Navigation – Plan du site

AccueilAu fil de l’actualitéSur le Vif2021Se nourrir en temps de confinemen...

2021

Se nourrir en temps de confinement : la vie de quartier à l’épreuve de l’épidémie de coronavirus à Wuhan entre janvier et mars 2020

Georgina André, Yu Qie et Étienne Monin

Résumés

Le confinement généralisé de la population urbaine de Wuhan au début de 2020 en vue de contenir l’épidémie de Covid-19 a soulevé de nombreux problèmes liés au quotidien des habitants, comme l’alimentation. Le sondage à distance de 155 Wuhanais complété par des entretiens avec des acteurs de la vie locale aide à comprendre comment ces situations ont été vécues et partagées à l’intérieur des communautés résidentielles et à l’échelle des quartiers. À travers la question de l’approvisionnement alimentaire, l’enquête éclaire le rôle des comités de résidants et souligne l’apport des réseaux socionumériques dans la mise en œuvre d’une gestion de proximité, matrice collective des villes chinoises contemporaines.

Haut de page

Texte intégral

Wuhan : le front chinois de la lutte contre l’épidémie de Coronavirus

1Les stratégies de confinement adoptées par les autorités de nombreux États pour contrer la propagation du Coronavirus au printemps 2020 ont montré les difficultés à organiser et concilier les exigences sanitaires avec le bien-être général des populations. La Chine, foyer d’origine de la pandémie, est parvenue à maîtriser rapidement la propagation du virus au point de lever les principales restrictions sanitaires au moment même où la pandémie devenait incontrôlable hors de ses frontières.

  • 1 Le nombre officiel de personnes contaminées à Wuhan atteint 50 340, soit 58 % des cas chinois. Le t (...)
  • 2 Jinru zhengchang guidao zhihou de huikan : Wuhan jiceng shequ shicun de na 20 tian [Retour sur la p (...)

2La gestion chinoise met au premier plan la ville de Wuhan, frappée plus durement que le reste du pays. En effet, le confinement total mis en place à partir du 23 janvier 2020 y a été plus exigeant et plus long que dans le reste du pays. En réalité, la réaction tardive des autorités de la ville a entraîné une situation chaotique dans un contexte où la tenue des festivités du Nouvel An ne pouvait qu’accélérer la propagation du virus. Le taux de mortalité élevé de Wuhan reflète cette crise sanitaire qui s’est rapidement transformée en malaise social (Fang, 2020)1 : face à l’afflux de patients dans les centres de santé communautaires (shequ weisheng fuwu zhongxin), le manque de lits d’hôpital entraînait un déplacement constant des patients de leur domicile à un centre de soin puis à un hôpital quand une place se libérait2.

3Ce chaos contraste avec la vitesse à laquelle l’épidémie a été durablement maîtrisée à compter du 10 février. Dès le 11 mars, le pic épidémique est franchi et la levée, le 8 avril, de l’interdiction de déplacement et d’entrée dans Wuhan marque la fin du confinement. La réouverture des marchés de rue début juin devient le symbole de la victoire nationale sur le virus (illustration 1).

Illustration 1 – L’animation du marché de nuit de la rue Wucheng

Illustration 1 – L’animation du marché de nuit de la rue Wucheng

L‘affiche titre La meilleure fumée de cuisine du monde et rappelle les conditions de confinement vécues par la population wuhanaise : « entre le 14 mai et le 1er juin, les 9,9 millions d’habitants dans la ville de Wuhan ont été testés. Aucun n’est malade et 300 personnes ont été testées positives mais sont asymptomatiques et non contagieuses. Wuhan est à nouveau une ville sûre ».

Source : Portail Xinhua, Weibo, juin 2020.

4Le témoignage des Wuhanais sur ces épreuves comporte un double intérêt. Il contribue à documenter la dynamique de la crise sanitaire, sa gestion sociale et ses conséquences, tout en révélant certains aspects saillants de la matrice des villes chinoise modernes, notamment les structures d’encadrement à l’échelle résidentielle et la place de la nouvelle économie numérique dans l’organisation de la vie urbaine.

La conduite d’une enquête à distance

  • 3 Nous avons opté dans cet article pour l’orthographe de résidant et non résident conformément au pet (...)
  • 4 Le questionnaire a été diffusé en ligne sur le site de sondage Wenjuanxing en mai 2020 auprès de pl (...)
  • 5 Les références aux publications officielles et à la presse en ligne sont citées dans les notes.

5Cette étude repose sur un travail d’enquête conduit à distance depuis la France entre avril et juin 2020. Une dizaine de témoignages directs d’habitants a été recueilli par entretien téléphonique, puis un sondage en ligne a été diffusé auquel 155 résidants3 ont répondu, se concentrant sur l’enjeu de l’approvisionnement alimentaire4. Des entretiens additionnels ont été conduits avec des acteurs de la chaîne de distribution alimentaire pendant la crise, tels qu’un responsable de comité de résidants (shequ), le patron d’un restaurant reconverti en détaillant de produits carnés et un livreur. Ces témoignages ont été complétés en collectant des informations relatives au déroulement de la crise sanitaire à Wuhan, sur le forum en ligne Weibo, par la presse et au travers de la communication gouvernementale5. Les éclairages apportés à ces situations se fondent sur les travaux complémentaires des auteurs, autour des quartiers résidentiels à Wuhan (André, 2020), à propos du système d’approvisionnement alimentaire dans les métropoles chinoises (Monin, 2015) et sur les transformations spatiales causées par l’économie numérique (Qie, 2018).

6Les 155 questionnaires constituent un échantillon de population principalement wuhanaise, vivant à près de 80 % dans la zone urbaine centrale, à 58 % dans sa partie est, au sud du fleuve Yangzi, pour un quart dans sa partie ouest, au nord du fleuve, et pour 17 % dans les périphéries municipales (illustrations 2A et 2B).

Illustration 2A - La localisation des répondants au sondage en ligne par arrondissement, dans la municipalité de Wuhan. Carte générale de la municipalité

Illustration 2A - La localisation des répondants au sondage en ligne par arrondissement, dans la municipalité de Wuhan. Carte générale de la municipalité

Auteur : G. André, 2021.

Illustration 2B - La localisation des répondants au sondage en ligne par arrondissement, dans la municipalité de Wuhan. Périmètre de la ville centre

Illustration 2B - La localisation des répondants au sondage en ligne par arrondissement, dans la municipalité de Wuhan. Périmètre de la ville centre

Auteur : G. André, 2021.

7Cet échantillon est globalement dominé par les familles de jeunes actifs, employés et vivant dans des quartiers récemment aménagés avec des revenus plus élevés que la moyenne de la population wuhanaise (tableau 1).

