Skip to navigation – Site map

HomeNuméros13Sur l'ImagePortfolio : Image de l'Afrique du...Le téléphone mobile, l'Afrique du...

Sur l'Image
Portfolio : Image de l'Afrique du Sud post-apartheid

Le téléphone mobile, l'Afrique du Sud et ses marges

Benoit Antheaume and Frédéric Giraut

Full text

Illustration 1 – Pella

Illustration 1 – Pella

Auteur : Frédéric Giraut, 2002.

Illustration 2 – Frontière du Lesotho

Illustration 2 – Frontière du Lesotho

Auteur : Frédéric Giraut, 2003.

Illustration 3 – Frontière du Lesotho

Illustration 3 – Frontière du Lesotho

Auteur : Frédéric Giraut, 2003.

1Entre 2000 et 2007, lors de nos nombreuses pérégrinations scientifiques dans les marges de l’Afrique du Sud, la couverture du réseau de téléphonie mobile par les deux grands opérateurs, son extension et surtout sa configuration ont toujours été un bon indicateur du degré, de la forme et de la nature de la marginalité géographique.

2Le point, la ligne et la surface : les trois modes d'implantation géographiques se combinent pour constituer la forme de la couverture. Elle peut être continue ou discontinue selon les densités de population et leur ciblage par les opérateurs. L'usage temporaire des infrastructures locales par des populations non résidentes mais qui doivent être connectées, comme les touristes, est également un critère important pour la sélection des sites à couvrir.

3Comparée à la France qui croyait innover avec son be-bop qui nécessitait de communiquer à proximité de bornes, encastrées dans des lampadaires publics marqués d’un trait blanc, l'Afrique du Sud a bénéficié très précocement d’un vrai réseau de téléphonie mobile dont la couverture s’est opérée à partir des aires métropolitaines puis s’est étendue de façon réticulaire le long  des principales voies de communication avec incorporation progressive des campagnes africaines denses. Au delà de ce noyau dur, dans les campagnes où dominent les exploitations blanches extensives, la couverture devient ponctuelle. Elle couvre le semis des bourgs et petites villes, incluant quelques isolats de population comme ici à Pella aux confins du Northern Cape (voir la note de Francois-Xavier Fauvelle dans ce porte folio). L'émetteur de l'opérateur MTN (un des deux grands opérateurs qui se partagent le marché sud-africain et intervient au delà sur tout le continent) trône au centre de la localité, alors qu'en milieu urbain ils sont parfois dissimulés dans des contrefaçons d’arbres, plus vraies que nature, mais faites de tôle et de polyester teinté… contrefaçons correspondant toujours à l’écosystème local, mais reconnaissables, par un œil exercé, aux discrètes antennes s’échappant du sommet de l’arbre.

4Ainsi les marges sud africaines connaissent-elles des traitements très différents. Les masses pauvres des townships que la téléphonie fixe ignorait totalement ont rapidement (dès le milieu des années 1990) constitué un important marché pour un produit flexible et adapté à des consommations collectives mais irrégulières de populations pas toujours solvables pour certains services. De même, les "confins pleins" des anciens bantoustans, autrement dit les fortes concentrations de populations aux limites des anciennes réserves africaines, (voir la note de Kevin Cox dans ce porte folio) ont également été inclus dans les bassins de consommation de téléphonie mobile. Dans les confins vides de l'Afrique du Sud certaines aires protégées, notamment les parcs nationaux, constituent des isolats couverts par le réseau cellulaire en tant que lieux à forte clientèle touristique, avide de connexions. Tandis que les confins vides de l'agriculture extensive des grandes exploitations d'élevage tenues par les fermiers blancs,  notamment dans la province du Cap du Nord constituent les trous de la couverture. La marginalité mesurée par la présence ou non du signal GSM (Global System for Mobile communication), n'est donc pas qu'une question de gradient de richesse ou de densité de population, mais avant tout une question de marché pour des produits susceptibles de toucher sous des formes différentes la totalité de la population résidente mais aussi la clientèle touristique ou en transit. Les générations successives (2 G, 3 G etc.) de signaux et de services associés génèrent de nouvelles différenciations spatiales et de nouveaux phénomènes de diffusion de la couverture selon des logiques similaires à la couverture pionnière…

Top of page

Bibliography

Antheaume B. & Giraut F., 2002. Les marges au cœur de l'innovation territoriale ? Regards croisés sur les confins administratifs (Afrique du Sud, France, Maroc, Niger, Togo …); Historiens et géographes, HS Congrès de l’UGI de Durban : Regards sur l’Afrique, F. Bart, J. Bonvallot & R. Pourtier (eds.), p. 39-58.

Cheneau-Loquay A., 2001. Les territoires de la téléphonie mobile en Afrique. Network and Communication Studies 15(1-2), 121-132.

Giraut F., 2001. Borderlands : remote areas or cutting edge ? Les confins : du handicap à l’innovation.. Newtown Zebra (Cahier IFAS Recherche) 20, p. 14-15.

Giraut F., 2007. L'Afrique, un continent et ses territoires en mondialisation. In La Mondialisation. L'intégration des pays en développement, P. Cadene (ed.), Paris: SEDES, p. 127-140. http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00162022/en/

Top of page

List of illustrations

Title Illustration 1 – Pella
Credits Auteur : Frédéric Giraut, 2002.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/12021/img-1.jpg
File image/jpeg, 192k
Title Illustration 2 – Frontière du Lesotho
Credits Auteur : Frédéric Giraut, 2003.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/12021/img-2.jpg
File image/jpeg, 332k
Title Illustration 3 – Frontière du Lesotho
Credits Auteur : Frédéric Giraut, 2003.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/12021/img-3.jpg
File image/jpeg, 325k
Top of page

References

Electronic reference

Benoit Antheaume and Frédéric Giraut, « Le téléphone mobile, l'Afrique du Sud et ses marges », EchoGéo [Online], 13 | 2010, Online since 20 September 2010, connection on 21 January 2021. URL : http://journals.openedition.org/echogeo/12021 ; DOI : https://doi.org/10.4000/echogeo.12021

Top of page

About the authors

Benoit Antheaume

IRD, antheaume@wanadoo.fr

Frédéric Giraut

Université de Genève, Frederic.Giraut@unige.ch

By this author

Top of page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search