Navigation – Plan du site

AccueilNuméros88Ludmilla Chiriaeff : visionnaire ...

Ludmilla Chiriaeff : visionnaire du développement de la danse au Canada

Ludmilla Chiriaeff: a visionary woman for the development of dance in Canada
Marie Beaulieu
p. 255-268

Résumés

La période d’après-guerre a permis à un grand nombre d’Européens d’immigrer au Canada. L’une d’entre eux, Ludmilla Chiriaeff (1924-1996) a foulé le sol canadien en 1951. Danseuse professionnelle, elle s’installe à Montréal et jouera un rôle majeur dans le développement de la danse au Québec et au Canada. Son flair artistique, ses talents innés de gestionnaire et sa vision éclairée d’un projet de grande envergure assureront la naissance et la pérennité de la plus ancienne institution de danse qui a traversé le temps au Québec : Les Grands Ballets Canadiens (1957), troisième compagnie de ballet à s’implanter au pays.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2021.

Plan

Contexte historique, politique et culturel
Une initiatrice, une inspiration et des atouts personnels
Des qualités de « leader »
Des dons de politicienne
Une organisation artistique de nature autocrate/bicéphale
Les liens avec les danseurs : l’illusion nécessaire
Conclusion

Aperçu du texte

Dans cet article, nous proposons d’analyser les qualités et les actions qui ont permis à une femme exceptionnelle de rejoindre le panthéon des fondatrices d’institutions artistiques majeures au Canada. Quels sont les aspects de sa personnalité et les réalisations qui ont contribué à forger l’histoire de la danse professionnelle dans son pays d’adoption ? Comment cette femme immigrante a-t-elle réussi, là où plusieurs avaient échoué avant elle ? En effet, établir les fondements solides d’une compagnie de ballet et assurer sa survie dans la société québécoise des années 1950, relève d’un tour de force. Tout était à construire : élaborer des spectacles et de ce fait un répertoire sans le support de subventions de l’état, développer un public, trouver des collaborateurs, former des danseurs susceptibles de joindre une compagnie professionnelle, se doter d’un mode de fonctionnement efficace. Ce sont autant de difficultés à surmonter que d’étapes à franchir que cet article tente de résume...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Beaulieu, « Ludmilla Chiriaeff : visionnaire du développement de la danse au Canada »Études canadiennes / Canadian Studies, 88 | 2020, 255-268.

Référence électronique

Marie Beaulieu, « Ludmilla Chiriaeff : visionnaire du développement de la danse au Canada »Études canadiennes / Canadian Studies [En ligne], 88 | 2020, mis en ligne le 01 juin 2021, consulté le 27 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/eccs/3692 ; DOI : https://doi.org/10.4000/eccs.3692

Haut de page

Auteur

Marie Beaulieu

Marie Beaulieu est professeure au Département de danse de l’Université du Québec à Montréal depuis août 1998 et diplômée de l’Université de Montréal (2009). Son sujet de thèse consistait à élaborer le portrait artistique des vingt premières années de la compagnie des Grands Ballets Canadiens (1957-1977). Elle a été commissaire de l’exposition Pas de deux… du conte au ballet tenue à la Grande Bibliothèque, en 2013-2014 et a fait partie du groupe de recherche interuniversitaire Aristarque dont le projet Regards croisés sur la réception critique francophone et anglophone des arts de la scène à Montréal entre 1929 et 1949 a été publié en 2016. Elle est co-chercheure pour le projet interuniversitaire « Dispositifs de médiation numérique dans les arts de la scène : pratique, savoir et savoir-faire » (2018-2022).

Haut de page

Droits d’auteur

AFEC

Haut de page
  • Logo AFEC
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search