Tableau 1 - Les caractéristiques de l’échantillon de personnes interrogées

Majorité de répondants originaires de Wuhan

85 % des répondants ont leur livret de résidence (hukou) à Wuhan

Majorité de jeunes en emploi

38 % ont entre 31 et 40 ans et 37 % moins de 30 ans, 81 % sont des employés

Majorité de ménages familiaux

38 % vivent dans un foyer de 3 personnes et 39 % dans un foyer de 4 ou 5 personnes. Les foyers de deux personnes représentent 16 % des sondés et les foyers individuels seulement 7 %
30 % étaient confinés avec une personne âgée

Majorité de personnes vivant dans des tissus urbains modernes

79 % des personnes interrogées habitent dans une unité résidentielle construite après 2000

Majorité de personnes aux revenus supérieurs à la moyenne

Le revenu moyen d’un résidant urbain en 2016 est de 3 000 yuans par mois. Dans l’échantillon, 72 % des personnes interrogées ont un revenu supérieur à 5 000 yuans par mois et un tiers à plus de 10 000 yuans par mois.

Présence de répondants concernés directement ou indirectement par le virus

13 personnes ont été infectées et 14 habitent dans un bâtiment dont un des résidants a été touché par le virus

8L’angle de l’accès à l’alimentation révèle, à différentes échelles, les recompositions de la vie quotidienne accélérées par le confinement : la place centrale du logement ainsi que celle de la gestion urbaine dans l’environnement quotidien, ou encore les situations des individus ou des foyers pesant dans son organisation. En effet, le confinement avec des personnes âgées ou des enfants potentiellement vulnérables, la proximité avec des personnes contaminées dans l’entourage ou encore le fait de demeurer à Wuhan pendant cette période sans en être résidant ont fortement influencé l’expérience du confinement.

9De plus, le recours aux réseaux sociaux et aux plateformes de vente en ligne projette l’expérience urbaine entre territoire physique et territoire numérique (Stenger et Coutant, 2011). Bien loin d’évacuer le besoin de proximité des relations entre consommateurs et fournisseurs dans les métropoles (André, 2020), ces territoires numériques montrent l’importance de l’initiative locale publique ou privée pour inscrire l’écosystème de la nouvelle économie dans le maintien des chaînes d’approvisionnement de proximité.

De l’administration locale urbaine à la mise en place d’une « grille communautaire »

10Du chaos à la maîtrise de l’épidémie, la crise sanitaire a révélé l’importance de la gestion de proximité et le rôle assumé par les structures locales d’encadrement des résidants dans la mise en œuvre des mesures du confinement. Leurs missions les prédisposaient à ce rôle : les comités de résidants communautaires (shequ jumin weiyuanhui), supervisés par des bureaux de quartier (jiedao), sont les deux maillons de l’administration locale en charge de coordonner les services aux habitants et de veiller à la stabilité sociale (Audin, 2013), deux aspects importants de la gestion du confinement. La fusion des comités opérée depuis le milieu des années 2000 a agrandi le périmètre de gestion des comités (André, 2020) : si un comité supervisait dans les années 1970-1990 environ 5 000 personnes, il encadre aujourd’hui entre 10 000 et 15 000 résidants, pour un total d’employés compris entre 10 et 20 personnes.

11La mise en place d’une « grille communautaire » (wangge yuan) affine davantage la maille de cette gestion de proximité pendant le confinement (Wei et al., 2020) : un agent de la grille communautaire, employé par le comité, est ainsi responsable de 300 à 500 foyers. Cette grille de gestion communautaire assure le suivi des besoins spécifiques d’assistance aux personnes fragiles, le respect des règles de confinement et, enfin, participe à la réorganisation de la vie locale. Les centres de santé communautaires ont quant à eux coopéré avec les bureaux de quartier pour apporter une assistance sanitaire, dépister et prendre en charge les patients et mettre en place la désinfection des lieux publics.

12La privatisation du marché immobilier et l’émergence d’une classe de propriétaires individuels renforcent aussi l’organisation d’une vie résidentielle de proximité, en coopérant avec l’administration locale (Tomba, 2005). La gestion des parcs résidentiels fermés (xiaoqu) s’appuie sur des structures de gestion privée comme les entreprises de gestion immobilière (wuye fuwu gongsi) et les comités de propriétaires (yezhu weiyuanhui). Ces structures se sont trouvées à l’interface avec les autorités locales lors du confinement.

Le quotidien soumis à un confinement de proximité

13Bien que les administrations locales n’aient pas été préparées à la mise en place des mesures de confinement, elles vont toutefois assumer un rôle de plus en plus grand dans sa gestion (tableau 2), en s’appuyant sur les cadres de l’habitat résidentiel, les communautés et leurs comités de gestion.

La prise en charge du contrôle sanitaire par les comités de résidants

  • 6 Wuhan shi xinxing guanzhuang bingdu guanran de feiyan yiqing fangkong zhihuibu [Commandement de la (...)
  • 7 Jinru zhengchang guidao zhihou de huikan : Wuhan jiceng shequ shicun de na 20 tian [Retour sur la p (...)

14L’annonce du confinement le 23 janvier 2020 intervient à la veille des vacances du Nouvel An chinois. La priorité est donnée à l’isolement dans leur lieu de résidence des personnes contaminées, tandis que les possibilités de circuler dans la ville sont peu à peu contraintes6. La situation est confuse pour les comités de résidants chargés d’imposer les contrôles sanitaires et à qui les moyens humains manquent pour mettre en place la grille de gestion : « on ne sait rien, on ne sait pas quoi faire, et personne ne nous dit quoi faire »7.

Tableau 2 - Chronologie du confinement et des mesures de gestion prises à Wuhan (23 janvier - 8 avril 2020)

Phase I (23 janvier - 6 février 2020)

23 janvier

Annonce officielle du confinement de la ville
Établissement du « quartier général pour la prévention de la nouvelle infection de pneumopathie à coronavirus » (xinxing guanzhuang bingdu ganran feiyan bingqing fangkong zhihuibu) à Wuhan, annoncée par le président Xi
Interruption des transports en commun, fermeture des gares et de l’aéroport de Tianhe
Port du masque obligatoire dans les magasins et les lieux publics
Isolement des unités résidentielles où des personnes contaminées ont été identifiées

24 janvier-2 février

Vacances du Nouvel An

25 janvier

Interdiction de la circulation des voitures individuelles dans le centre-ville
Restriction de la circulation pour les achats individuels, limitée par unité résidentielle et par foyer

24-25 janvier- 7-12 février

Construction des hôpitaux de campagne de Huoshenshan et Leishenshan, d’une capacité de 2 600 lits d’hospitalisation ; 9 autres suivront.

Phase II (7 février - 20 février)

7 février

Contrôle strict des déplacements assuré dans chaque bloc d’unité résidentielle
Interdiction de sortie des résidants, fermeture des blocs

6 février au 11 février

17 février au 19 février

Campagne générale de dépistage, isolement de 24 h des blocs résidentiels testés

20 février

Construction de 16 hôpitaux de campagne de quartier, d’une capacité de 20 000 lits

Phase III (20 février-9 mars)

Contrôle strict du confinement des habitants dans chaque communauté résidentielle
Diminution du taux de contamination, amélioration du taux de guérison
Amélioration de l’approvisionnement et de la distribution alimentaire

Phase IV (10 mars – 8 avril)

10 mars

Diminution des cas de contamination, fermeture de 11 hôpitaux de campagne
Annonce par la Commission nationale de la Santé du « dépassement du pic de l’épidémie »

25 mars

Levée des restrictions de circulation dans la province du Hubei

8 avril

Début du déconfinement de Wuhan
Arrêt graduel du contrôle des déplacements et abandon des achats groupés

  • 8 Wuhan shi xinxing guanzhuang bingdu ganran de feiyan yiqing fang kong zhihui bu di 11 hao, di 12 ha (...)

15À compter de la phase II, la stratégie sanitaire accentue le contrôle autour des unités résidentielles : chaque unité est totalement fermée et une seule entrée contrôlée est conservée8. Les entrées et sorties sont interdites sauf sur dérogation, par exemple pour les livreurs et les volontaires (illustration 3).

Illustration 3 - Contrôle de l’entrée du parc résidentiel de Baibuting

Illustration 3 - Contrôle de l’entrée du parc résidentiel de Baibuting

La banderole rouge accrochée en façade, au centre de l’image, à droite de l’accès à la résidence, proclame : « mettre en œuvre strictement la gestion de la fermeture (fengbi) des unités résidentielles ». Les gardiens de l’unité en uniforme contrôlent les entrées et les sorties. Le livreur au premier plan est tenu de laisser son paquet dans une zone de réception prévue à cet effet. La propagation du virus dans l’unité résidentielle de Baibuting a soulevé une controverse liée au banquet annuel de « dix mille familles » qui s’est tenu dans ce secteur le 18 janvier, avec près de 40 000 familles participantes.

Source : Ying lai N. Y., 2020. Wanjia yan luomu hou, baituting fashaole [Une fois le rideau tiré sur le "banquet de Wanjia", Baibuting a eu une poussée de fièvre]. Initium Media, 26/02/2020, URL: theinitium.com/article/20200226-mainland-coronavirus-baibuting/

16En revanche, la situation dans les tissus urbains anciens s’avère plus difficilement contrôlable : la présence de plusieurs accès ouverts, l’imbrication des logements, l’absence d’organismes de gestion pour assurer la mise en place de mesures d’hygiène facilitent la circulation du virus. Or ces mêmes espaces concentrent les populations les plus vulnérables : une population plus âgée, mais aussi une population de migrants, vivant souvent seuls ou en couple. Ces tissus urbains anciens sont alors progressivement séparés par des barrières et divisés en blocs cloisonnés pour être soumis au même contrôle spatial (illustration 4).

Illustration 4 - Les barricades installées aux entrées des quartiers résidentiels anciens à Hankou

Illustration 4 - Les barricades installées aux entrées des quartiers résidentiels anciens à Hankou

Source : Cyranoski D., 2020. What China’s coronavirus response can teach to the rest of the world. Nature briefing, 26/03/2020, URL: www.nature.com/articles/d41586-020-00741-x.

  • 9 Rédacteur, 2020. Hubei sheng Wuhan shi 4,45 wan dangyuan ganbu xiachen fangkong yixian [44 500 cadr (...)
  • 10 Tian, Doudou, Cheng, Yuanzhou, 2020. Wuhan kaizhan 3 tian jizhong lawang dapaicha yaoqiu “bu lou yi (...)
  • 11 Rédacteur, 2020. Wuhan huo shenshan yiyuan kuojian zhi 7 wan pingfang mi dujia jiemi xianchang jian (...)

17Les autorités de district et de quartier ainsi que les entreprises d’État mobilisent leurs cadres9 afin de conduire un recensement général10 des populations confinées (lawangshi paicha), se rendant directement auprès des résidants y compris dans les quartiers vétustes. Des hôpitaux de campagne sont aménagés dans l’urgence pour prendre en charge les habitants11 ; 16 nouveaux hôpitaux permettent de centraliser la gestion des patients et soulager les centres de santé communautaires.

18La gestion locale du confinement souligne une mise en place fragmentée dépendant de la situation des différentes communautés résidentielles. Pour réorganiser ses missions, la gestion de proximité a nécessité une communication intensive en direction des résidants et avec les autorités de quartier. Les technologies de communication numérique en ont été les relais essentiels.

La vie confinée, entre proximité et accès à distance

  • 12 WeChat et QQ sont deux applications numériques de l’entreprise Tencent, qui servent à l’origine de (...)

19Les réseaux sociaux numériques ont joué un rôle essentiel dans la consommation, l’accès aux services, mais aussi dans la gestion de proximité, en faisant de leur usage un outil d’encadrement politique local. S’appuyant sur la généralisation des services administratifs en ligne en vigueur depuis quelques années, un premier usage des réseaux sociaux a été d’accéder en ligne aux informations officielles quotidiennes concernant l’évolution de l’épidémie et de prendre connaissance des dispositifs médicaux mis en place. Les comptes officiels des administrations de bureaux de quartier publiaient les consignes, telles que la prise obligatoire de la température corporelle, la restriction de déplacements, ou encore les autorisations de sortie, en liaison avec les autres administrations locales. Cette communication s’est faite en intégrant les habitants à des groupes de discussion établis sur WeChat ou QQ12 par les agents de la grille communautaire.

20Les habitants ont, de la même manière, eu recours à l’application WeChat pour s’abonner à des flux médiatiques ou s’inscrire à des groupes ouverts, multipliant les occasions de partager des nouvelles et de s’informer entre proches et voisins. Cette utilisation très flexible des réseaux sociaux a facilité l’interaction des pouvoirs locaux avec les habitants et accéléré la capacité de réponse aux problèmes d’organisation quotidienne dans un contexte d’immobilité généralisée.

21En effet, la restriction des sorties des résidants a été l’une des mesures mises en place dans le cadre de cette gestion de proximité de l’épidémie. Pour 85 % des répondants, seule une personne par foyer était autorisée à sortir à chaque déplacement. Pour un tiers, le nombre de sorties autorisées par semaine était limité à trois. Ces restrictions ont toutefois été adaptées en fonction des situations. Elles ont été durcies lorsque les unités résidentielles comptaient des personnes contaminées, imposant un confinement strict. Les personnes reconnues comme infectées et placées à l’isolement dans des centres dédiés avaient l’obligation de rester confinées à leur retour au domicile. A contrario, 57 % des personnes interrogées ont pu sortir pour répondre à des besoins ponctuels pour leur emploi ou pour la participation volontaire à l’aide publique.

22Le confinement résidentiel s’est ainsi traduit pour plus de la moitié des répondants par une réduction drastique des sorties hors des unités résidentielles, tout en gardant la possibilité de circuler à l’intérieur de l’unité pour s’aérer, faire de l’exercice ou récupérer une livraison. La présence des gardiens en faction à l’entrée des lieux de résidence a matérialisé cet effet de sas. Les activités quotidiennes ont été, dans ce contexte, fortement contraintes, impactant les préoccupations des répondants.

La recomposition des rôles au sein des foyers

23Le logement devenant l’unique cadre d’activités quotidiennes auparavant effectuées à l’extérieur, la taille et le confort du logement, ainsi que la distribution des rôles au sein des foyers deviennent rapidement des facteurs importants des stratégies d’organisation des activités quotidiennes. De manière générale, le salon devient tantôt le lieu d’étude, d’exercice physique ou de repas exigeant une organisation plus active et constante des activités quotidiennes au sein d’un espace restreint. Les familles étaient globalement plus préoccupées par cette organisation quotidienne que les personnes seules ou en couple (illustration 5).

Illustration 5 - Les préoccupations quotidiennes jugées importantes et très importantes par type d’activité, en fonction de la situation du foyer et du genre du répondant

Illustration 5 - Les préoccupations quotidiennes jugées importantes et très importantes par type d’activité, en fonction de la situation du foyer et du genre du répondant

Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.

24Ces différences de préoccupations indiquent les contours des recompositions sociales au sein des foyers pendant cette période, et notamment la distribution des rôles entre les femmes et les hommes. Bien que les femmes sondées exercent pour la majorité un travail, la préoccupation de leur travail est contrebalancée par d’autres activités notamment le soin des enfants, de leurs parents ou beaux-parents montrant la manière dont les solidarités familiales traditionnelles chinoises se rejouent aussi pendant le confinement. À la différence du rôle et des activités des hommes dans les foyers familiaux, les femmes cherchent à maintenir leur forme physique tout en assurant le lien avec les relations familiales et sociales extérieures.

25Le besoin de s’informer a constitué un sujet de préoccupation fréquent pour 80 % des personnes sondées. Le maintien de l’activité principale a aussi été prééminent pour deux-tiers d’entre elles. En comparaison, la question des achats de produits du quotidien a été moins criante, fréquente pour moins de 50 % des sondés, sans grande variation entre les familles et les personnes seules ou en couple. L’accès à l’alimentation appartient à cette dernière catégorie. Il a constitué une préoccupation quotidienne qui a fluctué pendant le confinement, nécessitant pour les foyers d’anticiper leurs besoins au cours des semaines dans un contexte changeant.

  • 13 Augmentation de l’habitude de cuisiner chez soi pour 31 % des répondants pendant le confinement.

26L’alimentation a influencé la relation au logement d’une autre manière. En effet, cuisiner chez soi est le changement d’habitude alimentaire le plus répandu pendant le confinement13. En effet, la fréquence habituelle de l’alimentation à l’extérieur ou de commande de repas à emporter (waimai) est tout autant le fait de leurs prix abordables que du manque de commodité à cuisiner chez soi : que ce soit les employés dormant à l’arrière de leur boutique, les étudiants qui partagent un appartement ou les occupants dotés seulement de cuisines partagées dans les résidences anciennes, de nombreuses catégories de résidants n’ont pas cette capacité à cuisiner dans leur domicile. Face à ces inégales situations, le repli dans le logement accentue le rôle donné aux interactions de proximité afin de soulager le quotidien confiné.

S’alimenter pendant le confinement

27Ainsi, la crise sanitaire et l’application du confinement ont-ils affecté l’accès à l’alimentation des habitants ayant des répercussions en cascade sur les chaînes d’approvisionnement et de distribution et les habitudes de consommation (Pow, 2020). Les difficultés d’accès ont été surmontées grâce à la mobilisation communautaire autour des achats groupés et à l’efficacité du e-commerce de proximité.

La chaîne d’approvisionnement alimentaire urbaine face à la pénurie

  • 14 Équipe de rédaction, 2020. Chunjie qijian Wuhan "cailanzi" gongying chongzu [L’approvisionnement du (...)

28Les autorités municipales et provinciales considèrent dans un premier temps que les stocks de denrées de base réunis en prévision du Nouvel An seront suffisants14. Cependant, l’arrêt des activités agricoles locales et l’interruption par les barrages routiers des importations d’autres province mettent en tension les chaînes d’approvisionnement, notamment pour les légumes frais qui sont importés à hauteur de 40 %. Les achats précipités des premiers jours provoquent des ruptures dans la fourniture des produits de première nécessité (Li et al., 2020). En effet, si 40 % des répondants ont pu profiter des réserves alimentaires effectuées pour le Nouvel An chinois, un nombre équivalent s’est efforcé de stocker davantage d’aliments pendant la première semaine quand les commerces de proximité étaient encore ouverts pour anticiper les pénuries et les restrictions possibles (illustration 6).

Illustration 6 - La constitution de réserves alimentaires par les habitants à l’annonce du confinement

Illustration 6 - La constitution de réserves alimentaires par les habitants à l’annonce du confinement

Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.

  • 15 Comité du parti du ministère du Commerce, Jiusheng lianbao liangong Wuhan wenzhu "cailanzi". Portai (...)
  • 16 Service d’information du ministère du Commerce, 2020. Shangwu bu jiezhao quanguo shenghuo bixupin s (...)

29Pour parer à ces pénuries, le département du commerce de la province du Hubei a sollicité une aide alimentaire des villes voisines de Wuhan et de plusieurs provinces15 qui commence à affluer fin janvier 2020. Les activités agricoles sont relancées et la circulation des produits agricoles rétablie au début de la phase III, sur décision provinciale. Du côté de la distribution alimentaire, le gouvernement municipal demande aux communautés résidentielles d’organiser des achats groupés et de se mettre en relation avec les exploitations agricoles et les canaux de distribution locaux. Les ménages à faible revenu (dibao hu) et les personnes âgées peuvent se procurer des « colis de légumes à prix spécial » (tejia shucai bao) et reçoivent gratuitement des « repas du cœur » (aixin cai) tous les trois jours, financés par l’administration publique16. Le volume de ces colis de légumes bon marché passe de 80 000 à 200 000 par jour au cours du confinement.

30Les habitants ne partagent pas les mêmes inquiétudes face au risque de pénurie alimentaire et leur appréhension évolue à mesure que ces stratégies collectives de gestion de l’approvisionnement se mettent en place (illustration 7).

Illustration 7 - Les inquiétudes des habitants envers le risque de pénurie alimentaire durant le confinement

Illustration 7 - Les inquiétudes des habitants envers le risque de pénurie alimentaire durant le confinement

Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.

31En effet, 55 % des répondants se sont déclarés inquiets ou très inquiets les premières semaines, mais ils ne sont plus qu’un tiers 33 % après la mi-février.

32En revanche, une routine quotidienne s’établit pour faire face aux goulots d’étranglement des chaînes d’approvisionnement. Pour plus d’un tiers des répondants, l’augmentation du prix des vivres et le temps passé à se ravitailler sont jugés plutôt voire très importants. Les commandes en ligne devaient s’effectuer en soirée à heure fixe, mais les produits étaient vite épuisés : 88 % des répondants ont été confrontés à des indisponibilités de produits, la viande et le poisson étant les plus difficiles à acheter.

Les réseaux sociaux au cœur des stratégies d’approvisionnement

33Les pratiques d’achat effectué dans des points de vente physiques tels que les marchés primeurs, les supermarchés et les supérettes et ceux qui étaient effectués en ligne partageaient globalement les mêmes proportions avant le confinement (illustration 8). Les courses au marché primeur étaient alors les plus fréquentes : 28 % des répondants s’y rendaient deux à trois fois par semaine et 10 % quotidiennement. La majorité des achats bascule en ligne au moment du confinement ; 80 % des répondants ne vont plus dans les points de vente habituels proches de leur domicile.

Illustration 8 - Les habitudes d’achats dans les points de vente physiques et en ligne, avant le confinement

Illustration 8 - Les habitudes d’achats dans les points de vente physiques et en ligne, avant le confinement

Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.

34Quatre dispositifs numériques d’approvisionnement ont été recensés pendant le confinement. Outre les achats individuels en ligne, les achats groupés en ligne, organisés à l’initiative de l’administration locale, des commerçants, des entreprises et des universités ou encore de réseaux familiaux et amicaux, ont pris une place prépondérante. Un tiers des répondants s’en est servi plusieurs fois par semaine et 13 % tous les jours (graphique n° 4). Les « repas du cœur » gratuits ont été reçus ponctuellement par 45 % des répondants. Le recours aux services d’un livreur pour effectuer ses courses (paotui) a été beaucoup plus marginal.

Illustration 9 - L’utilisation des services de livraison et d’achats alimentaires groupés

Illustration 9 - L’utilisation des services de livraison et d’achats alimentaires groupés

Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.

La recomposition des chaînes d’approvisionnement alimentaire en e-commerce de proximité

  • 17 Wang Zhengqi, Ma Chang et Liu Rong, 2020. Hema “jiebing” 1800 ren “gongxiang yuangong” baotuan zhan (...)

35Les plateformes commerciales alimentaires existantes, telles que Hema, Meituan, Meicai et Yonghuichaoshi, constituent la solution d’achat en ligne la plus courante à destination des consommateurs (Meyer, 2019). Elles ont pu garder leurs réseaux de distribution en fonctionnement et ont augmenté leurs activités pendant le confinement. Pour faire face à l’afflux de commandes, elles ont notamment fait appel aux employés désœuvrés du secteur de la restauration embauchés  en tant que « main d’œuvre partagée » (gongxian yuangong)17.

36Privés du débouché de la restauration, certains grossistes ont choisi de s’adresser directement aux consommateurs. La société Shuhai proposait ainsi de livrer des repas en zone urbaine sous 48 h (illustration 10). Le journal La sélection de Wuhan (Jingxuan Wuhan) a contribué à diffuser des listes de restaurateurs, de coopératives agricoles ou encore de boulangeries livrant leurs produits dans la municipalité.

Illustration 10 - Offre de repas et liste de points de vente à emporter

Illustration 10 - Offre de repas et liste de points de vente à emporter

À gauche : Offre de repas vendus à la livraison par le grossiste Shuhai pendant le confinement. Le prix des forfaits de repas proposés par Shuhai varie de 249 yuans à 2970 yuans en fonction du nombre de plats, de la variété et des quantités fournis.
À droite : La liste des restaurateurs de Wuhan livrant leurs produits référencés par le média La sélection de Wuhan et relayé sur les groupes d’achat en ligne (de gauche à droite : le nom du point de vente, ses coordonnées, la quantité minimale ou le montant minimum pour effectuer un achat, l’arrondissement couvert par la livraison, le temps de livraison et les types de produit vendus).

Source : compte Weibo, 2020.

37Les achats groupés en ligne ont constitué une innovation tangible de l’accès à l’alimentation, organisée par les comités de résidants. Les agents des grilles communautaires se sont servis des groupes constitués sur les réseaux sociaux WeChat ou QQ pour le suivi sanitaire et l’administration des résidants. Ils ont été mis en lien directement avec les comptes des distributeurs alimentaires professionnels grâce aux fonctionnalités commerciales intégrées comme le mini-programme Qunjielong de WeChat, permettant d’effectuer des commandes groupées de légumes et de fruits auprès des grossistes et de leurs centrales d’achat.

38La plateforme Qunjielong permet aux commerces du voisinage de publier au quotidien la liste des produits disponibles et la quantité d’achat minimale requise. Ils sont rejoints par les restaurateurs qui n’ont pu écouler les stocks du Nouvel An et, à partir de la phase III, par les producteurs agricoles périurbains, qui mettent en place par les mêmes moyens des livraisons communautaires. Les volontaires et les agents communautaires se sont chargés de collecter les produits, d’informer les résidants des livraisons et les leur ont mis à disposition dans les résidences (illustration 11).

Illustration 11 - La livraison de légumes devant le bureau du Comité de résidants de la communauté de Tongji (arrondissement de Qiaokou)

Illustration 11 - La livraison de légumes devant le bureau du Comité de résidants de la communauté de Tongji (arrondissement de Qiaokou)
  • 18 Wuhan shi xinxing guanzhuang bingdu guanran de feiyan yiqing fangkong zhihuibu [Commandement de la (...)

Les comités de résidants mettaient en place des points de livraison centralisés dans leurs unités, afin de garder le contrôle des allées-et-venues18.

Source : utilisateur WeChat.

39Les habitants se sont aussi tournés vers les services de livraison à distance des plateformes de commerce en ligne, telles que Meituan ou Eleme, pour effectuer des achats spécifiques comme des médicaments ou des produits plus rares. La moitié des répondants ont utilisé ces plateformes, dont près d’un quart sur une base hebdomadaire.

40Les commerces alimentaires ont ainsi gardé le contact avec leurs clientèles. La multiplicité des réseaux d’achat a permis aux résidants d’adopter des stratégies de commande diversifiée pour accéder à des gammes de produits variés et échapper aux pénuries et aux quantités limitées. Ainsi, 44 % des répondants ont-ils eu recours à trois sites ou plus de commerce en ligne (tableau 3).

Tableau 3 - Les acteurs locaux à l’initiative des plateformes d’achat groupé (par nombre de répondants utilisant chaque type de plateforme)

Acteur

Utilisation exclusive

Utilisation combinée

Le supermarché ou la supérette de quartier

9

60

Le comité de résidants

15

53

L’association de volontaires

3

39

Le syndicat de copropriétaires

3

39

L’organisme de gestion de la résidence

1

36

Le réseau familial ou amical

4

32

L’entreprise ou l’université

1

16

Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.

41La gestion de proximité a été, de manière générale, la clé des divers canaux d’approvisionnement alimentaire. Elle est le premier facteur structurant les actions collectives en coordonnant les acteurs locaux par les plateformes d’achat.

Une solidarité à l’échelle du voisinage

  • 19 Guiheux G., Guo Y., Hou R., Laurent M., Li J., Ruinet A.-V., 2020. Travailler en Chine au temps du (...)

42Les dispositifs de distribution et de livraison ont mobilisé de nombreuses personnes qui ont été les « héros ordinaires » (pingfan yingxiong) de ces chaînes d’approvisionnements publics et privés19, recrutés souvent parmi les employés désœuvrés de petits commerces. Ces héros ordinaires, parmi les seuls autorisés à circuler dans l’espace public, rendent visibles le contraste entre la population résidentielle servie à domicile des unités résidentielles et les petits employés dans l’obligation de se déplacer pour assurer leur revenu. Les livreurs des compagnies privées ont rapidement été suppléés dans les communautés les plus touchées par l’épidémie par des volontaires recrutés par les comités de résidants et les bureaux de quartier. Les habitants se sont généralement engagés dans différentes actions d’entraide, à titre individuel ou dans un groupe formé à l’initiative des propriétaires au sein de leur unité résidentielle : 66 % des répondants ont participé à la distribution des provisions achetées et des « repas du cœur » particulièrement pour les malades, ont aidé à l’organisation de leurs groupes d’achat collectif, ou encore ont veillé sur leurs voisins dans l’incapacité de se déplacer et acheté de la nourriture pour leur compte. La mobilisation collective des habitants a entraîné, pour 20% des répondants, un renforcement des relations de voisinage, de manière paradoxale étant données les conditions de distanciation sociale.

43L’enquête laisse malgré tout en suspens le caractère disparate et inégalitaire des mesures de confinement, selon les lieux et les populations urbaines considérés. La crise a probablement induit des effets durables sur la situation de la population des travailleurs « flottants » et sur les restaurateurs et les commerçants fragilisés. Ainsi, le confinement a-t-il rendu plus criantes les difficultés des employés et des petits entrepreneurs, comme cela a été souligné dans le cas de Nankin (Tang et Li, 2021) et ailleurs qu’en Chine (de Bercégol et al., 2020).

Conclusion

44Les réseaux de proximité fondés sur les structures de la vie locale urbaine, la grille communautaire, relayés par les réseaux sociaux numériques, ont non seulement permis d’encadrer et de suivre la crise sanitaire mais aussi de répondre aux besoins quotidiens des Wuhanais. L’approvisionnement alimentaire a ainsi été assuré grâce à la mise en place de l’e-commerce de proximité, entre les groupes d’achat et les commerçants du quartier. Ils ont aussi favorisé la mise en place de réseaux de solidarité à l’échelle de l’unité résidentielle. L’organisation des grilles communautaires semble avoir réussi à instaurer une gestion homogène du confinement dans une ville par ailleurs fortement fragmentée et stratifiée socialement. Cela n’évacue pas la nécessité d’une investigation concernant les recompositions sociales à l’issue du confinement : la redistribution ou le renforcement des hiérarchies familiales au sein des ménages soumis à la pression du maintien de l’emploi, de suivi des études à distance des enfants et du soin éventuel aux personnes âgées dont ils ont la charge ; et la manière dont les stratifications sociales contemporaines des villes chinoises, entre une population propriétaire et une population flottante plus vulnérable, se rejouent dans les conséquences du confinement.

Haut de page

Bibliographie

André G., 2020. Wuhan, d'un centre industriel secondaire à une "Chicago de l'Est". Géoconfluences [En ligne]. URL: geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/la-chine/articles-scientifiques/wuhan (publié en ligne le 12/11/2020).

Audin J., 2015. Gouverner par la communauté de quartier (shequ) en Chine: Ethnographie de la bureaucratisation participante des comités de résidents à Pékin. Revue française de science politique, vol. 65, n° 1, p  85-110.

De Bercégol R., Goreau-Ponceaud A., Gowda S., Raj A., 2020, Confiner les marges, marginaliser les confins : la souffrance des oubliés du lockdown dans les villes indiennes. EchoGéo [En ligne], Rubrique Sur le Vif. URL: http://journals.openedition.org/echogeo/19289 - DOI: https://doi.org/10.4000/echogeo.19289

Fang F., 2020. Wuhan, ville close. Paris, Stock.

Li G., Zhang K., Liu Q., Liu Y., Chen X., 2020. Xiuguo yiqing kan wuhan shucai gongying lian xianzhuang ji duice yanjiu [L’étude de la situation de la chaîne d’approvisionnement en légumes de Wuhan et des contre-mesures à la propagation de l’épidémie]. Changjiang shucai [Légumes du Yangzi], n° 15, p. 1-3.

Meyer É., 2019. La révolution alimentaire en Chine : du ticket de rationnement au commerce “phygital”. Le Déméter 2019, p. 109-124.

Monin É., 2015. Formation agraire, nouveaux modèles agricoles et encadrements métropolitains à Shanghai. Thèse de doctorat en géographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 760 p.

Qie Y., 2018. L'influence de l'économie numérique dans les villages chinois. Étude de cas de quatre villages de la province du Henan spécialisés dans l'industrie apicole. Mémoire de Master 2 Recherche en géographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 101 p.

Stenger T., Coutant A. (dir.), 2011. Ces réseaux numériques dits sociaux. Hermès, n° 59, 212 p.

Tang S., Li X., 2021. Responding to the pandemic as a family unit: social impacts of COVID-19 on rural migrants in China and their coping strategies. Humanities and social communications [En ligne], vol. 8, n° 8. URL: www.nature.com/articles/s41599-020-00686-6

Tomba L., 2005. Residential space and collective interest formation in Beijing’s housing disputes. The China Quarterly, vol. 184, p. 934-951.

Wei Y., Ye Z., Cui M., Wei X., 2020. COVID-19 prevention and control in China: grid governance. Journal of Public Health, n° 175, p. 76-81.

Haut de page

Notes

1 Le nombre officiel de personnes contaminées à Wuhan atteint 50 340, soit 58 % des cas chinois. Le taux de mortalité a atteint 7 %, contre 2 % pour le pays entier. JHU CSSE Covid-19 Data Center, 2020, URL: https://github.com/CSSEGISandData/COVID-19

2 Jinru zhengchang guidao zhihou de huikan : Wuhan jiceng shequ shicun de na 20 tian [Retour sur la période avant la routine de gestion : les vingt jours où les comités de résidants de base étaient perdus]. Yicai, 7/03/2020. URL: www.yicai.com/news/100538034.html

3 Nous avons opté dans cet article pour l’orthographe de résidant et non résident conformément au petit Robert et au Larousse encyclopédique. « résidant » désigne en effet toutes les personnes qui habitent les foyers et résidences sociales. Ce choix se porte donc sur l'acte d'habiter, que signifie le mot résidant, et l'emporte ici sur l’orthographe de résident renvoyant au résident étranger et à son rapport particulier à l'habitat.

4 Le questionnaire a été diffusé en ligne sur le site de sondage Wenjuanxing en mai 2020 auprès de plusieurs contacts présents à Wuhan par deux des auteurs de l’article qui l’ont transmis à leur entourage. Il aborde sous forme de questions à choix multiples les conditions du confinement du point de vue des habitants en se concentrant sur l’enjeu de l’approvisionnement alimentaire.

5 Les références aux publications officielles et à la presse en ligne sont citées dans les notes.

6 Wuhan shi xinxing guanzhuang bingdu guanran de feiyan yiqing fangkong zhihuibu [Commandement de la prévention et du contrôle de l’épidémie de pneumonie due à la nouvelle infection au coronavirus de la municipalité de Wuhan], Wuhan shi xinxing guanzhuang bingdu ganran de feiyan yiqing fangkong zhihui bu tonggao (di 9 hao) [Circulaire (n° 9) du Commandement de la prévention et du contrôle de l’épidémie de pneumonie due à la nouvelle infection au coronavirus de la municipalité de Wuhan]. Portail du Gouvernement populaire de la province du Hubei, 25/01/2020, URL: www.gov.cn/xinwen/2020-01/25/content_5472165.htm

7 Jinru zhengchang guidao zhihou de huikan : Wuhan jiceng shequ shicun de na 20 tian [Retour sur la période avant la routine de gestion : les vingt jours où les comités de résidants de base étaient perdus]. Yicai, 7/03/2020, URL: www.yicai.com/news/100538034.html

8 Wuhan shi xinxing guanzhuang bingdu ganran de feiyan yiqing fang kong zhihui bu di 11 hao, di 12 hao tonggao [Circulaires n° 11 et n° 12 du Commandement de la prévention et du contrôle de l’épidémie de pneumonie due à la nouvelle infection au coronavirus de la municipalité de Wuhan]. Portail du gouvernement populaire de la province du Hubei, 11/02/2020. URL: http://www.gov.cn/xinwen/2020-02/11/content_5477104.htm

9 Rédacteur, 2020. Hubei sheng Wuhan shi 4,45 wan dangyuan ganbu xiachen fangkong yixian [44 500 cadres du parti de la ville de Wuhan et de la province du Hubei se retrouvent sur en première ligne de la prévention et du contrôle]. Le Quotidien du Hubei, 28/02/2020. URL: www.12371.cn/2020/02/28/ARTI1582881590780277.shtml

10 Tian, Doudou, Cheng, Yuanzhou, 2020. Wuhan kaizhan 3 tian jizhong lawang dapaicha yaoqiu “bu lou yi hu, bu lou yi ren” [Wuhan mène un grand recensement concentré sur 3 jours, avec le devoir de « ne pas manquer une famille, ne pas manquer une personne]. Portail Xinhua, 18/02/2020, URL: www.xinhuanet.com/politics/2020-02/18/c_1125589417.htm

11 Rédacteur, 2020. Wuhan huo shenshan yiyuan kuojian zhi 7 wan pingfang mi dujia jiemi xianchang jianshe jinzhan [L'hôpital de Wuhan Huoshenshan s’étend à 70000 mètres carrés. Reportage exclusif sur place de la construction en cours]. Journal de l’environnement de Chine, 28/01/2020, URL: www.mee.gov.cn/ywdt/dfnews/202001/t20200128_761011.shtml

12 WeChat et QQ sont deux applications numériques de l’entreprise Tencent, qui servent à l’origine de messagerie instantanée et ont développé depuis de nombreux services en ligne.

13 Augmentation de l’habitude de cuisiner chez soi pour 31 % des répondants pendant le confinement.

14 Équipe de rédaction, 2020. Chunjie qijian Wuhan "cailanzi" gongying chongzu [L’approvisionnement du "panier de légumes" de Wuhan pour le Nouvel An est adéquate]. Le Quotidien du Hubei, Portail du gouvernement de Wuhan, 23/01/2020, URL: sw.wuhan.gov.cn/xwdt/gzdt/swxw/202004/t20200423_1077486.shtml

15 Comité du parti du ministère du Commerce, Jiusheng lianbao liangong Wuhan wenzhu "cailanzi". Portail du Parti communiste chinois, 20/02/2020, URL: www.12371.cn/2020/02/29/ARTI1582967945137999.shtml

16 Service d’information du ministère du Commerce, 2020. Shangwu bu jiezhao quanguo shenghuo bixupin shichang gongying qingkuang deng bing jiu waimao youguan qingkuang dawen xinwen fabu [La présentation par le ministère du Commerce de la situation de l’approvisionnement du pays en produits de première nécessité et le question-réponse sur le commerce extérieur]. Portail du gouvernement chinois, URL: www.gov.cn/xinwen/2020-03/05/content_5487484.htm

17 Wang Zhengqi, Ma Chang et Liu Rong, 2020. Hema “jiebing” 1800 ren “gongxiang yuangong” baotuan zhan “yi” [Hema “emprunte” 1 800 “collaborateurs partagés“ pour former ses équipes et combattre “l’épidémie“], Portail du Quotidien du Peuple – Canal sociétal, 12/02/2020, URL: society.people.com.cn/n1/2020/0212/c1008-31583241.html

18 Wuhan shi xinxing guanzhuang bingdu guanran de feiyan yiqing fangkong zhihuibu [Commandement de la prévention et du contrôle de l’épidémie de pneumonie due à la nouvelle infection au coronavirus de la municipalité de Wuhan], 2020. Wuhan shi xinxing guanzhuang bingdu ganran de feiyan yiqing fangkong zhihui bu guanyu sheli “wu jiechu toudi” jieshou dian de tonggao (di 14 hao) [Circulaire (n° 14) du Commandement de la prévention et du contrôle de l’épidémie de pneumonie due à la nouvelle infection au coronavirus de la municipalité de Wuhan concernant la mise en place de points de réception "livraison sans contact"]. Wuhan shi weisheng jiankang weiyuanhui [Commission municipale de la santé de Wuhan], 18/02/2020, URL: wjw.wuhan.gov.cn/ztzl_28/fk/tzgg/202004/t20200430_1197160.shtml

19 Guiheux G., Guo Y., Hou R., Laurent M., Li J., Ruinet A.-V., 2020. Travailler en Chine au temps du Covid-19. La vie des idées, 11/05/2020. URL: https://laviedesidees.fr/Travailler-en-Chine-au-temps-du-Covid-19.html

Haut de page

Table des illustrations

Titre Illustration 1 – L’animation du marché de nuit de la rue Wucheng
Légende L‘affiche titre La meilleure fumée de cuisine du monde et rappelle les conditions de confinement vécues par la population wuhanaise : « entre le 14 mai et le 1er juin, les 9,9 millions d’habitants dans la ville de Wuhan ont été testés. Aucun n’est malade et 300 personnes ont été testées positives mais sont asymptomatiques et non contagieuses. Wuhan est à nouveau une ville sûre ».
Crédits Source : Portail Xinhua, Weibo, juin 2020.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre Illustration 2A - La localisation des répondants au sondage en ligne par arrondissement, dans la municipalité de Wuhan. Carte générale de la municipalité
Crédits Auteur : G. André, 2021.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 722k
Titre Illustration 2B - La localisation des répondants au sondage en ligne par arrondissement, dans la municipalité de Wuhan. Périmètre de la ville centre
Crédits Auteur : G. André, 2021.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 766k
Titre Illustration 3 - Contrôle de l’entrée du parc résidentiel de Baibuting
Légende La banderole rouge accrochée en façade, au centre de l’image, à droite de l’accès à la résidence, proclame : « mettre en œuvre strictement la gestion de la fermeture (fengbi) des unités résidentielles ». Les gardiens de l’unité en uniforme contrôlent les entrées et les sorties. Le livreur au premier plan est tenu de laisser son paquet dans une zone de réception prévue à cet effet. La propagation du virus dans l’unité résidentielle de Baibuting a soulevé une controverse liée au banquet annuel de « dix mille familles » qui s’est tenu dans ce secteur le 18 janvier, avec près de 40 000 familles participantes.
Crédits Source : Ying lai N. Y., 2020. Wanjia yan luomu hou, baituting fashaole [Une fois le rideau tiré sur le "banquet de Wanjia", Baibuting a eu une poussée de fièvre]. Initium Media, 26/02/2020, URL: theinitium.com/article/20200226-mainland-coronavirus-baibuting/
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 473k
Titre Illustration 4 - Les barricades installées aux entrées des quartiers résidentiels anciens à Hankou
Crédits Source : Cyranoski D., 2020. What China’s coronavirus response can teach to the rest of the world. Nature briefing, 26/03/2020, URL: www.nature.com/articles/d41586-020-00741-x.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 309k
Titre Illustration 5 - Les préoccupations quotidiennes jugées importantes et très importantes par type d’activité, en fonction de la situation du foyer et du genre du répondant
Crédits Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 207k
Titre Illustration 6 - La constitution de réserves alimentaires par les habitants à l’annonce du confinement
Crédits Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Titre Illustration 7 - Les inquiétudes des habitants envers le risque de pénurie alimentaire durant le confinement
Crédits Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 251k
Titre Illustration 8 - Les habitudes d’achats dans les points de vente physiques et en ligne, avant le confinement
Crédits Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 111k
Titre Illustration 9 - L’utilisation des services de livraison et d’achats alimentaires groupés
Crédits Source : enquête mai 2020, 155 résidants interrogés.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 115k
Titre Illustration 10 - Offre de repas et liste de points de vente à emporter
Légende À gauche : Offre de repas vendus à la livraison par le grossiste Shuhai pendant le confinement. Le prix des forfaits de repas proposés par Shuhai varie de 249 yuans à 2970 yuans en fonction du nombre de plats, de la variété et des quantités fournis.À droite : La liste des restaurateurs de Wuhan livrant leurs produits référencés par le média La sélection de Wuhan et relayé sur les groupes d’achat en ligne (de gauche à droite : le nom du point de vente, ses coordonnées, la quantité minimale ou le montant minimum pour effectuer un achat, l’arrondissement couvert par la livraison, le temps de livraison et les types de produit vendus).
Crédits Source : compte Weibo, 2020.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 569k
Titre Illustration 11 - La livraison de légumes devant le bureau du Comité de résidants de la communauté de Tongji (arrondissement de Qiaokou)
Légende Les comités de résidants mettaient en place des points de livraison centralisés dans leurs unités, afin de garder le contrôle des allées-et-venues18.
Crédits Source : utilisateur WeChat.
URL http://journals.openedition.org/echogeo/docannexe/image/21590/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 578k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Georgina André, Yu Qie et Étienne Monin, « Se nourrir en temps de confinement : la vie de quartier à l’épreuve de l’épidémie de coronavirus à Wuhan entre janvier et mars 2020 », EchoGéo [En ligne], Sur le Vif, mis en ligne le 15 juin 2021, consulté le 25 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/echogeo/21590 ; DOI : https://doi.org/10.4000/echogeo.21590

Haut de page

Auteurs

Georgina André

Georgina André, georginandre@gmail.com, est docteure en géographie et urbaniste. Elle a récemment publié :
- André G., 2020. Wuhan, d’un centre industriel secondaire à une "Chicago de l’Est", Géoconfluences [En ligne], URL: http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/la-chine/articles-scientifiques/wuhan
- André, G. 2020. Temporalités de la métropolisation et appropriations locales : les mutations des secteurs résidentiels à Wuhan, une grande ville chinoise de l’intérieur. Thèse de doctorat en géographie, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 667 p.
- André, G., 2019. La désynchronisation du développement des quartiers dans les nouvelles métropoles chinoises : le cas du quartier de Xujiapeng à Wuhan. Tous Urbains, n° 27-28, p. 68-71.

Yu Qie

Yu Qie, qie0yu@gmail.com, est doctorante en géographie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle a récemment publié :
- Qie Y., 2018. L'influence de l'économie numérique dans les villages chinois. Étude de cas de quatre villages de la province du Henan spécialisés dans l'industrie apicole. Mémoire de Master 2 Recherche en géographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 101 p.

Étienne Monin

Étienne Monin, etiennemonin@yahoo.fr, est docteur en géographie et agronome. Il a récemment publié :
- Monin É., 2021. Les terroirs théicoles chinois, des paysages en mutation., Géoconfluences, à paraître.
- Monin É., 2019. Periurban farming in an Asian context : metropolitan processes affecting agriculture in the Shanghai and Hanoi countryside [En ligne]. DCUN Research Note n° 1, Réseau DCUN, LabEx Futurs urbains, Université Gustave Eiffel. URL: https://dcun.hypotheses.org/1520 (publié en ligne le 23 mai 2019).
- Monin É., 2017. Des rizicultures métropolitaines chinoises : logiques productives et recompositions spatiales dans les périphéries de Shanghai. Les Cahiers d'Outre-Mer, vol. 275, n° 1, p. 21-61.‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search