Navigation – Plan du site

Colonial policies and propaganda: the making of British North America as an anti-republican refuge after the War of Independence (c. 1783-1815)

Politiques coloniales et propagande : la construction de l’Amérique du nord britannique comme refuge antirépublicain après la Guerre d’Indépendance (1783-1915)
Alice Lemer-Fleury
p. 29-48

Résumés

Alors que la Révolution américaine amena des milliers de Loyalistes à se réfugier en Amérique du Nord britannique, cet article propose d’étudier la réaction de la métropole à travers l’étude de la correspondance coloniale des secrétaires d’État chargés des colonies. Il examine la détermination de Londres à créer un havre loyaliste en Amérique du Nord britannique et montre comment cet objectif façonna la politique coloniale britannique. Cet article met en évidence les traits et caractéristiques de la politique coloniale britannique après la Révolution américaine et explore la façon dont ils se sont rapidement consolidés en un dessein antirépublicain visant à protéger les colonies britanniques de l'influence des États-Unis.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

The making of British North America into a refuge from the United States
Reactive policy: exceptional decisions and changes in colonial priorities
Shaping British colonial policy: trends and patterns
Policy and propaganda: the making of an anti-republican haven
Authoritarian control of the colonies under the guise of liberality
Immigration and emigration policies
Conclusion

Aperçu du texte

In 1776, the thirteen American colonies declared themselves independent and rejected the imperial authority of King George III. During the ensuing conflict, the Continental Congress tried to rally the provinces of Quebec and Nova Scotia to their rebellion against the Mother Country. The rebel colonies sent emissaries, had letters circulated in the province of Quebec and tried to take the cities of Montreal and Quebec in 1776. In spite of these efforts, the French-speaking Canadiens of the Province of Quebec did not join the rebellion. In Nova Scotia, the American raids on the coasts, as well as the strong British military presence in the colony, did not encourage the English-speaking population to rally the Revolution either (WRONG 1968, 278-320; LANCTOT 1967, 27-29, CONRAD AND HILLIER 2010, 93-95). The annexation of Quebec was also one of the aims of the American diplomats during the peace negotiations in Paris in 1782 (STUART 1988, 10-26). However, instead of becoming part of the ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alice Lemer-Fleury, « Colonial policies and propaganda: the making of British North America as an anti-republican refuge after the War of Independence (c. 1783-1815) », Études canadiennes / Canadian Studies, 85 | 2018, 29-48.

Référence électronique

Alice Lemer-Fleury, « Colonial policies and propaganda: the making of British North America as an anti-republican refuge after the War of Independence (c. 1783-1815) », Études canadiennes / Canadian Studies [En ligne], 85 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 19 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/eccs/1425 ; DOI : 10.4000/eccs.1425

Haut de page

Auteur

Alice Lemer-Fleury

Agrégée d’anglais, Alice Lemer-Fleury est également docteure en civilisation britannique et nord-américaine. Sa thèse, dirigée par le Pr. Françoise Le Jeune, s’intitule « l’Amérique du Nord britannique en métropole: politiques coloniales et débats publics sur les colonies canadiennes en Angleterre et en Écosse (c. 1783-1815) ». Elle travaille sur l’Amérique du Nord dans la sphère publique britannique et sur les politiques coloniales de la Grande-Bretagne, avec un intérêt particulier pour les questions relatives à l’émigration depuis les Hautes Terres d’Ecosse.

Haut de page

Droits d’auteur

AFEC

Haut de page
  • Logo AFEC
  • OpenEdition Journals