dans les discours et les pratiques culturelles matérielles et immatérielles (arts, arts populaires, folklore, gastronomie, religions, sports…) et ce, sans privilégier un point de vue disciplinaire sur un autre.

Quatre axes, non exhaustifs, sont proposés pour explorer les principaux enjeux :

  • Les traditions au service des territoires : valorisation patrimoniale et mise en tourisme ; enjeux économiques ; discours sur les identités territoriales ;

  • Les traditions comme outil de lien social : quand les pratiques dites traditionnelles réunissent les localités ; implication des habitants et rôle des associations/milieux associatifs ; enjeux identitaires ; transmission des savoirs ;

  • La tradition comme outil rhétorique et dialectique : emploi et manipulation des traditions en politique ; expressions de la tradition en religions ; recherche de légitimation des discours ;

  • Les traditions dans les processus d’internationalisation : usage de l’idée de tradition japonaise comme outil de soft power ; diplomatie culturelle ; essentialisation ; acculturation et survivance.

Responsables du dossier : Delphine Vomscheid et Alice Berthon

Avec le comité de rédaction de la revue Ebisu. Études japonaises.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search