Navigation – Plan du site

La reprise de la chanson « God is an American » de Jean-Pierre Ferland par Konflit dramatik : la transformation d’une critique sociale en une déclaration politique

The remake by Konflit dramatik of Jean-Pierre Ferland’s song “God is an American”
Roxane Prevost
p. 165-191

Résumés

De nos jours, il est très commun d’utiliser le matériel d’une chanson enregistrée dans un nouveau contexte afin de la transformer. Cet article examine certaines des stratégies utilisées par Konflit dramatik (2008) dans la reprise de la chanson « God is an American » de Jean-Pierre Ferland (1970, révisée 2005) : les modifications aux paroles, les changements de tempo et le maniérisme vocal. La reprise change la version originale, qui critiquait l’impérialisme américain et le rôle de la religion dans la société, en une déclaration politique sur l’attaque américaine en Irak en 2003 et le rôle identitaire d'artistes franco-ontariens.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

Les reprises
Contexte
Les artistes
Ferland
Konflit dramatik
Les paroles
Ferland
Konflit dramatik
La musique : structure formelle
Ferland
Konflit dramatik
La musique : changements de tempo et maniérisme vocal
Les changements de tempo
Maniérisme vocal
Conclusion

Aperçu du texte

Avec l’avancement technologique, la musique devient de plus en plus accessible. Plusieurs artistes s’inspirent donc d’œuvres devenues plus librement disponibles dans leur processus de création. En effet, il est très commun, dans la musique populaire, d’utiliser du matériel existant dans un nouveau contexte afin d’entrer en dialogue avec une autre chanson. Cet article examine certaines des stratégies utilisées par la formation Konflit dramatik dans la reprise de la chanson « God is an American » de Jean-Pierre Ferland (1970, révisée 2005), qui critiquait l’impérialisme américain, ainsi que le rôle de la religion dans la société québécoise. En reprenant les paroles, les mélodies, les harmonies et les rythmes, Konflit dramatik établit un lien fort avec la version de Ferland, datant de 2005.

Dans sa critique du troisième album de Konflit dramatik, Serge Monette conclut que la reprise de la chanson ne démontre pas beaucoup d’originalité :

« God is an American » est une chanson de Jean-Pier...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Roxane Prevost, « La reprise de la chanson « God is an American » de Jean-Pierre Ferland par Konflit dramatik : la transformation d’une critique sociale en une déclaration politique », Études canadiennes / Canadian Studies, 85 | 2018, 165-191.

Référence électronique

Roxane Prevost, « La reprise de la chanson « God is an American » de Jean-Pierre Ferland par Konflit dramatik : la transformation d’une critique sociale en une déclaration politique », Études canadiennes / Canadian Studies [En ligne], 85 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 20 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/eccs/1551 ; DOI : 10.4000/eccs.1551

Haut de page

Auteur

Roxane Prevost

Roxane Prevost est professeure agrégée de théorie et d’analyse musicales à l’Université d’Ottawa. Ses champs de recherche comprennent l’analyse de la musique contemporaine et l’analyse du rythme. Elle a présenté des communications au Canada, aux États-Unis et en Europe, et ses articles sont parus dans les revues Australasian Canadian Studies, Intersections, Musurgia, Journal of Music Theory Pedagogy et Ex tempore.

Haut de page

Droits d’auteur

AFEC

Haut de page
  • Logo AFEC
  • OpenEdition Journals