Navigation – Plan du site

AccueilAppels à contributionAppels closUne (re)conquête industrielle des...

Une (re)conquête industrielle des villes petites et moyennes ? Regards en France et en Europe / Industrial (re)conquest of small and medium-sized cities? Perspectives in France and Europe

Date limite d’envoi des articles : PROLONGEE jusqu’au 15 janvier 2023 / Deadline for article submission: 15th january 2023.
  • 1 Selon les données du cabinet Trendeo.

Un regain d’intérêt pour l’industrie s’observe en France et dans d’autres pays européens depuis quelques années, tant parmi les chercheurs que parmi les décideurs. La désindustrialisation est de moins en moins perçue comme une fatalité et les termes de relocalisation, réindustrialisation, relance industrielle, souveraineté productive sont au cœur de nouvelles politiques européennes, nationales et locales. La crise de la Covid-19 et les déboires des pays européens à s’approvisionner dans certains équipements vitaux sont venus accentuer cette tendance. Après avoir souffert de la crise, l’industrie française a ainsi recommencé à créer des emplois en 2021 reprenant la dynamique amorcée depuis 20161. Spatialement, cela n’est pas sans poser de question. Si les métropoles demeurent une forme privilégiée d’organisation territoriale pour certaines activités économiques, notamment celles basées sur la connaissance et l’intensité technologiques (Cooke et Leydersdorff, 2006 ; Shearmur, 2012), l’industrie n’est pas, voire n’a jamais été, l’apanage des plus grandes villes.

L’hypothèse posée dans ce dossier thématique porte sur la place privilégiée qu’occuperaient les villes petites et moyennes dans les dynamiques industrielles récentes observées en France et/ou dans d’autres contextes européens.

L’industrie a contribué historiquement au développement de nombreuses villes petites et moyennes européennes, que ce soit lors de la révolution industrielle (industrialisation et urbanisation allant de pair) ou plus tard sous l’effet de politiques industrielles volontaristes (à l’instar de la déconcentration industrielle française). Elle a imprégné l’histoire économique et sociale mais aussi les paysages et cultures de ces villes. Beaucoup d’entre elles ont, par conséquent, été fragilisées ces dernières décennies par le processus de désindustrialisation (Connolly, 2010) : pertes d’emplois, d’identité et, parfois, entrée dans une spirale de déclin cumulatif se traduisant par des phénomènes de décroissance urbaine (Wolff et al., 2013). Au fil du temps, tandis qu’une partie des moteurs productifs tendaient progressivement à se concentrer dans les métropoles, les villes petites et moyennes étaient confrontées à d’importantes mutations économiques (Carrier et Demazière, 2012) engendrant de profondes divergences territoriales dans les pays industrialisés (Hobor, 2013 ; Martin et al., 2016; Moretti, 2012 ; Storper, 2013). Pour le cas français, ces divergences ne sauraient être toutefois réduites à une fracture territoriale opposant la France des métropoles et la France périphérique (Guilluy, 2011) tant les trajectoires des territoires industriels ont été diverses (Carré et al., 2019 ; Gros-Balthazard, 2018).

  • 2 Voir le numéro spécial du Bulletin de l’Association de géographes français sous la direction de Bos (...)

La spatialité du processus de désindustrialisation a fait l’objet d’une importante littérature2 tout comme le redéveloppement des territoires concernés vers d’autres activités économiques (touristiques, patrimoniales, résidentielles). Dans ces travaux, aussi riches soient-il, la question productive est le plus souvent (et assez paradoxalement) omise comme s’il n’y avait plus d’avenir industriel possible. Or, en France, comme en Europe, l’industrie occupe toujours une place importante dans la vie économique de ces villes (Hamdouch et al., 2017) : 29 % des petites villes de l'Union européenne ont (encore) un profil industriel. Mais elle s’est bien souvent profondément transformée. Elle est moins pourvoyeuse d’emplois et fait appel à des emplois plus qualifiés, tendance amplifiée par la transition numérique en cours (industrie du futur ou industrie 4.0).

  • 3 Voir les numéros spéciaux dirigés par Bole et Häyrynen, 2020 et Carrier et Demazière, 2012.

Si les mutations économiques des villes petites et moyennes ont déjà nourri des recherches fructueuses3, ces villes semblent aujourd’hui disposer de plusieurs atouts pour faire partie des lieux structurants d’une possible reconquête industrielle, et plus largement productive, à l’échelle de l’Europe. Parmi ces atouts citons la disponibilité foncière, la culture industrielle (Bole, 2021), les capacités d'innovation sociale et de coopération (Gordon, 2019 ; Gros-Balthazard et Talandier, 2019), l’image positive qu’en ont les ménages (Desjardins et Estèbe, 2019) – mais aussi le fait que certaines d'entre elles sont déjà des espaces productifs et innovants (Hamdouch et al., 2017 ; Mayer 2011). L’objectif principal de ce dossier thématique est ainsi d’objectiver les dynamiques industrielles récentes des villes petites et moyennes. Pour cela, les propositions d’article pourront s’inscrire dans un ou plusieurs des cinq axes thématiques suivants :

1) L’objectivation et la caractérisation des dynamiques industrielles récentes en France et/ou en Europe en soulignant la place qu’occupent les villes petites et moyennes dans celles-ci. Observe-t-on des dynamiques industrielles différenciées selon les types d’espaces ? Existe-t-il des particularités dans certains pays européens ?

2) Les processus de gouvernance, jeux d’acteurs et dispositifs / politiques publiques qui sous-tendent les dynamiques industrielles dans les villes petites et moyennes. Quels sont les processus et stratégies déployés pour soutenir les activités industrielles ? Sur quelles ressources s’appuient-ils ? Quels sont les acteurs prenant part aux stratégies territoriales ?

3) L’inscription spatiale des dynamiques industrielles dans les villes petites et moyennes et les politiques foncières et immobilières associées : zones d’activités et zones industrielles en périphérie des villes, tiers-lieux, fab-lab plus dispersés dans le tissu urbain sont autant d’espaces productifs anciens, nouveaux, classiques et/ou plus alternatifs potentiellement investis. Quelles sont les nouvelles formes et localisations des activités industrielles ? Après des décennies de désertion des centres-villes par les activités industrielles, vers des horizons de plus en plus lointains, assiste-t-on à leur retour ?

4) Les questions environnementales que soulèvent les dynamiques industrielles (impacts, ressources, émissions, etc.). Si industrie et transition écologique ne vont pas naturellement de concert, plusieurs éléments indiquent que cela pourrait être davantage le cas, en particulier dans les villes petites et moyennes, à l’instar d’une possible reconnexion des lieux de fabrication aux lieux de consommation ou de la prise en compte croissante des flux matériels et énergétiques. Le fait d’être localisée dans une ville petite et moyenne est-il un atout, ou au contraire, une contrainte de plus pour engager l’industrie dans un processus plus respectueux de l’environnement ? Y trouve-t-on des modèles industriels spécifiques « plus vertueux » ?

5) Les liens que font émerger les dynamiques industrielles entre les villes petites et moyennes et leurs territoires proches (métropoles ou espaces ruraux voisins) et lointains (insertion dans les marchés européens ou mondiaux). A quels réseaux appartiennent les activités industrielles qui demeurent ou se développent, d’une économie locale à une économie mondialisée ? Assiste-t-on à une nouvelle division spatiale du travail : les villes petites et moyennes sont-elles les back office des métropoles ? Observe-t-on, au contraire, un desserrement de l’économie productive des métropoles vers ces villes petites et moyennes ?

Pour nourrir ces différents axes, des contributions basées sur différentes méthodes sont les bienvenues, des monographies comme des comparaisons. Elles peuvent porter sur les villes petites et moyennes françaises et/ou d’autres pays européens.

Les articles de ce dossier Sur le Champs, rédigés en français, en anglais ou en espagnol, comporteront environ 30 000 signes (plus les illustrations). Merci de vous reporter aux recommandations aux auteurs pour les normes de présentation du texte, de la bibliographie et des illustrations (https://journals.openedition.org/echogeo/1940 ).
Les articles peuvent aussi être soumis sur cette même thématique mais pour d’autres rubriques trimestrielles : Sur le Métier, Sur l’Image, Sur l’Ecrit. Ils doivent alors se conformer aux attentes de chacune d’elles, comme indiqué dans la ligne éditoriale : https://journals.openedition.org/echogeo/1927 . Ainsi, les éditeurs de la rubrique Sur l’Image attendent des textes qui proposent une réflexion sur le statut de l’image dans la recherche et/ou sur l’écriture géographique.

Tous les textes proposés devront être envoyés avant le 15 janvier 2023 à Marjolaine Gros-Balthazard (marjolaine.gros-balthazard@univ-grenoble-alpes.fr) et Magali Talandier, magali.talandier@univ-grenoble-alpes.fr), coordonnatrices du dossier, avec copie à Karine Delaunay (EchoGeo@univ-paris1.fr ), secrétaire éditoriale, qui les transmettra aux évaluateurs. Le dossier sera publié dans le n° 64 d’EchoGéo (avril-juin 2023).

Coordinatrices du numéro thématique : Marjolaine Gros-Balthazard, marjolaine.gros-balthazard@univ-grenoble-alpes.fr, maître de conférences à l’Université Grenoble-Alpes, membre du Laboratoire Pacte. Magali Talandier, magali.talandier@univ-grenoble-alpes.fr, est professeur à l’Université Grenoble-Alpes, membre du Laboratoire Pacte.

--------------------------------------------------------------------

  • 4 According to data from Trendeo.

A renewed interest in industry has been observed in France and other European countries in recent years, for both researchers and decision-makers. Increasingly, deindustrialisation is no longer perceived as a fatality and the terms relocation, reindustrialisation, industrial recovery and productive sovereignty are at the heart of new European, national and local policies. The Covid-19 crisis and struggles by European countries to obtain supplies of some vital equipment further strengthened this trend. After suffering from the crisis, French industry resumed job creation in 2021, continuing with the trend that started in 20164. Spatially, this raises certain questions. Although metropolitan areas remain the preferred form of territorial organisation for some economic activities, especially those based on technological intensity and knowledge (Cooke and Leydersdorff, 2006; Shearmur, 2012), industry is not, and perhaps has never been, the prerogative of the largest cities.

The assumption presented in this feature is based on the special role of small and medium-sized cities in recent industrial dynamics observed in France and/or other European contexts.

Historically, industry has contributed to the development of numerous small and medium-sized European cities, whether during the Industrial Revolution (as industrialisation and urbanisation go hand-in-hand) or later under the effect of intentional industrial policies (such as the French industrial deconcentration). It has not only impacted the economic and social history but also the landscapes and cultures of these cities. Many of them have consequently been weakened in recent decades through the process of decentralisation (Connolly, 2010), with a loss of jobs or identity, sometimes entering into a spiral of cumulative decline resulting in urban shrinkage phenomena (Wolff et al., 2013). Over time, while some of the driving forces in production have gradually tended to become concentrated in metropolitan areas, small and medium-sized cities have faced significant economic changes (Carrier and Demazière, 2012), leading to major territorial divergencies in industrialised countries (Hobor, 2013; Martin et al., 2016; Moretti, 2012; Storper, 2013). For France, these divergences cannot be reduced to a territorial fracture opposing metropolitan areas with peripheral areas (Guilluy, 2011) as the trajectories of industrial territories have been diverse (Carré et al., 2019; Gros-Balthazard, 2018).

  • 5 See the special issue of the Bulletin de l’Association de géographes français, under the direction (...)

The spatiality of the deindustrialisation process has been widely discussed in the literature5, along with the redevelopment of these territories towards other economic activities (tourism, heritage, residential). However rich these works, the matter of production is most often (and quite paradoxically) omitted as if an industrial future were no longer possible. In actual fact, in France, as in Europe, industry still plays an important role in the economy of these cities (Hamdouch et al., 2017) as 29 % of small European cities (still) have an industrial profile. Nevertheless, industry has undergone a profound transformation. It creates fewer jobs and requires more highly qualified jobs, and this trend has been further accentuated by the ongoing digital transition (industry of the future or industry 4.0).

  • 6 See the special issues directed by Bole and Häyrynen, 2020, and Carrier and Demazière, 2012.

Although economic changes in small and medium-sized cities have already fed into fruitful research6, these cities now seem to have multiple advantages to become key sites in the potential industrial and, more broadly, productive reconquest at a European scale. These advantages include the availability of land, the industrial culture (Bole, 2021), capacities for social innovation and cooperation (Gordon, 2019; Gros-Balthazard and Talandier, 2019), the positive image of industry by local populations (Desjardins et Estèbe, 2019) – but also the fact that some of them are already productive and innovative spaces (Hamdouch et al., 2017; Mayer, 2011). The main purpose of this feature is to objectivise recent industrial dynamics in small and medium-sized cities. Article proposals may fall under one or more of the following five themes:

1) Objectivation and characterisation of recent industrial dynamics in France and/or Europe by emphasising the role of small and medium-sized cities within it. Are different industrial dynamics observed depending on the type of space? Are there specifics in some European countries?

2) The governance processes, actors and public policies / mechanisms underpinning industrial dynamics in small and medium-sized cities. What processes and strategies are deployed to support industrial activities? What resources do they use? Which actors participate in territorial strategies?

3) The spatiality of industrial dynamics in small and medium-sized cities and the associated land and property policies: business parks and industrial zones on the outskirts of cities, third places and fab-labs more dispersed within the urban fabric are examples of old, new, traditional and/or alternative productive spaces that could potentially be used. What are the new forms and locations of industrial activities? After decades of industrial activities deserting city centres for sites increasingly far away, are we witnessing their return?

4) Environmental issues raised by industrial dynamics (impacts, resources, emissions, etc.). Although industry and the ecological transition do not naturally go together, many aspects demonstrate that this could be increasingly true, especially in small and medium-sized cities, with a potential reconnection between manufacturing sites and consumption sites, or by better taking into account material and energy flows. Is being located in a small or medium-sized city an advantage or is it actually another constraint for engaging industry in a more environmentally-friendly process? Are there any specific “more virtuous” industrial models there?

5) The emergence of industrial dynamics thanks to links between small and medium-sized cities and territories nearby (metropolitan areas or neighbouring rural areas) or further afield (place in European or global markets). Do residual or developing industrial activities belong to a network underpinned by the local economy or globalised economy? Are we witnessing a new spatial division of work where small and medium-sized cities are the back office of metropolitan areas? Or is the opposite true, with the easing of the productive economy in metropolitan areas in favour of these small and medium-sized cities?

To support these different themes, contributions based on various methods are welcome, from monographs to comparisons. They can relate to small and medium-sized cities in France and/or other European countries.

The articles in this feature may be written in French, English or Spanish and contain between 35,000 and 40,000 characters (plus illustrations). Please refer to the author recommendations for guidelines on how to present the text, bibliography, abstracts and illustrations, as set out in the editorial guidelines (https://journals.openedition.org/echogeo/22068).
Texts may also be submitted on this topic for other Echogeo’s quarterly
sections: Sur le Métier (On the Job), Sur l’Image (On Image) and Sur l’Écrit (On Writing). They must comply with the expectations of each section, as set out in the editorial lines: https://journals.openedition.org/echogeo/22070. For example, editors of the On Image section expect texts that provoke reflection on the status of image in geographical research and/or writing.

All proposals must be sent by 15th January 2023 to Marjolaine Gros-Balthazard (marjolaine.gros-balthazard@univ-grenoble-alpes.fr) and Magali Talandier (magali.talandier@univ-grenoble-alpes.fr,) who are the coordinators of this feature, with a copy sent to Karine Delaunay (EchoGeo@univ-paris1.fr), Editorial Secretary, who will send them to the reviewer(s). The feature will be published in issue n° 64 (April-June 2023).

Coordinators of the feature: Marjolaine Gros-Balthazard, marjolaine.gros-balthazard@univ-grenoble-alpes.fr, Lecturer at Université Grenoble-Alpes and member of Laboratoire Pacte. Magali Talandier, magali.talandier@univ-grenoble-alpes.fr, Professor at Université Grenoble-Alpes and member of Laboratoire Pacte.

Bibliographie

Bole D., 2021. ‘What is industrial culture anyway?’ Theoretical framing of the concept in economic geography. Geography Compass [En ligne], vol. 15, n° 11. URL: https://compass.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/gec3.12595 - DOI: https://doi.org/10.1111/gec3.12595

Bole D., Häyrynen S. (dir.), 2020. Alternative Futures of Small Industrial Towns. Urban Science, vol. 3, n° 4. URL: https://www.mdpi.com/journal/urbansci/special_issues/alternative_futures_small_industrial_towns

Bost F. (dir.), 2011. Le territoire français, la désindustrialisation et les délocalisations. Bulletin de l'Association de géographes français, vol. 88, n° 2.

Bost F. (dir.), 2017. Les pays européens à l’épreuve de la désindustrialisation, une approche comparative. Revue Géographique de l’Est, vol. 57, n° 1-2. URL: https://journals.openedition.org/rge/5991 - DOI: https://doi.org/10.4000/rge.5991

Carré D., Levratto N., Frocrain P., 2019. L’étonnante disparité des territoires industriels, Comprendre la performance et le déclin. La Fabrique de l’Industrie, Presse des Mines, 84 p.

Carrier M., Demazière D. (dir.), 2012. Mutations économiques des villes petites et moyennes. Revue d’Economie Régionale et Urbaine, n° 2.

Cooke P., Leydesdorff L., 2006. Regional development in the knowledge-based economy: The construction of advantage. The Journal of Technology Transfer, n° 31, p. 5-15.

Desjardin X., Estèbe P., 2019. Villes petites et moyennes et aménagement territorial. Éclairages anglais, allemands et italiens sur le cas français [En ligne]. PUCA, 126 p. URL: http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/IMG/pdf/estebe_desjardinsvdefweb2.pdf

Gordon C. 2019, Identifying social innovation in industrial towns: a comparative perspective, Bright future for black towns, D3.4 Synthesis Report, 42p. URL: https://jpi-urbaneurope.eu/wp-content/uploads/2019/10/Bright-Future-Synthesis-report.pdf

Gros-Balthazard M., 2018. L’avenir productif des territoires industriel. Analyse de la diversité des trajectoires économiques locales. Thèse de doctorat, Université Grenoble Alpes.

Gros-Balthazard M., Talandier M., 2020. Cooperation, Proximity, and Social Innovation: Three Ingredients for Industrial Medium-Sized Towns’ Renewal? Urban Science [En ligne], vol. 3, n° 4. URL: https://www.mdpi.com/2413-8851/4/2/15/htm - DOI: https://doi.org/10.3390/urbansci4020015

Guilluy C., 2011. Les métropoles et la France périphérique. Le Débat, vol. 166, n°4, p. 42‑52. DOI : https://doi.org/10.3917/deba.166.0042

Hamdouch A., Demazière C., Banovac K., 2017. The socio-economic profiles of small and medium sized towns: Insights from European case studies. Tijdschrift voor Economische en Sociale Geografie, vol. 108, n° 4, p. 456-471.

Hobor G., 2013. Surviving the Era of Deindustrialization : The New Economic Geography of the Urban Rust Belt. Journal of Urban Affairs, vol. 35, n°4, p. 417‑434. DOI: https://doi.org/10.1111/j.1467-9906.2012.00625.x

Martin R., Sunley P., Tyler P., Gardiner B., 2016. Divergent cities in post-industrial Britain. Cambridge Journal of Regions, Economy and Society, vol. 9, n°2, p.269-299. DOI: https://doi.org/10.1093/cjres/rsw005

Mayer H. 2011, Entrepreneurship and Innovation in Second Tier Regions, Edward Elgar, 272p.

Moretti E., 2012. The New Geography of Jobs, Houghton Mifflin Harcourt, 294p.

Shearmur R., 2012. Are cities the font of innovation? A Critical review of the literature on cities and innovation. Cities, vol. 29 n° 2, p. 9-18.

Storper M., 2013. Keys to the city: How economics, institutions, social interactions, and politics shape development, Princeton, 288p.

Haut de page

Notes

1 Selon les données du cabinet Trendeo.

2 Voir le numéro spécial du Bulletin de l’Association de géographes français sous la direction de Bost, 2011 ou encore celui de la Revue Géographique de l’Est également sous la direction de Bost, 2017.

3 Voir les numéros spéciaux dirigés par Bole et Häyrynen, 2020 et Carrier et Demazière, 2012.

4 According to data from Trendeo.

5 See the special issue of the Bulletin de l’Association de géographes français, under the direction of Bost, 2011, or the Revue Géographique de l’Est, also under the direction of Bost, 2017.

6 See the special issues directed by Bole and Häyrynen, 2020, and Carrier and Demazière, 2012.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search