Navigation – Plan du site

AccueilAppels à contributionAppels closRessources urbaines/Urban resources

Ressources urbaines/Urban resources

Date limite d’envoi des articles : 9 mai 2016/Submission deadline: 9th May 2016 – Date limite d’envoi des articles prolongée jusqu’au 30 mai 2016
  • 1 Monique Bertrand relève ainsi « Autrefois comprise comme un simple vecteur vers des ressources terr (...)
  • 2 Sylvie Fol souligne ainsi l’importance des ressources de l’espace local pour les catégories populai (...)

Depuis plusieurs années, des travaux permettent de renouveler la qualification des processus sociaux qui accompagnent la forte urbanisation des sociétés au Nord comme au Sud, notamment la production d’inégalités. Ceux-ci se fondent sur la qualification et la caractérisation des ressources qui sont en jeu dans ces processus : logement et prestations attenantes, emploi, école, santé, transports intra-urbains, mobilité1 ou au contraire immobilité2.

Nous souhaiterions ici croiser des contributions qui abordent l’ensemble de ces ressources comme des ressources urbaines, c’est-à-dire non seulement comme une somme de services mais également selon leur répartition spécifique dans l’espace de la ville, leur articulation et leurs conditions d’accès. Cette approche permet de faire d’une localisation dans la ville une ressource en tant que telle, de même que l’accès à des lieux de ressources potentielles. En outre, elle permet d’introduire une dimension diachronique dans la qualification des ressources envisagées par leur localisation : les ressources urbaines sont en effet le résultat d’une construction, dans le temps et par des acteurs, publics et privés ; elles sont l’objet de modifications importantes dans l’histoire de l’espace urbain (croissance de la ville, changements économiques, construction de nouvelles infrastructures, etc.).

S’il n’est pas simple de qualifier les ressources urbaines par des caractères objectifs et quantifiables, leur réalité empirique est mise en évidence dans des situations connues par ailleurs : par exemple pour constater leur insuffisance dans certains quartiers, ou encore à travers le marché immobilier, qui d’une certaine manière, quantifie ces ressources sans toutefois les définir. Les ressources urbaines, au-delà de la somme brute des prestations de service auxquelles accèdent les habitants, sont en particulier mobilisées pour qualifier des situations de marginalité ou de pauvreté, tant à partir des trajectoires individuelles que des espaces produits.

  • 3 Bourdieu décrit ces « profits de localisation » dans le chapitre « Effets de lieux » de la Misère d (...)

Les ressources urbaines apparaissent ainsi comme des marqueurs des inégalités socio-spatiales. La carence de services dans certains quartiers populaires ou au contraire, la densité de services rares dans des quartiers plus centraux, à l’origine de rentes de situations3 peuvent être lues à la fois comme un effet et comme un élément de la production des inégalités. Les filières d’accès aux logements, la structure du parc et le fonctionnement du marché foncier orientent et contraignent les stratégies résidentielles des ménages. Sur le front de l’emploi, les distances entre lieux de travail et lieux de résidence, les niveaux de desserte et la qualité des réseaux et enfin les coûts de transports, constituent une réelle entrave à l’accès à l’emploi des catégories populaires (Bertrand, 2010, op. cit. ; Wenglenskli S., 2010).

  • 4 Effets de contexte mis en évidence par exemple par Authier J.- Y. (dir.) et al., 2001.

La problématique de l’accès aux ressources urbaines se décline différemment selon les individus, non seulement suivant leur localisation propre – renvoyant en cela à des effets de contexte qui associent ressources spécifiques au quartier d’une part et situation du quartier dans la ville d’autre part4– , mais également selon les autres ressources que chacun est en mesure de mobiliser – ressources économiques, capacités à se déplacer, réseau social (Lévy J.-P., Brun J., 2000)...

Enfin, la notion de ressources exprime des moyens effectivement disponibles, mais elle peut aussi être comprise de manière relative : les ressources urbaines désignent alors une offre, potentiellement accessible.

De fait, les enjeux d’accès à ces ressources et leur pérennisation font l’objet de stratégies à plusieurs échelles (familiales, communautaires, individuelles) qui sont reflétées par les trajectoires résidentielles et professionnelles des habitants.

L’accès, ou au contraire l’impossibilité d’accéder à ces ressources traduit de manière concrète les conditions d’exercice d’une citoyenneté habitante dont la revendication traverse tant de mouvements sociaux et politiques publiques récentes. Comment donc les objectiver, afin de les prendre en compte dans la compréhension de la production des inégalités mais aussi en général des dynamiques sociales urbaines ?

Les contributions réunies dans ce numéro devront permettre de confronter différents points de vue – par exemple selon les dynamiques d’ancrage ou selon différentes séquences migratoires –, dans une large palette de contextes urbains du Sud et du Nord, à partir de ressources de différentes natures – ressources socio-économiques (logement, travail, commerces), ressources politiques, ressources à forte dimension symbolique (école), ressources sanitaires... Les articles intégrant une dimension réflexive sur la notion de ressources urbaines sont les bienvenus : dans quelle mesure la notion de ressource, classique en géographie, permet de revisiter la lecture des inégalités socio-spatiales en milieu urbain, de saisir et d’articuler pratiques urbaines, dynamiques sociales et modes de production urbaine ?

Les articles, rédigés en français ou en anglais comporteront environ 30 000 signes (plus les illustrations). Ils devront être envoyés avant le 30 mai 2016 à Aurélia Michel (aurelia.michel@univ-paris-diderot.fr) et Antonine Ribardière (antonine.ribardiere@univ-paris1.fr) avec copie à Béatrice Vélard (bvelard@univ-paris1.fr), secrétaire éditoriale, qui les transmettra aux évaluateurs. Le dossier sera publié dans le n° 39 d’EchoGéo (janvier-mars 2017).

Coordination du dossier : Aurélia Michel est Maître de conférences à l’Université Paris-Diderot et Antonine Ribardière, Maître de conférences à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne.

---------------------------------------------------------------------------------------------------

  • 5 Monique Bertrand notes: « Where mobility was formerly understood as a simple vector to territoriali (...)
  • 6 Sylvie Fol highlights the importance of local resources for low-income population groups (Fol S., 2 (...)

In recent years, academic studies have renewed our understanding of the social processes brought along by the intense urbanisation of societies both in the North and the South, such as increased inequality. This literature qualifies and characterizes the resources at stake in such processes: housing and associated services, employment, education, healthcare, intra-urban transport, mobility5 or on the contrary, immobility6.

This issue will compile contributions covering the full range of these resources, understood as urban resources – that is, not just as a sum of services but also in terms of their specific spatial distribution within urban space, mutual interaction and conditions of access. According to this approach a location in the city can be a resource in itself, as can access to the site of potential resources. Additionally, qualifying resources on the basis of their location introduces a diachronic dimension: urban resources are the result of a construction process, which happens over time and is driven by public and private stakeholders; they are subjected to important modifications throughout the history of urban spaces (growth of the city, economic change, construction of new infrastructure, etc.).

Although it can be a challenge to qualify urban resources by using a set of objective and quantifiable characteristics, their empirical reality manifests itself through well-documented situations: for instance, looking at shortages of facilities in certain areas or at the housing market can provide a way of quantifying these resources without the need to define them. Beyond a mere inventory of services available to residents, the concept of urban resources can in particular be called upon to qualify situations of social exclusion or poverty, whether looking at individual trajectories or at the spaces that are produced through those processes.

  • 7 Bourdieu describes the profits of localization in the chapter « Site Effects » of The Weight of the (...)

Urban resources thus appear as markers of socio-spatial inequality. The dearth of services in socially disadvantaged areas, or on the contrary the density of rare services in more central areas, which creates positions of competitive advantage7, can be interpreted both as an effect and a factor of the production of inequality. The networks that preside over access to housing, the housing stock’s structure and the workings of the property market impact and shape the households’ residential strategies. On the employment front, the distance between living and working places, the servicing levels and the quality of networks create barriers to accessing employment for low-income groups (Bertrand, 2010, op. cit.; Wenglenskli S., 2010).

  • 8 On such contextual effects, see for instance Authier J.- Y. (dir.) et al., 2001.

The issue of access to urban resources varies between individuals, depending not only on their own location8 – with contextual effects combining the specificities of a given neighbourhood and those of the neighbourhood’s location within the city – but also on other resources that can be accessed by all – economic resources, mobility, social networks, etc. (Lévy J.-P., Brun J., 2000).

Finally, as well as referring to actual facilities, the notion of resources can also be understood in the relative sense: urban resources can also be seen in terms of potentially accessible supply.

For instance, accessing and sustaining urban resources can be the object of strategies on diverse scales (household, community, individual), which are reflected by the inhabitants’ residential and professional trajectories.

Furthermore access, or lack of access, to these resources has a concrete impact on the exercise of citizenship in the community – a concept that has become central to both social activism and public policies. How can these factors be objectivized, in order to be integrated to our understanding of the production of inequality and urban social evolution in general?

The contributions compiled in this issue will help us put various points of view into perspective – for instance, looking at spatial implantation processes or successive migratory waves within the very diverse urban contexts of Southern and Northern countries–, and focusing on diverse types of resources – socio-economic resources (housing, employment, trade), political resources, symbolic resources (education), sanitation… We will welcome articles that include a reflexive dimension on the notion of urban resources: how can geography’s traditional notion of resources help us revisit our understanding of socio-spatial inequality in urban settings, and to better capture and articulate urban practices with social shifts and modes of production of the city?

The papers, written in French or English, should be in the region of 30,000 characters (plus illustrations). They must be sent by the 30th May 2016 to Aurélia Michel (aurelia.michel@univ-paris-diderot.fr) and Antonine Ribardière (antonine.ribardiere@univ-paris1.fr), copying in Béatrice Vélard, Editorial Secretary (bvelard@univ-paris1.fr), who will forward the papers to the reviewers. The articles will be published in issue 39 of EchoGéo (January-March 2017).

This issue is coordinated by Aurélia Michel, Lecturer at Paris-Diderot University, and Antonine Ribardière, Lecturer at Paris 1 University – Panthéon Sorbonne.

Bibliographie

Authier J.- Y. (dir.) et al., 2001. Du domicile à la ville. Vivre en quartier ancien. Anthropos, coll. Villes, 214 p.

Bertrand M., 2010. Introduction. Revue Tiers Monde, 1/ 2010 (n° 201), p. 7-23.

Bourdieu P., 1993. La Misère du monde. Ed. du Seuil, 956 p.

Fol S., 2010. Mobilité et ancrage dans les quartiers pauvres : les ressources de la proximité. Regards Sociologiques, n° 40, p. 27-43.

Lévy J.-P., Brun J., 2000. De l'extension au renouvellement métropolitain : mosaïque sociale et mobilité. In Dureau F., Dupont V., Lelièvre E., Lévy J.P., Lulle T. (éd.), 2000. Métropoles en mouvement : une comparaison internationale. Paris, Anthropos-IRD, coll. Villes, p. 229-246.

Wenglenskli S., 2010. Accès à l’emploi : champ des possibles contre champ des pratiques. In Massot M.‑H. (dir.), Mobilités et modes de vie métropolitains. Paris, L’Oeil d’or, p. 121-137.

Haut de page

Notes

1 Monique Bertrand relève ainsi « Autrefois comprise comme un simple vecteur vers des ressources territorialisées, et liée à l’aménagement du territoire, la mobilité est désormais perçue elle-même comme ressource dans et de la ville ». (Bertrand M., 2010).

2 Sylvie Fol souligne ainsi l’importance des ressources de l’espace local pour les catégories populaires (Fol S., 2010).

3 Bourdieu décrit ces « profits de localisation » dans le chapitre « Effets de lieux » de la Misère du monde (Bourdieu P., 1993).

4 Effets de contexte mis en évidence par exemple par Authier J.- Y. (dir.) et al., 2001.

5 Monique Bertrand notes: « Where mobility was formerly understood as a simple vector to territorialized resources and associated with urban planning, it is now seen as a resource in itself, in and of the city” (Bertrand M., 2010).

6 Sylvie Fol highlights the importance of local resources for low-income population groups (Fol S., 2010).

7 Bourdieu describes the profits of localization in the chapter « Site Effects » of The Weight of the World (Bourdieu, P., 1993, translated by Pricilla Parkhurs Ferguson, Stanford University Press, 1999).

8 On such contextual effects, see for instance Authier J.- Y. (dir.) et al., 2001.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search