Navigation – Plan du site

Illegal cannabis cultivation in the world / La culture illégale du cannabis dans le monde

Submission deadline for proposals (short descriptive texts) : April 16th, 2018. Submission deadline for articles : November 30th, 2018 / Date limite de soumission des propositions d’articles (résumés) : 16 avril 2018. Date limite de soumission des articles : 30 novembre 2018

Despite cannabis being the world’s most common illegal drug crop (since it is cultivated, both outdoors and indoors, and consumed throughout the world), very little is known about cannabis production, trade, and consumption at the global scale. This is partly due the fact that knowledge about cannabis cultivation is also lacking in many countries and regions, even in some the oldest and largest producing areas. For example, there is still a lot to learn about the cannabis cultivation’s contexts, drivers, and recent trends in major producing countries such as Afghanistan, Albania, Colombia, the Democratic Republic of Congo, India, Jamaica, Lebanon, Ghana, Mexico, etc.

Yet the blank spots on the world drug map are very unevenly distributed and if some regions have been less studied than others (Africa, especially) not all drug crops have received the same attention (coca and opium being much more studied than cannabis). This is to overcome part of this knowledge deficit and to fill some of these blanks spots on the world’s cannabis map that EchoGéo, a free-access online French academic journal that publishes research papers related to societal, environmental and developmental issues, will dedicate a special issue (in English) to the topic of illegal cannabis cultivation in the world.

The authors are encouraged to address how territorial settings are conducive to illegal cannabis cultivation, notably by taking into account how historic, geographic, ecologic, social, economic, and political factors have come together, often in complex ways, to determine the emergence, perpetuation and modernisation of cannabis industries. To that end, combining diverse sources and different disciplinary approaches – including anthropology, history, geography, geopolitics, political science, economy, botany, agronomy, etc. – is also strongly encouraged. Considering how deeply the cannabis industry has changed in the past years (increased importance of high-yielding varieties, development of modern production techniques) and how it is being affected by legislative debates and changes (legalization and decriminalization), prospective approaches are welcome.

Indeed, the future of the world’s varied cannabis industries is very uncertain as the ongoing farming and legislative changes are going to affect the way the global, regional and national markets have been structured during decades. New North-South, but also North-North and South-South, dynamics are about to emerge as some countries and some states have legalized recreational and/or medical cannabis. Also, the recent adoption of modern high-yielding varieties and farming techniques (modernisation of cannabis cultivation and modernization of cannabis derivatives’ production) will necessarily impact the global map of cannabis cultivation, with economics (further impoverishment of some the resource-poor cannabis farmers), socio-political (unrest, contestation, repression, etc.), and environmental (water depletion, soil exhaustion, loss of landraces, etc.) consequences.

Article proposals (short descriptive text detailing area of study, research questions, and conclusions) should be sent to the issue’s scientific editor, Pierre-Arnaud Chouvy (pachouvy@geopium.org), and copied to Karine Delaunay (karine.delaunay@ird.fr), EchoGeo’s editorial secretary, before April 16th, 2018. Full articles (in the region of 30,000 characters, not including illustrations) will then have to be submitted by 30 November 2018 to Pierre-Arnaud Chouvy (pachouvy@geopium.org) and copied to Karine Delaunay (karine.delaunay@ird.fr) who will forward the papers to the reviewers.

The on-line release of this special issue is planned for june 2019 in EchoGéo, 48.

Co-ordination of the special issue: Pierre-Arnaud Chouvy is Research fellow at the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) and member of research unit Prodig.

Indicative standards:
Abstract: 100 words or 1,000 signs
5 keywords
Article (in English): 5,000 words or 35,000 signs
Times New Roman 12, single-spaced
Maximum of 10 endnotes
In-text references: (author’s name, year) or (1rst author’s name, 2nd author’s name, year) or, in case of more than 2 authors, (author’s name
et al., year)
Bibliography presented as follows:
       • Book:
Duvall C., 2014.
Cannabis. London, Reaktion Books, 267 p.
       • Book chapter:
La Barre W., 1980. History and Ethnography of Cannabis.
In La Barre W., Culture in Context. Selected Writings of Weston La Barre. Durham, Duke University Press, p. 93-108
       • Article:
Chouvy P.-A. and Afsahi K., 2014. Hashish Revival in Morocco.
International Journal of Drug Policy. Vol. 25, Issue 3, p. 416-423.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

En dépit du fait que le cannabis est la plante à drogue la plus répandue dans le monde (dès lors qu’elle est cultivée, que ce soit en extérieur ou en intérieur, et consommée, dans la vaste majorité du monde), on connait très mal l’état de la production, du commerce et de la consommation de cannabis à l’échelle mondiale. On doit cela en partie au fait que les connaissances relatives à la culture du cannabis font défaut dans nombre de pays et de régions, y compris dans les plus anciennes et les plus importantes aires de production. On ne sait que très peu de choses, par exemple, sur les contextes, les moteurs ou les tendances récentes de culture du cannabis dans des pays aussi variés et importants en termes de production que l’Afghanistan, l’Albanie, la Colombie, la République démocratique du Congo, l’Inde, la Jamaïque, le Liban, le Ghana, le Mexique, etc.

