Navigation – Plan du site

AccueilNuméros88Les religieuses québécoises en re...

Les religieuses québécoises en reconversion dans la mouvance de la Révolution tranquille

Quebec Sisters in reconversion in the movement of the Quiet Revolution
Jacques Palard
p. 129-153

Résumés

Le nombre des religieuses québécoises est passé de 6 700 en 1901 à 32 400 en 1961 avant de revenir, en 2018, à son niveau de… 1901. L’amorce de cette inversion est contemporaine de la victoire du Parti libéral de Jean Lesage en 1960 et, par là même, de l’ancrage de la « Révolution tranquille ». Cette crise est synonyme de bouleversements dans l’itinéraire personnel de milliers de femmes, dans l’organisation de leurs communautés de vie ainsi que dans le fonctionnement des services publics où la présence des religieuses était traditionnellement forte.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2021.

Plan

Les enjeux institutionnels
Par-delà la crise des communautés religieuses…
… la remise en cause de la matrice catholique
Questionnements collectifs et parcours personnels
Le congrès des religieuses de Montréal : 1er-3 mars 1968
Trois témoignages
Conclusion

Aperçu du texte

S’il est un oxymore qui nécessite un toujours attentif et circonspect examen, c’est assurément celui de « Révolution tranquille ». Comparés à ceux que la France a connus à la fin du XVIIIe siècle, les événements qui ont transformé le Québec des années 1960 ne furent certes pas marqués par des affrontements armés et meurtriers, à l’instar notamment de ceux de la Terreur, ni par une prise du pouvoir par la force. On ne saurait toutefois en conclure que tout s’est passé de façon parfaitement sereine, sans bouleversements profonds et en toute « quiétude ». On pourrait même avancer que l’intensité de certaines mutations à la fois institutionnelles et personnelles s’est trouvée « simplement » occultée par un faux-semblant de « tranquillité ». En d’autres termes, l’apparente faiblesse des vagues aurait ainsi dissimulé la puissance de la houle…

Le 14 mai 2019, à l’occasion des auditions publiques organisées par l’Assemblée nationale dans le cadre du débat relatif au projet de loi 21 sur « la...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Palard, « Les religieuses québécoises en reconversion dans la mouvance de la Révolution tranquille »Études canadiennes / Canadian Studies, 88 | 2020, 129-153.

Référence électronique

Jacques Palard, « Les religieuses québécoises en reconversion dans la mouvance de la Révolution tranquille »Études canadiennes / Canadian Studies [En ligne], 88 | 2020, mis en ligne le 01 juin 2021, consulté le 07 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/eccs/3487 ; DOI : https://doi.org/10.4000/eccs.3487

Haut de page

Auteur

Jacques Palard

Jacques Palard est directeur de recherche émérite au CNRS (Centre Émile Durkheim, Institut d’études politiques de Bordeaux). Ses travaux, conduits en France et au Canada, portent principalement sur deux domaines : les rapports entre religion et politique et les transformations de la gouvernance territoriale. Il a publié notamment : La Beauce inc. Capital social et capitalisme régional (Presses de l'Université de Montréal, 2009) ; Dieu a changé au Québec. Regards sur un catholicisme à l’épreuve du politique (Presses de l’Université Laval, 2010).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

AFEC

Haut de page
  • Logo AFEC
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search