Navigation – Plan du site

Ligne éditoriale

La revue électronique EchoGéo, créée sous l’égide du laboratoire PRODIG, a pour vocation de jeter un pont entre la communauté des chercheurs et le public de spécialistes ou d’amateurs éclairés sensible à une information claire, scientifique et pertinente. Notre ambition est de mettre à la disposition de tous une information géographique suivie et validée scientifiquement sur les Sociétés, l’Environnement et le Développement.

Tout texte proposé à la revue est donc examiné par le Comité de rédaction qui juge de son adéquation aux attentes de la revue. En cas de validation, il est ensuite mis en évaluation, sous forme anonymisée, auprès d’au moins deux experts qui avisent le Comité sur la possible parution de l’article et ses conditions.

La revue comprend cinq rubriques :

  • une rubrique, Sur le Vif, dont les textes sont publiés en continu, indépendamment du rythme trimestriel de la revue, pouvant également être de taille variable, y compris assez réduite (de 25 000 à 50 000 signes).

Ils visent à éclairer, par la géographie, la géopolitique ou d'autres sciences sociales prenant en compte la dimension spatiale, des moments ou événements de l'actualité en prenant en considération leur dimension spatiale. L’idée est évidemment d’être « dans l’actualité » mais sans rien céder aux exigences d’un article scientifique.

Nous essayons de publier les textes le plus rapidement possible après les événements qu'ils analysent mais le processus de relecture peut induire un décalage temporel avec l'événement traité de quelques semaines, parfois quelques mois.

  • quatre rubriques paraissant au rythme trimestriel des numéros d’EchoGéo :

- une rubrique, Sur le Champ, qui regroupe des textes de maximum 40 000 signes traitant de questions d’intérêt scientifique mais dont la nouveauté laisse encore la voie à des controverses, des avancées et des hypothèses dans l’analyse dont nous nous faisons l’écho.

Trois fois l’an (numéros de janvier-mars, avril-juin et juillet-septembre), elle regroupe des textes répondant à un appel à articles thématique préalablement validé par le Comité de rédaction avant sa mise en ligne.

Le numéro de fin d’année (octobre-décembre) est, lui, un Varia.

- une rubrique, Sur le Métier, dont l’objet est de maintenir à jour l’information sur le métier de géographe en publiant tour à tour des dossiers ayant trait aux outils et aux méthodes qu’il s’agisse de la cartographie, l’image, de la télédétection et des Systèmes d’ Information Géographique. Ses articles peuvent varier de 10 000 à 50 000 signes (avec une moyenne de 20 000).

- une rubrique, Sur l’Écrit, qui propose soit des entretiens avec des auteurs ou lecteurs de textes, soit des lectures croisées portant sur un ou plusieurs textes. L’esprit de cette rubrique est d’apporter un regard décentré sur les différentes modalités d’écriture qui peuvent intéresser les géographes et plus généralement notre lectorat.

« L’écrit » est à prendre au pied de la lettre : l’analyse de tout type de support écrit est bienvenue. Les textes choisis pourront être aussi bien des textes disciplinaires écrits par des géographes que des formes décalées, en particulier, des textes littéraires ou émanant d’autres disciplines, ou encore des textes non académiques, pourvu qu’ils aient une dimension spatiale et géographique et qu’ils puissent éclairer les pratiques d’écriture et de lecture des géographes. Il ne s’agit donc pas de recensions ni de comptes rendus de lecture.

Les thématiques peuvent se rattacher, mais pas nécessairement, au dossier thématique du Sur le champ du numéro en cours. Le format peut varier, entre 10 000 et 30 000 signes.

- une rubrique Sur l’Image, qui se veut être un espace de réflexion sur le statut de l’image dans la recherche et l’écriture géographique, ceci selon une conception large de l’image (photographie, bien sûr, mais aussi carte, croquis, schéma et séquences vidéos). Elle entend répondre à la profusion d’images contemporaine par la construction d’un regard critique et analytique sur les images et accueillir une réflexion sur la diversité des formes d’écriture géographique.

Les articles dans leur diversité doivent montrer que l’image peut être placée au cœur d’une stratégie de recherche, d’écriture et de communication géographique. C’est donc à une réflexion autant épistémologique que didactique que la rubrique invite le lecteur.

Les articles, d’un format court (entre 10 000 et 15 000 signes), sont construits autour du commentaire analytique d’une ou plusieurs images, celles-ci étant datées, localisées et signées par leur auteur (qui n’est pas forcément l’auteur de l’article).

Se reporter à

Recommandations aux auteurs pour la soumission d’un article, quelle que soit la rubrique

Informations pour la proposition d’un dossier thématique

  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals