Navigation – Plan du site

Présentation

Études canadiennes / Canadian Studies est une revue pluridisciplinaire à comité de lecture, fondée en 1975, qui promeut la recherche européenne et nord-américaine sur le Canada dans les domaines des sciences humaines, sociales et politiques. Deux numéros sont publiés par an. Les articles sont publiés en français ou en anglais.

Dernier numéro en ligne
83 | 2017
Le Canada et ses définitions de 1867 à 2017 : valeurs, pratiques et représentations

Defining Canada (1867-2017): values, practices, representations

Ce numéro propose une sélection de textes présentés lors du congrès annuel de l’Association Française d’études Canadiennes qui s’est tenu au Centre culturel canadien à Paris les 14-16 juin 2017 et intitulé : « Le Canada et ses définitions de 1867 à 2017 : valeurs, pratiques et représentations » / « Defining Canada 1867-2017: values, practices, representations. »

Le 1er juillet 2017, le Canada a fêté le cent-cinquantième anniversaire de la Confédération. Ce numéro de la revue et le suivant se placent dans la perspective historique de la longue durée, en interrogeant non seulement ce qui définit le Canada en 2017, mais également en le comparant avec ce qui le définissait en 1867 au moment de la Confédération, ainsi qu’en 1967, lors du centenaire. Il s’agit d’introduire une dimension prospective en réfléchissant aux éléments qui feront demain la spécificité du Canada. Les articles de ce numéro s’intéressent aux valeurs canadiennes d’aujourd’hui, mais aussi à celles d’hier, afin d’en mesurer la permanence ou l’évolution. Par ailleurs, les valeurs du Canada sont exprimées et concrétisées par des pratiques politiques, institutionnelles, sociales, économiques, littéraires et culturelles qui elles aussi ont grandement changé depuis 1867 et même depuis 1967. Enfin le Canada se définit, surtout à l’époque contemporaine où le « branding » est devenu si important, par la façon dont il est représenté. Les chercheurs se concentrent ici sur la représentation des diversités canadiennes en 2017, en comparaison avec le passé, à l’époque de la Confédération, où le pays était souvent perçu et décrit comme le Canada des deux peuples fondateurs. De plus à l’époque du centenaire de la Confédération, en 1967, le concept d’État biculturel était en pleine redéfinition et sur le point de céder la place au concept de multiculturalisme. Cinquante ans plus tard, les représentations du Canada semblent refléter une volonté d’inclure un éventail toujours plus varié de types de diversités comme le genre, la religion, l’orientation sexuelle, le handicap… Cette tendance se manifeste également par la reconnaissance de la dimension autochtone de l’identité canadienne qui commence à peine aujourd’hui et pourrait se révéler l’une des évolutions les plus importantes de la représentation du Canada à l’avenir.

  • Logo AFEC
  • OpenEdition Journals