Mais les zones d’ombre sur la carte de la drogue dans le monde sont inégalement réparties et si certaines régions ont été bien moins étudiées que d’autres (l’Afrique, tout particulièrement), toutes les productions agricoles de drogue n’ont pas non plus suscité le même intérêt (la coca et l’opium ont fait l’objet de bien davantage de recherches que le cannabis). C’est afin de parer à une partie de ce déficit de connaissances, notamment en levant certaines des zones d’ombre de la carte mondiale du cannabis, qu’EchoGéo, revue électronique de géographie en accès libre, consacre un dossier thématique (en anglais) à la culture illégale du cannabis dans le monde.

L’appel à contributions s’adresse aux chercheurs de toutes disciplines et de quelque spécialisation régionale que ce soit. Les auteurs non académiques sont eux aussi invités à contribuer à ce numéro thématique dans la mesure où ils respectent les conventions scientifiques. Bien que ce numéro thématique ne prétende bien sûr pas à l’exhaustivité géographique, un soin particulier sera toutefois apporté à ce que l’ensemble des textes soit représentatif de la multiplicité des situations dans les pays du Nord comme dans les pays du Sud.

Les auteurs sont encouragés à déterminer en quoi certains contextes territoriaux sont propices à la culture illégale du cannabis, notamment en prenant en compte la manière dont les facteurs historiques, géographiques, écologiques, sociaux, économiques et politiques jouent de façon complexe dans l’émergence, la pérennisation et même la modernisation des industries du cannabis. À cette fin, la mobilisation de sources et d’approches disciplinaires variées (anthropologie, histoire, géographie, géopolitique, science politique, économie, botanique, agronomie, etc.) est souhaitable. Compte tenu de l’importance des changements qui ont affecté l’industrie du cannabis ces dernières années (diffusion de variétés à rendements élevés, modernisation des techniques de production) et de l’évolution des législations en diverses régions du monde (légalisation et décriminalisation), les approches prospectives seront appréciées.

En effet, l’avenir des industries variées du cannabis est pour le moins incertain dès lors que les changements techniques et législatifs ne manqueront pas d’affecter la façon dont les marchés mondiaux, régionaux et nationaux ont été structurés pendant des décennies. De nouveaux rapports Nord-Sud, mais aussi Nord-Nord et Sud-Sud, sont sur le point d’émerger maintenant que certains pays et territoires ont légalisé ou sont sur le point de légaliser le cannabis dit récréatif et le cannabis thérapeutique.

De la même façon, l’adoption récente de variétés à hauts rendements et de techniques agricoles modernes (modernisation de la culture du cannabis et modernisation de la production de dérivés du cannabis) va sans aucun doute redéfinir les contours de la carte mondiale du cannabis, avec ce que cela implique de conséquences économiques (paupérisation accrue des paysans du cannabis pauvres en ressources), socio-politiques (instabilité, contestations, répression, etc.), et environnementales (épuisement des ressources en eau et des sols, érosion variétale, etc.).

Les propositions d’articles doivent être envoyées à Pierre-Arnaud Chouvy (pachouvy@geopium.org), coordinateur du dossier, et Karine Delaunay (karine.delaunay@ird.fr), secrétaire éditoriale d’EchoGéo, avant le 16 avril 2018. Les auteurs dont les propositions auront été acceptées devront soumettre leurs articles avant le 30 novembre 2018 en les envoyant à Pierre-Arnaud Chouvy (pachouvy@geopium.org) et Karine Delaunay (karine.delaunay@ird.fr) qui les transmettra aux évaluateurs. Les articles, d’environ 30 000 signes (plus les illustrations), seront en anglais (se reporter aux recommandations aux auteurs sur https://journals.openedition.org/echogeo/1940).

Le dossier paraîtra dans le n° 48 d’EchoGéo (avril-juin 2019)

Coordination du dossier : Pierre-Arnaud Chouvy est Chargé de recherche au CNRS et membre de l’UMR Prodig.

  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals